Le petit monde de So et de Fi

24 septembre 2018

Vélotour, super expérience !

Aujourd'hui, nous avons participé au Vélotour (1ère édition à Valenciennes alors que cela existe depuis 2006 à Dijon).

Il s'agit d'un parcours à vélo en ville : 

IMG_2259

On est amené à rouler à l'intérieur de certains bâtiments emblématiques de la ville.

Ici dans les couloirs de l'Hôpital (JP casaque rouge, blanche et noire que l'on voit devant le Monsieur en rouge et noir) : 

IMG_2260

A l'entrée de l'hôpital :

IMG_2262

Sur le site de remisage des bus et tramways (habituellement non ouvert au public) :

IMG_2266

Passage dans le gymnase du Parc Dampierre :

IMG_2272

et la piste à l'extérieur (jamais vu jusqu'à aujourd'hui !) :

IMG_2273

On est ensuite passé dans le théâtre (toujours à vélo !) :

IMG_2275

Petit arrêt ravitaillement dans la Cité des congrès :

IMG_2278 (2)

Les voies navigables de France avaient ouvert pour l'occasion le pont sur le barrage :

IMG_2278 (3)

construit lors de la réalisation du port de plaisance :

IMG_2278 (4)

Petit tour ensuite dans les couloirs du Lycée Wallon (si les lycéens nous voyaient !) :

IMG_2278 (6)

 

La cour du Lycée :

IMG_2278 (8)

Avec la pluie, le maquillage a légèrement coulé mais super contente de cette sortie :

IMG_2278 (10)

On arrive ensuite à la Mairie où un sympathique Monsieur joue de l'orgue de barbarie et encourage chaque participant :

IMG_2278 (11)

Petit passage dans le parking du centre commercial du coeur de ville (habituellement interdit aux vélos) :

IMG_2278 (12)

et enfin, le parcours se termine par le stade du Hainaut. JP a pu se mettre à la place des joueurs. Vu immanquable sur le stade !

IMG_2278 (14)

Le stade vu de la pelouse (image rare !) :

IMG_2278 (18)

A part le temps (petit crachin tout le temps et plus intense sur le retour), JP et moi avons trouvé cela génial. Il y avait la possibilité de rajouter 2 boucles (on en a fait une, celle qui menait au théâtre). On a dû faire en tout 35 km.

Franchement à refaire l'année prochaine en espérant une météo plus clémente. Malgré cela, il y avait beaucoup de participants ! Chapeau aux bénévoles qui nous indiquaient le chemin en plus du marquage sur la route qui était bien clair.

Les bâtiments ouverts aux vélos nous ont surpris, il y en aura peut-être encore davantage l'année prochaine...

Posté par dupdup1000 à 18:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


22 septembre 2018

Le poulain

Aujourd'hui, nouvelle séance cinéma avec "Le poulain".

Synopsis : Arnaud Jaurès, 25 ans, novice en politique, intègre par un concours de circonstances l’équipe de campagne d’un candidat à l’élection présidentielle. Il devient l’assistant de Agnès Karadzic, directrice de la communication, une femme de pouvoir et d’expérience qui l’attire et le fascine. Sans l’épargner, elle l’initie aux tactiques de campagne, et à ses côtés il observe les coups de théâtre et les rivalités au sein de l’équipe, abandonnant peu à peu sa naïveté pour gravir les échelons, jusqu’à un poste très stratégique.

Un peu déçus, JP et moi, de ce film de Mathieu Sapin. On se doute des coups bas et de cette soif de pouvoir au sein de la classe politique et même si Alexandra Lamy et Finnegan Oldfield jouent bien, on s’ennuie un peu.

Je classe ce film en 39ème position et lui donne une étoile (pour les 2 acteurs principaux).

 

 

Posté par dupdup1000 à 20:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Photo de famille

Hier, avec JP, nous sommes allés voir le film "Photo de famille".

Synopsis : Gabrielle, Elsa et Mao sont frères et sœurs, mais ne se côtoient pas. Surtout pas. La première est « statue » pour touristes, au grand dam de son fils ado. Elsa, elle, est en colère contre la terre entière et désespère de tomber enceinte. Et Mao, game designer de génie chroniquement dépressif, noie sa mélancolie dans l’alcool et la psychanalyse. Quant à leurs parents, Pierre et Claudine, séparés de longue date, ils n’ont jamais rien fait pour resserrer les liens de la famille. Pourtant, au moment de l’enterrement du grand-père, ils vont devoir se réunir, et répondre, ensemble, à la question qui fâche : « Que faire de Mamie ? »

JP et moi avons bien aimé ce film de Cécilia Rouaud. Il y a plein de relations et de situations de famille où l'on peut se reconnaître, dans la fratrie, envers ses parents, ses enfants, … C’est parfois si difficile de communiquer et parfois si simple en fait. J’ai eu plaisir à retrouver Vanessa Paradis, mais Camille Cottin et Pierre Deladonchamps sont excellents eux aussi.

Je classe ce film en 27ème position et lui donne deux étoiles.

Posté par dupdup1000 à 20:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 septembre 2018

Mon corps au pays des merveilles

Présentation de l’éditeur

Qui pourrait imaginer que l'ADN contenu dans la totalité de nos cellules, mis bout à bout, couvrirait trois cents fois le trajet de la terre à la lune, aller-retour ? Que l'ensemble de nos vaisseaux sanguins ferait deux fois et demie le tour de la terre ? Comment notre corps peut-il abriter de tels prodiges ? Le Docteur Clara Naudi a relevé le défi de rendre l'anatomie et la physiologie enthousiasmantes. Elle transmet ses connaissances avec tant de clarté, et souvent d'humour, que son livre se lit comme un roman, le roman du corps... Au fil des pages, vous découvrirez l'anatomie humaine, pleine d'intelligence, magnifiquement servie par des dessins vibrant de vie et de beauté. Nous vivons avec notre corps et, pour bon nombre d'entre nous, nous ignorons souvent comment il fonctionne ! Si vous êtes profane en anatomie et physiologie, Clara Naudi a pensé à vous... Son livre, écrit avec simplicité, vous aidera, non seulement à mieux connaître votre corps, mais aussi à mieux l'aimer, à mieux le respecter, et donc à en prendre soin... Les 480 pages de cet ouvrage sont rythmées par des conseils de santé qui s'appliquent à chaque système du corps humain. Les professionnels du domaine médical ou paramédical, les chercheurs, les enseignants et les étudiants apprécieront une anatomie vivante qui intègre d'autres sciences, des disciplines récentes telles l'écologie microbienne, la posturologie, l'anatomie fractale, ainsi que des éléments de médecine traditionnelle chinoise, ayurvédique, Hakim... Ce livre très documenté, dans lequel les auteurs mettent en lumière les mathématiques cachées du corps humain et la beauté du nombre d'or à l'œuvre, permet un autre regard, regard souvent perdu de par la spécialisation des études, des recherches ou de la profession. Les artistes, les créateurs d'arts appliqués peuvent y trouver un creuset d'inspiration... L'on sait, par exemple, à quel point l'architecture créée par l'homme est issue des structures du corps humain. Abordable par toute personne désireuse de découvrir les secrets de son corps et de mieux vivre avec lui, il est aussi, par sa précision scientifique et sa richesse d'informations, un manuel de référence pour tout professionnel.

C’est un livre très intéressant. Il ne faut pas s’arrêter au premier chapitre sur les cellules que j’ai trouvé plus complexes que les autres. J’ai adoré tout ce qui concerne la posture ainsi que le foie et les reins. On a effectivement envie de faire plus attention à son corps quand on lit ce livre de Claudia Naudi !

Il reste tout de même des passages complexes malgré ses tentatives de vulgarisation. Il y a aussi, je trouve, des paragraphes un peu naïfs sur la nature humaine et de nombreuses références à la médecine manuelle derviche, aux techniques énergétiques par les méridiens ou aux principes de la philosophie chinoise, donc à chacun de se faire son idée sur cela.

Je classe ce livre en 218ème position et lui donne une étoile.

Posté par dupdup1000 à 06:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 septembre 2018

Première année

Synopsis : Antoine entame sa première année de médecine pour la troisième fois. Benjamin arrive directement du lycée, mais il réalise rapidement que cette année ne sera pas une promenade de santé. Dans un environnement compétitif violent, avec des journées de cours ardues et des nuits dédiées aux révisions plutôt qu'à la fête, les deux étudiants devront s’acharner et trouver un juste équilibre entre les épreuves d’aujourd’hui et les espérances de demain.

Ce film de Thomas Lilti est très représentatif de ce qu’est une première année en faculté de médecine. Les deux acteurs, Vincent Lacoste et William Lebghil sont très justes. L'histoire parle aussi en filigrane de l'inégalité des chances en fonction de l'origine sociale. J’ai bien aimé ce film et JP a été surpris de cette vive compétition entre étudiants au vu du nombre restreint de places en seconde année.

Je classe ce film en 26ème position et lui donne 2 étoiles.

Posté par dupdup1000 à 20:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


18 août 2018

Que sais-je : Les Sciences de l'Education

Petit préambule

J’avais acheté deux livres à Antoine sur le droit quand il s'orientait vers la Licence de droit au mois de mai (« Introduction générale au droit » de Rémy Cabrillac et « Je veux réussir mon droit » d’Isabelle Defrénois-Souleau). Vu qu’il a décidé de s’orienter vers la licence Sciences de l’éducation au mois de juillet (!), j’ai acheté deux autres livres (je tente de m'adapter !) : « Que sais-je : les Sciences de l’Education » de Gaston Mialaret et « l’essentiel de la pédagogie » sous la direction d’Alain Bentolila.

Je viens de lire le « Que sais-je ».

Présentation de l’éditeur

Ces sciences de l'éducation regroupent plusieurs disciplines avec un objectif précis : former des éducateurs. En quoi ont-elles modifié cette formation et quels en sont les enjeux dans notre société, tel est le sujet de ce livre.

Ce livre est très intéressant et très dense. Je pense que pour assimiler toutes les informations et les notions, il faut le lire plusieurs fois. Je me suis parfois sentie un peu perdue (malgré le fait que je travaille dans le milieu de la formation et de la pédagogie).

Par exemple, page 76 :

« Les méthodes se définissent quelquefois par rapport à leurs fondements psychologiques ou philosophiques. C’est ainsi que la méthode d’Ovide Decroly se réfère principalement aux théories de la Forme alors que la méthode de Maria Montessori ne se comprend que par rapport à la psychologie sensualise de Condillac. Les méthodes de Skinner ne sont que la conséquence de la théorie S -> R alors que la méthode de Makarenko n’est que le reflet de ses prises de position marksistes. On a pu dire aussi que les méthodes nouvelles se fondaient sur une épistémologie constructiviste alors que les méthodes traditionnelles ne se justifiaient que par une épistémologie de la transmission. »

Si vous n’avez pas lu Decroly, Montessori, Condillac ou Makarenko, comme c'est mon cas, c’est un peu difficile de comprendre ce paragraphe. Et ce n’est pas le seul du genre. Cela manque un peu de vulgarisation à mon sens.

Difficile de classer ce livre, mais je vais tout de même tenter.

Je classe ce livre en 217ème position et lui donne une étoile.

Posté par dupdup1000 à 18:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 août 2018

Orientation, choix validé

Nous avons avancé sur l'orientation d'Antoine pour la rentrée (voir mes billets des 19 et 25 juillet).

Nous n'avons finalement pas eu besoin de la dérogation de la Rectrice de l'Académie (dérogation qu'il pouvait obtenir grâce à son statut de sportif de haut niveau) pour qu'Antoine entre en licence 1 Sciences de l'éducation.

En effet, alors qu'il était 128ème en liste d'attente fin mai (!) sur le voeu de la licence Sciences de l'éducation (sachant qu'il y a 100 places disponibles seulement), il a grignoté des places tous les jours jusqu'à être admis en liste principale le 1er août. Nous avons reçu un mail le jour même de Parcoursup nous demandant de valider son choix dans les 24 h.

J'ai contacté le Monsieur de l'Université qui avait fait la démarche pour la dérogation mais n'ayant pas de réponse de sa part dans les délais (car en vacances), nous avons décidé de renoncer à la licence de droit dans Parcoursup et d'accepter le voeu de Sciences de l'éducation (tout en prévenant le Monsieur par sms -celui-ci nous a répondu deux jours plus tard de valider dans parcoursup- ce qui était déjà fait).

Nous avons procédé à son inscription administrative hier. Il reste à présent l'inscription pédagogique à effectuer. On avance !

Voili, voilou...

Posté par dupdup1000 à 22:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Papillon

Synopsis : Henri Charrière, dit "Papillon", malfrat de petite envergure des bas-fonds du Paris des années 30, est condamné à la prison à vie pour un meurtre qu'il n'a pas commis. Il est envoyé sur l'île du Diable, en Guyane. Il va faire la connaissance de Louis Dega qui, en échange de sa protection, va aider Papillon à tenter de s'échapper...

Remake du film Papillon de 1973 avec Steeve McQueen et Dustin Hoffman et selon des faits réels.

J’ai bien aimé ce film de Michael Noer avec Charlie Hunnam, Rami Malek et Eve Hewson. JP a trouvé qu’il y avait des longueurs (notamment quand il se retrouve à l’isolement mais en même temps cela s’étend sur plusieurs années de sa vie !). Pour ma part, je ne me suis pas ennuyée malgré la durée d’1 h 57 du film. Les deux acteurs principaux sont criants de vérité.

Je classe ce film en 26ème position et lui donne deux étoiles.

Posté par dupdup1000 à 22:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Vacances dans le Cantal

Jour 1 -

Nord -> Cantal (750 km) - arrivée à 18 h :

 

DSC_0099

Jour 2

Après avoir fait des courses le matin à Riom-Es-Montagne, nous avons fait une randonnée de 11 km l'après-midi juste dans les montagnes au dessus de la maison de location.

De beaux chardons sur le chemin :

DSC_0109

Vue sur le lac des Cascades (que l'on voit également en partie de la maison de location) :

DSC_0115

Vue sur le retour de la ballade :

DSC_0134

Jour 3

Ballade à vélos (électriques).

DSC_0153

Alors que nous avions prévu un parcours de difficulté 2 (sachant qu'il y a 4 niveaux et que la seule randonnée de niveau 1 était trop éloignée), JP s'est arrêté à un stand de parapente. Après discussion, JP a eu envie de voir le site d'envol. Et là, ce n'était plus du tout du niveau 2...

DSC_0159

Du coup, on n'a plus refait de vélo de notre séjour...

Nous sommes revenus par le lac des Cascades (que l'on voit de la maison) et qui sera notre lieu de footing matinal et quotidien (à peu près plat) d'une demi-heure (chaque tour faisant un kilomètre).

DSC_0146

L'après-midi visite de la ville de Salers :

DSC_0164

Très joli village en pierres :

DSC_0182

Jour 4 :

Randonnée de 11 km jusqu'au Plomb du Cantal (plus haut sommet du département à 1855 m) que l'on voit au milieu de la photo :

DSC_0202

Beaucoup de fleurs différentes sur le parcours :

DSC_0203

Vue d'en haut (deux tables d'orientation mais impossible d'y rester à cause de "fourmis à zailes" :

DSC_0210

Descente assez raide sur le retour :

DSC_0220

Jour 5

Nous avons fait un circuit en voiture de 90 km.

Ici, le pas de Peyrol :

DSC_0234

 

 

La cascade sur le Site de Cotteughes :

DSC_0242

Le village de Trizac :

DSC_0257

Les ruines du château du XVème siècle d'Apchon :

DSC_0270

L'église de Collandres (voyez-vous JP ?) :

DSC_0281

Jour 6 :

Randonnée de 7 km "Vial et Revel" :

DSC_0295

Table d'orientation :

DSC_0303

Passage dans les estives (prairie d'altitude où les vaches sont menées l'été) :

DSC_0308

Rencontre avec de belles Salers (pas très contentes que l'on soit accompagnés de Jecko) :

DSC_0315

Jour 7

Visite d'Aurillac (la ville du Parapluie) :

DSC_0331

La maison consulaire :

DSC_0333

Les maisons en bois au bord de la Jordanne :

DSC_0342

Vue d'Aurillac du point de vue du parc du Château :

DSC_0354

Jour 8 :

Bédi (fille de JP), Manu et les enfants nous ont donné rendez-vous à Autoire (chacun parcourant une partie de la route) où, après un sentier sympathique le long de la rivière, nous arrivons à une cascade (pas beaucoup d'eau à cette époque, à refaire en automne) : 

 

DSC_0363

Bédi, Clémence avec JP :

DSC_0365

Puis nous avons passé le reste de la journée au bord de la Dordogne à Beaulieu (journée super sympa !) :

DSC_0366

Jour 9 :

Randonnée du Lac Sauvage, que nous avons pris à l'envers (pfff !) :

DSC_0388

D'autres estives :

DSC_0393

 De jolies fleurs :

DSC_0394

Jour 10 :

Le Puy Mary (très populaire et donc très fréquenté !). La montée se fait sur un sentier en béton très raide et des marches jusqu'à 1787 m et une table d'orientation : 

DSC_0399

Nous décidons, une fois arrivés au sommet, de continuer de l'autre côté (beaucoup moins fréquenté) :

DSC_0420

Vue sur le Puy Griou au fond à droite (on voit le sentier que l'on emprunte sur les crêtes au milieu sur la photo) :

On voit également la Brèche de Rolland très raide (que nous emprunterons ensuite) :

DSC_0423

La brèche de Roland (pas très rassurée pour JP qui a le vertige mais tout s'est bien passé) :

DSC_0426

De nouveau le Puy Griou :

DSC_0427

Jour 11 :

Randonnée des Cascades à Albepierre :

DSC_0457

Un papillon (il y en avait beaucoup !) :

DSC_0460

La descente :

DSC_0467

Une autre cascade :

DSC_0475

Jour 12 :

Seule journée où il n'a pas fait beau pendant notre séjour.

Cela ne nous a pas empêché de faire une ballade sur un très joli sentier verdoyant, fait de ponts, d'escaliers et de rochers dans les Gorges de la Cère :

DSC_0499

Visite ensuite du Château de Pesteils à Polminhac :

DSC_0521

Jour 13 :

Randonnée à Dienne jusqu'à la Croix du Gendarme. Nous avons perdu ensuite le sentier et avons marché une bonne partie dans les herbes hautes (moi, j'aime pô !).

DSC_0554

Sur la croix du Gendarme :

DSC_0556

Juste avant les herbes hautes (pfff) :

DSC_0561

Vue panoramique :

DSC_0562

La vue sur Dienne (avant de revenir sur Drils où nous n'avons pas vu la cascade, décidément pas le jour !) :

DSC_0565

Jour 14 :

Sur la route du retour, nous avons passé deux jours chez biquet (ma maman). Ma soeur Babeth était là quand nous sommes arrivés. Elle m'a offert un joli mug, du thé "pomme caramélisée" et une boule à thé (merci encore soeurette !).

Le soir avec Biquet, Jean et JP :

DSC_0568

Jour 15 :

Ballade de 30 km à vélo avec Biquet, Jean et JP :

DSC_0578

Nous sommes passés voir ma soeur aînée, Cathy, qui nous a montré les derniers travaux de sa maison et qui en a profité pour essayer rapidement mon vélo électrique (ainsi que ma nièce Estelle) :

DSC_0582

 Le soir à l'ombre des arbres :

DSC_0590

Nous sommes également allés voir ma soeur Anne-Marie et son compagnon Patrice (qui étaient en pleins travaux également. Cela va être top !) :

DSC_0591

Suis ravie d'avoir vu Biquet et mes 3 soeurs avant de repartir à la maison (jour 16) pour la dernière semaine de congé !

Posté par dupdup1000 à 21:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

My Lady

Synopsis : Faut-il obliger un adolescent à recevoir la transfusion qui pourrait le sauver ? Fiona Maye, Juge de la Haute Cour, décide de lui rendre visite, avant de trancher. Leur rencontre bouleversera le cours des choses.

Ce film de Richard Eyre avec Emma Thompson, Stanley Tucci et Fionn Whitehead est assez sombre. L’actrice est formidable dans ce rôle difficile d’une juge qui doit trancher des cas particulièrement sensibles. JP n’a pas tout compris, notamment l’ambiguïté de la relation entre la juge et le jeune adolescent. De mon côté, je pense avoir compris cette ambigüité mais cette relation particulière qui m’a gênée.

Je classe ce film en 27ème position et lui donne 2 étoiles.

Posté par dupdup1000 à 11:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,