Le petit monde de So et de Fi

25 juin 2022

Les témoins de la mariée

Présentation de l’éditeur :

Nous étions ses meilleurs amis : il nous avait demandé d'être ses témoins. Cinq jours avant le mariage, il meurt dans un accident de voiture. Ce matin, à l'aéroport, nous attendons sa fiancée. Elle arrive de Shanghai, elle n'est au courant de rien et nous, tout ce que nous savons d'elle, c'est son prénom et le numéro de son vol. Comment lui dire la vérité ? Nous nous apprêtions à briser son rêve ; c'est elle qui, en moins de vingt-quatre heures, va bouleverser nos vies. Mais cette jeune Chinoise est-elle la femme idéale ou bien la pire des manipulatrices ?

Je ne sais pas trop quoi penser de ce livre de Didier Van Cauwelaert. J’ai déjà lu des romans de cet auteur et mon avis peut-être très différent : « Jules » placé en 40ème position avec 3 étoiles, « L’apparition » classé en 535ème position avec une étoile, « La nuit dernière au XVè siècle » classé en 555ème position sans étoile.

Pour en revenir aux « témoins de la mariée », j’ai trouvé que les amitiés étaient plutôt du genre intéressé et que la mariée (qui ne l’était pas encore) l’était tout autant et prête à beaucoup de chose pour arriver à ses fins. C’est un roman polyphonique où chaque ami parle tour à tour. Il aurait été intéressant d’avoir le son de cloche de la mariée…

Bref, je suis un peu déçue et je classe ce livre en 457ème position et lui donne une étoile.

Posté par dupdup1000 à 10:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


21 juin 2022

Les cinq quartiers de l'orange

Présentation de l'éditeur : 

Lorsque Framboise Simon revient dans le village de son enfance sur les rives de la Loire, personne ne reconnaît la fille de la scandaleuse Mirabelle Dartigen, tenue pour responsable de l'exécution de onze villageois pendant l'occupation allemande, cinquante ans auparavant. Framboise ouvre une auberge qui, grâce aux délicieuses recettes de sa mère, retient l'attention des critiques, mais suscite les jalousies de sa famille. Le carnet de recettes de Mirabelle recèle des secrets qui donneront à Framboise la clé de ces années sombres. Peu à peu, elle découvrira la véritable personnalité de sa mère, parfois si tendre, maternelle et sensuelle, subitement cruelle et tourmentée. En temps de guerre, les jeux d'enfants et les histoires d'amour ne sont pas toujours innocents. Leurs conséquences peuvent même être tragiques. 

Cette mère a beaucoup de difficulté à transmettre de l'amour ou de la tendresse à ses enfants même si beaucoup de ses attentions passent par la cuisine et les pâtisseries qu'elle leur prépare. Il y a également beaucoup de non-dits entre les personnages et cela pollue fatalement leur relation. Les secrets sont gardés longtemps, trop longtemps, tout comme les mensonges et/ou la transformation de la vérité. On alterne entre le présent, Framboise a 65 ans et le passé, lorsqu'elle a 9 ans et que se déroule la seconde guerre mondiale. C'est la première fois également que je lis quelque chose sur la participation des enfants au marché noir en échange de renseignements plus ou moins intéressants aux allemands. Certainement que cela a eu lieu aussi. 

Je classe ce livre en 456ème position et lui donne une étoile. 

 

Posté par dupdup1000 à 19:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 juin 2022

Noces de satin

Aujourd'hui, avec JP, nous fêtons nos noces de satin, c'est à dire 24 années de mariage.

Je l'ai attendu dans le jardin (car il était au théâtre) avec la bougie que je sors une fois par an où les noces sont notées dessus :

0

 

Pour la deuxième fois en 24 ans, petit mari a pensé à un cadeau pour moi pour notre anniversaire de mariage, sans se tromper de thème (l'année du saphir, il m'avait offert un rubis) :

1

 

Petit mari avec le cadeau dont il essaie de deviner le contenu :

2

 

Il s'agit d'une parure de draps en satin :

3

 

et pour moi un très jolie ensemble composé d'une nuisette, une culotte et un kimono en satin :

5

 

Et voici le drap housse et les taies d'oreillers gris perle et la housse de couette gris foncé :

 

6

Une de plus !

 

Posté par dupdup1000 à 19:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 juin 2022

Poule invisible et poules fugueuses

Petit mari a rajouté une clôture pour les poules afin qu'elles aient un peu plus d'espace. Elles ont maintenant tout le fond du jardin.

Sauf que certaines d'entre elles montent sur le composteur, puis sur le toit de la clôture grillagée au dessus du poulailler et arrivent ainsi dans le jardin.

Parmi elles, il y a la blanche (à droite sur la photo) que l'on n'arrive pas à attraper et qui disparaît pendant 10 jours avant de réapparaître alors qu'on ne l'attend plus. 

1

 

La voici semaine dernière, lors de l'une de ses apparitions :

2

 

Alors avec petit mari, on a commencé à couper les ailes de celles qui se sauvent après avoir regardé sur internent (seulement les rémiges primaires, ce sont les dix premières plumes de l'aile, les plus longues). 

On pensait avoir fait toutes les poules qui se sauvaient (les 2 grises tachetées et la rousse) mais ce matin, j'ai vu une autre rousse se promener dans le jardin...

3

 

Pour la blanche, cela reste un mystère...

Posté par dupdup1000 à 11:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 juin 2022

Les suprêmes

Présentation de l'éditeur :

Elles se sont rencontrées à la fin des années 1960 et ne se sont plus quittées : tout le monde les appelle "les Suprêmes", en référence au célèbre groupe de chanteuses des seventies. L'intrépide Odette converse avec les fantômes et soigne son cancer à la marijuana sur les conseils avisés de sa défunte mère, tandis que la sage Cari ce endure les frasques de son volage époux pour gagner sa part de ciel. Toutes deux ont pris sous leur aile Barbara Jean, éternelle bombe sexuelle que l'existence n'a cessé de meurtrir. Complices dans le bonheur comme dans l'adversité, ces trois irrésistibles quinquas afro-américaines se retrouvent tous les dimanches dans l'un des restaurants de leur petite ville de l'Indiana : entre commérages et confidences, rire et larmes, elles se gavent de poulet frit en élaborant leurs stratégies de survie. 

J'ai bien aimé ce livre, conseillé par Emeline, d'Edward Kelsey Moore.

Les 3 héroïnes sont attachantes, notamment Odette qui a la particularité, tout comme sa mère avant elle, d'entendre et de pouvoir discuter avec les défunts.

C'est une belle histoire d'amitié sur fond de ségrégation raciale à une époque où constituer un couple mixte était encore inconcevable. Il est aussi question de résilience, du fait que l'on peut rebondir même si on n'a pas eu de chance dès le démarrage de sa vie.

Je classe ce livre en 174ème position (sur les 700 que compte aujourd'hui mon classement) et lui donne 2 étoiles.

 

 

Posté par dupdup1000 à 17:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


12 juin 2022

Champagne !

Synopsis : Jean, Patrick, Joanna, Romane et Guillaume se connaissent maintenant depuis plus de 30 ans. Leurs mariages et leurs enfants n'ont pas réussi à les éloigner et justement, ce week-end, la bande de cinquantenaires se retrouve en Champagne pour l'enterrement de vie de garçon de Patrick, le dernier célibataire de la bande. Mais la future épouse, arrivée à l'improviste, ne semble pas faire l'unanimité... Dans ce sublime vignoble, au fil des fous rires, des engueulades et des réconciliations, les tensions rejaillissent... car en amitié, tout le monde trinque !

C’est un peu bizarre mais JP et moi ne savons pas trop quoi penser de ce film ni vraiment dire si on a aimé ou pas. Il y a de bons acteurs (Elsa Zylberstein, François-Xavier Demaison, Stéphane de Groodt, Sylvie Testud, …), quelques bonnes réparties mais voilà, rien de bien transcendant. Et puis, quand il y a trop de personnages, petit mari a toujours un peu de mal à se situer dans l'histoire...

Je classe ce film en 83ème position et lui donne une étoile.

Posté par dupdup1000 à 20:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 juin 2022

Jardin oublié ?

Cela fait un bon moment que je n'ai pas publié sur mon blog des photos du jardin. Ce n'est pas pour autant que je l'ai oublié, voici les photos de fin avril à début juin.

Tout d'abord, les tulipes noires (plutôt pourpres en fait) et blanches :

IMG_6957

 

Le lilas qui a énormément donné de fleurs cette année et quel bonheur ce parfum :

IMG_6965

 

La glycine sur fond de feuilles de prunus :

IMG_7090

 

Le lilas japonais avec ses fleurs tout en finesse :

IMG_7093

 

et le chevrefeuille coté rose qui fleurit en premier :

 

IMG_7094

La clématite dont on ne profite malheureusement pas car il faut grimper sur un escabeau pour la voir :

IMG_7104

 

Le chevrefeuille vu de plus près :

IMG_7136

 

L'un des seringas, récent, qui a bien fleuri cette année :

IMG_7280

Un autre seringa, plus ancien, très odorant également :

IMG_7287

 

Le viburnum qui s'étend petit à petit malgré le fait qu'il soit à l'ombre :

 

IMG_7292

 

Les premières pivoines :

 

IMG_7444

 

Le spirée blanc :

IMG_7455

 

Le sureau noir (qui est blanc) :

IMG_7457

 

Le weigela aux fleurs roses qui s'emmêle un peu (beaucoup ?) avec l'hibiscus et le seringa (un peu trop près les uns des autres), à réaménager peut-être :

IMG_7460

 

Une autre pivoine, plus foncée :

IMG_7598

L'ensemble des pivoines, juste avant les fortes pluies qui les ont alourdies :

IMG_7599

 

Une rose et son bouton :

IMG_7601

et puis une autre :

IMG_7607

 

Avant de terminer par le chevrefeuille côté jaune :

IMG_7609

Posté par dupdup1000 à 11:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Pause-Café

Résumé :

En banlieue parisienne, le quotidien d'un lycée et la cohabitation riche mais souvent tendue entre un proviseur d'un autre temps, des élèves chahuteurs, des professeurs débordés et une assistante sociale particulièrement zélée... Jeune assistante sociale, Joëlle Mazart trouve son tout premier poste dans un lycée. Elle a de l'énergie à revendre, une cause à défendre et un enthousiasme à toute épreuve. Autour d'un café - d'où son surnom de Pause-Café -, elle écoute avec cœur et empathie les déboires et dérives des lycéens qui se heurtent à l'incompréhension des adultes. Pause-Café est la peinture grandeur nature de notre époque vue à travers le quotidien d'un établissement scolaire, avec son système, ses injustices, sa routine. Contre l'indifférence, une femme se bat avec la foi inébranlable de la jeunesse ; c'est une héroïne des temps modernes, engagée dans la vie, dans son métier, au service des autres.

J’ai acheté ce livre de Georges Coulonges dans une bourse aux livres. J’avais regardé la série avec Véronique Jeannot dans le rôle principal à la télévision pendant mon adolescence. De ce fait, je me souvenais de pas mal de situations décrites dans le livre. Il date donc mais il y a encore tellement de choses d’actualité : l’avenir incertain des jeunes, surtout s’ils sont de milieu modeste, les galères que peuvent rencontrer les lycéens, les amours de jeunesse, …

Concernant le style de l’auteur, j’avoue que j’ai eu un peu de mal avec ses phrases courtes qui coupent sans arrêt l’élan du moment. Il m’a parfois un peu perdue dans certaines évocations de sujets.

Je classe ce livre en 312ème et lui donne deux étoiles (une étoile de plus que prévu pour les bons souvenirs que j’ai gardés de la série).

Posté par dupdup1000 à 01:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 juin 2022

Doublement fleurie

Dimanche soir, en rentrant du trail de la fraise, il y avait un petit mot d'interflora sur la porte.

Le fleuriste étant fermé lundi, j'ai pu récupérer le bouquet mardi, enfin plutôt les deux bouquets :

fleurs

 

Envoyés par mon fils (qui s'est repris à deux fois au moment de la commande) pour la fête des mamans, le tout avec un gentil petit mot.

Deux très jolis bouquets avec des pivoines et des roses !

Merci fils !! Cela m'a fait très plaisir !

Posté par dupdup1000 à 17:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

30 mai 2022

Oups ! Je ne vois plus rien chef !

Samedi, j'ai installé un transat dans la pelouse, j'ai mis mon téléphone et ma paire de lunettes sous le transat comme je fais toujours (pour que le téléphone soit à l'ombre).

JP a déplacé le transat pour tondre et vous devinez la suite ?

Alors, le téléphone n'a rien car je l'avais repris entre temps mais des lunettes, il ne reste que cela :

lunettes

 

J'ai d'ailleurs eu la chance de retrouver ce morceau car sinon je serai probablement encore en train de chercher après mes lunettes.

 

J'étais toute dépitée parce que j'ai une paire de lunettes qui reste au travail, adaptée à la vision sur l'ordinateur anti lumière bleue (des dégressives ) et cette paire était celle uniquement vision de près pour la maison.

J'ai appelé les opticiens chez qui nous avons l'habitude d'aller. La garantie ne fonctionne pas car la tondeuse n'est pas une utilisation normale des lunettes... Tiens donc ! J'ai donc la possibilité de refaire cette paire pour 69 euros au cas où ma vision ne changerait pas de plus de 0,25 à chaque oeil car le dernier contrôle de vue chez les opticiens datait de septembre 2020 et ma dernière ordonnance de 2018 (et on a droit à de nouvelles lunettes tous les 2 ans par la mutuelle donc pas avant septembre 2022 normalement).

JP a cherché un RV chez un ophtalmologiste et à mon grand étonnement en a trouvé un dès aujourd'hui lundi.

J'en reviens (et puis ensuite je suis allée chez l'opticien).

Ma vision ayant changé de plus de 0,25 à chaque oeil (et apparemment en mieux, va comprendre !), j'ai pu refaire deux nouvelles paires de lunettes, une dégressive pour le travail et une de vision de près pour la maison (le tout pour 23 euros environ).

Je devrais les avoir d'ici samedi.

En attendant, j'utilise une paire de progressives qui date de 2018, que je n'aime pas, parce que lorsque je lis je dois les soulever pour bien voir et lorsque je suis devant l'ordinateur, j'ai la tête relevée sinon c'est flou...

Vivement samedi !

 

Posté par dupdup1000 à 17:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,