24 novembre 2018

Robot multifonctions, check !

Cela faisait longtemps qu'on en parlait avec JP : acheter un robot multifonctions.

Voici chose faite !

Hésitation entre le themomix et le cook expert de magimix. Le second a emporté notre (enfin mon) choix :

IMG_2352

Il mijote, rissole, cuit à la vapeur, fait des soupes veloutées ou moulinées, fait des desserts glacés, de la glace pilée, des smoothies, il fait aussi des pâtes, des gâteaux, des blancs en neige, du pain, de la brioche et avec la partie robot, il rape, émince, mixe, ... Un seul appareil pour tout faire !

Cet après-midi, premiers essais inspirés du livre de recettes inclus avec une soupe de légumes et ci-dessous du riz au lait en préparation :

IMG_2355

Ensuite, on est allé chercher de la farine T55 (jamais fait attention au numéro sur les paquets) et de la levure de boulanger pour faire du pain.

La pâte à pain en train de lever :

IMG_2356

Le riz au lait terminé (excellent !) :

IMG_2574

Et voici le pain à la sortie du four :

IMG_2577

La prochaine fois je le laisserai 10 minutes de plus mais il était très bon également !

Des essais plutôt réussis (à part la soupe que j'ai trouvée pas assez "moulinée" mais cela aussi on pourra améliorer la prochaine fois).

L'outil est assez facile à utiliser, presque pas besoin de la notice. Il y a une application gratuite avec encore plus de recettes et la possibilité de s'envoyer la liste de courses en fonction des recettes choisies par sms ou mail...

Merci encore à maman car l'argent de nos anniversaires et Noël a contribué à cet achat ;) !

Posté par dupdup1000 à 21:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


18 novembre 2018

Les chatouilles

Synopsis : Odette a huit ans, elle aime danser et dessiner. Pourquoi se méfierait-elle d’un ami de ses parents qui lui propose de « jouer aux chatouilles » ? Adulte, Odette danse sa colère, libère sa parole et embrasse la vie...

Wouaouhh ! C’est un film puissant et fort, d’autant plus quand on sait que la réalisatrice, Andréa Bescond, également actrice principale du film joue son propre rôle (également réalisateur : Eric Métayer). C’est magnifiquement interprété. Les retours en arrière dans les souvenirs d’Odette effectués avec l’aide de la psy sont habillement amenés. Odette se montre régulièrement violente et provocante et ne connaît que l’amour physique avant de rencontrer Leny (joué par Grégory Montel). Les réactions de son père (joué par Clovis Cornillac) et de sa mère (interprété par Karine Viard) à l’annonce une fois adulte de ce qu’elle a subi sont diamétralement opposées. Le rythme est rapide, les chorégraphies sont superbes.

Je classe ce film en 3ème position et lui donne 3 étoiles.

Posté par dupdup1000 à 19:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 novembre 2018

Traversées

Présentation de l’éditeur :

Liane a épousé très jeune Armand de Villiers, ambassadeur de France aux Etats-Unis. Mère de deux petites filles, épouse heureuse, Liane accompagne son mari à bord du Normandie ; Armand est en effet rappelé d’urgence à Paris, car nous sommes en 1939. Lors de cette traversée de rêve, dernière splendeur d’une époque qui va s’éteindre, la jeune femme fait la connaissance de Nick Burnham. Nick est marié, et mal marié ; mais il a un fils qu’il adore, tout comme Liane est attachée à son mari et à ses enfants. Et, avec une même loyauté, tous deux refusent l’amour qui naît entre eux. Pourtant, le destin les guette. Ironie du sort, ils se retrouveront plus tard, en plein océan, cette fois en direction de l’Amérique. Et seuls. Dangereux voyage où s’affrontent l’amour et la raison, la passion et la tendresse, jusqu’au jour où Liane devra faire un choix dramatique.

J’ai mis un peu de temps à rentrer dans l’histoire mais j’ai globalement bien aimé ce roman de Danielle Steel (c’est le premier que je lis de cette auteure) sur fond historique de la seconde guerre mondiale. On suit avec intérêt les aventures de Liane. J’ai trouvé la fin un peu trop rapide et c’est dommage par rapport à l'ensemble du livre. L’histoire s’arrête également avant la fin de la guerre et je suis restée un peu sur ma faim pour cela aussi.

Je classe ce livre en 68ème position et lui donne 3 étoiles.

Posté par dupdup1000 à 16:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 novembre 2018

Petite séance chez l'ostéo

Ce soir, JP et moi avions RV chez l'ostéopathe. JP pour un mal de dos récurrent (quand il marche ou quand il reste longtemps debout) et moi pour une douleur dans la fesse droite qui irradie parfois jusque derrière le genou (après des séances de jogging).

Je suis passée en premier. Il a posé plein de questions, a fait pas mal de manipulations. A priori, il a rectifié ma cheville et un muscle dans la hanche dont j'ai déjà oublié le nom compliqué. Il m'a demandé de faire des étirements pendant un mois et a priori cela devrait aller mieux.

Pour JP, c'est également un muscle de la hanche, le psoas qui est en cause dans son mal de dos (il n'y avait rien à l'IRM ni à la radio, normal d'après l'ostéo, puisque c'est musculaire). Pareil, plusieurs manipulations, beaucoup de questions pour JP et un étirement recommandé.

IMG_2327

IMG_2328

Voilà on verra bien si cela apporte un soulagement.

A suivre donc...

Posté par dupdup1000 à 20:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11 novembre 2018

Familistère de Guise

 

Aujourd'hui, JP a eu l'idée de visiter le familistère de Guise.

Jean-Baptiste GODIN, industriel autodidacte fondateur des poèles du même nom, bâtit de 1859 à 1884 à côté de son usine de nombreux bâtiments  pour loger ses ouvriers (2000 au plus fort de l'activité) et leur donner des conditions de vie plus décentes (buanderie, nourriture à prix coutant, crèche, école pour les enfants, théâtre, piscine, prémice d’une sécurité sociale et d’une retraite, diminution du temps de travail, du nombre de jours travaillés, …).

La devanture de l'usine :

DSC_0008

Les bâtiments d'habitation :

DSC_0010

La verrière à l'intérieur des habitations :

DSC_0011

Le théâtre au centre de la photo et les écoles de chaque côté :

DSC_0024

L'intérieur du théâtre :

DSC_0026

Une cuisinière :

DSC_0012

Pour chauffer les fers à repasser :

DSC_0016

Différents types de poèles :

DSC_0020

De nouveaux des habitations :

 

DSC_0033

La piscine :

DSC_0035

Le jardin d'agrément (il y aura également des potagers par famille) :

DSC_0039

Le mauzolée où Jean-Baptiste Godin et sa femme sont enterrés :

DSC_0041

Vue du jardin d'agrément :

DSC_0046

C'était une visite forte intéressant.

Jean-Baptiste GODIN a mis en place la plus ambitieuse expérimentation d'association du travail et du capital. C'est une interprétation du phalanstère de Charles FOURIER.

Posté par dupdup1000 à 20:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

10 novembre 2018

La maison aux volets rouges

Présentation de l’éditeur

L’amour peut-il être celui qui aidera à tout affronter ? À tout accepter ? Pour Julie la vie n’a pas toujours été un long fleuve tranquille. Depuis son plus jeune âge elle affronte les difficultés, les embûches, les traumatismes qui ont été mis sur son chemin. Ce qu’elle sait ? Les rencontres peuvent tout bouleverser et aider à avancer. Ce qu’elle ne sait pas ? C’est qu’une rencontre en particulier, qu’elle n’attendait pas va venir tout chambouler sur son passage. Marcus un jeune homme mystérieux, attirant, persévérant qui la fera sortir de sa zone de confort. À vingt ans, c’est au travers de la restauration de la maison aux volets rouges, qu’elle tentera de guérir son cœur et son corps.  Pour y arriver elle devra affronter ses peurs les plus profondes, ses craintes et les secrets imprimés dans la pierre.

J’ai trouvé ce livre de Marie Sorel très naïf. Les 4 personnages principaux n’ont vraiment pas eu beaucoup de chance dans la vie (!). Chaque situation peut évidemment exister mais c’est un concentré de malheurs. J’y ai trouvé des maladresses, de la mièvrerie, des raccourcis, des longueurs aussi. A la fin, on a l’impression que l’on s’égare complètement (!) pour ensuite comprendre pourquoi, quoique, tout ça pour ça, tant d’années de secret et pour quelles raisons ? Le style aussi était un peu naïf, l’utilisation du passé simple un peu trop désuète à mon goût. Enfin, bref, je suis contente de l’avoir terminé pour pouvoir passer à autre chose. Seul le titre était prometteur, mais grosse déception parce qu’il y avait de bonnes idées mal exploitées.

Je classe ce livre en 378ème position et ne lui donne pas d’étoiles.

Posté par dupdup1000 à 15:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 novembre 2018

Reprise de la compétition - Départementales juniors

Reprise de la competition pour Antoine (après 9 mois d'interruption car dernière compétition et rupture du ligament croisé antérieur début février 2018) aujourd'hui pour les Départementales juniors :

Ils sont 19 dans sa catégorie des moins de 66 kilos et ils sont divisés en deux poules :

DSC_0006

Antoine gagne son premier combat par o goshi (une prise qu'il affectionnait quand il était petit) :

DSC_0021

Il perd le deuxième combat parce qu'il est inattentif pendant deux secondes et que son adversaire en profite pour le contrer par un Uran (il soulève Antoine et le plaque dos au sol par ippon) :

DSC_0027

Antoine est super vexé et frustré, il a sous-estimé son adversaire. Il pensait finir premier de la compétition. Sa confiance en lui en prend un coup. Il se resaisit toutefois et gagne le 3ème combat en repêchage par ippon grâce à un makikomi :

DSC_0033

Il dispute son 4ème combat et le gagne par ippon avec un sumi-gaeshi :

DSC_0053

Il combat ensuite pour la place de 3ème lors du 5ème combat. Il le gagne par ippon grâce à un makikomi.

DSC_0066

Antoine en attendant le podium :

DSC_0073

Remise des médailles :

DSC_0075

Bravo fils ! Pas de première place mais après 8 mois sans compétition, le principal était de se qualifier pour les demi-finales du championnat de France. Voici chose faite et deux mois à venir pour préparer ces demi-finales.

Posté par dupdup1000 à 17:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

02 novembre 2018

Bohémian Rhapsody

Synopsis : Bohemian Rhapsody retrace le destin extraordinaire du groupe Queen et de leur chanteur emblématique Freddie Mercury, qui a défié les stéréotypes, brisé les conventions et révolutionné la musique. Du succès fulgurant de Freddie Mercury à ses excès, risquant la quasi-implosion du groupe, jusqu’à son retour triomphal sur scène lors du concert Live Aid, alors qu’il était frappé par la maladie, découvrez la vie exceptionnelle d’un homme qui continue d’inspirer les outsiders, les rêveurs et tous ceux qui aiment la musique.

Franchement, c’est un film magnifique. Brian Singer a su mettre en avant la musique et le génie de Freddy Mercury, sa sensibilité et son avant-gardisme plutôt que ses excès, même s’ils font partie de lui. L’acteur Rami Malek est tout bonnement fabuleux. Le film dure 2 h 15 et on ne les voit pas passer. JP et Antoine ont beaucoup aimé aussi. Je connaissais tous les titres et je connais maintenant mieux leur histoire.

Je classe ce film en 3ème position et lui donne 3 étoiles.

 

Posté par dupdup1000 à 07:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,