Le petit monde de So et de Fi

20 septembre 2017

Jules

Présentation de l’éditeur            

« À trente ans, Alice recouvre la vue. Pour Jules, son chien guide, c'est une catastrophe. Et en plus on les sépare. Alors, il se raccroche à moi. En moins de vingt-quatre heures, ce labrador en déroute me fait perdre mon emploi, mon logement, tous mes repères. Il ne me reste plus qu'une obsession - la sienne : retrouver la jeune femme qui nous a brisé le coeur. »

Entre une miraculée de la chirurgie et un vendeur de macarons, une histoire de renaissance mutuelle et de passion volcanique orchestrée, avec l'énergie du désespoir, par le plus roublard des chiens d'aveugle.

J’ai adoré. L’idée de départ est excellente, les personnages attachants (quelques surprises que l’on découvre au fil du livre). Il y a des passages un peu surréalistes (notamment chez le Docteur Vong) mais ce livre de Didier Van Cauwelaert est rafraichissant et divertissant. Cela donne envie de découvrir d’autres livres de cet auteur. Petit bémol sur la couverture, alors que Jules est un labrador, on nous met la photo d’un braque de Weimar…

Je le classe en 23ème position et lui donne 3 étoiles.

Posté par dupdup1000 à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


17 septembre 2017

Les grands esprits

Cinéma du dimanche après-midi avec mon chéri.

Voici le synopsis : François Foucault, la quarantaine est professeur agrégé de lettres au lycée Henri IV, à Paris. Une suite d’évènements le force à accepter une mutation d’un an dans un collège de banlieue classé REP +. Il redoute le pire. A juste titre.

Le film d’Olivier Ayache-Vidal dure 1 h 46 et on ne voit pas passer le temps. Cela sonne juste et on apprécie le moment. Le personnage principal (joué par Denis Podalydès) apprend de ses nouveaux élèves autant qu’il essaie de leur apprendre et gagne en humilité au fur et à mesure de l’année scolaire.

Je classe ce film en 5ème position et lui donne 3 étoiles.

 

Posté par dupdup1000 à 17:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

La maison des hautes falaises

Présentation de l’éditeur

Hanté par un passé douloureux, Lex Henderson part s'installer dans un petit village isolé, sur la côte australienne. Très vite, il tombe sous le charme de cet endroit sauvage, où les journées sont rythmées par le sac et le ressac de l'océan. Au loin, il aperçoit parfois des baleines. Majestueuses, elles le fascinent.  Peu de temps après son arrivée, sa route croise celle de Callista, artiste passionnée, elle aussi blessée par la vie. Attirés l'un par l'autre, ils ont pourtant du mal à se comprendre et à laisser libre cours à leurs sentiments. Parviendront-ils à oublier leurs passés respectifs pour guérir et faire de nouveau confiance à la vie ?

Pffff !!! que de longueurs dans ce livre de Karen Viggers (132 pages pour raconter le sauvetage d’une baleine échouée sur les 507 que contient le livre) ! que de « un pas en avant, deux en arrière » entre les deux personnages principaux ! J'ai trouvé aussi un peu caricatural la description des relations dans le village (les croyants d'un côté et les non-croyants de l'autre, les cancans, l'immiscion dans la vie des voisins).

Bref, j’ai bien aimé le début car on apprend des choses sur les baleines et puis c’est tout.

Je classe ce livre en 337ème position et lui donne une étoile (à la limite de pas d’étoile mais j’ai quand même bien aimé le début !).

Posté par dupdup1000 à 09:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 septembre 2017

Wind river

Cinéma cet après-midi. Nous sommes allés voir Wind River de Taylor Sheridan avec Elizabeth Olsen, Jeremy Renner, Kelsey Asbille

Le synopsis :

Cory Lambert est pisteur dans la réserve indienne de Wind River, perdue dans l’immensité sauvage du Wyoming. Lorsqu’il découvre le corps d’une femme en pleine nature, le FBI envoie une jeune recrue élucider ce meurtre. Fortement lié à la communauté amérindienne, il va l’aider à mener l’enquête dans ce milieu hostile, ravagé par la violence et l’isolement, où la loi des hommes s’estompe face à celle impitoyable de la nature…

Il y a quelques longueurs au début et on devine la fin avant l’heure. Les paysages sont magnifiques. La condition des indiens dans la réserve est plutôt bien décrite.

Je classe ce film en 14ème position et lui donne 2 étoiles.

Posté par dupdup1000 à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 septembre 2017

Otez-moi d'un doute

Nous rentrons du cinéma avec mon petit mari.

Nous sommes allés voir « Otez-moi d’un doute » de Carine Tardieu avec François Damiens, Cécile de France, André Wilms.

Voici l’histoire :

Erwan, inébranlable démineur breton, perd soudain pied lorsqu’il apprend que son père n’est pas son père. Malgré toute la tendresse qu’il éprouve pour l’homme qui l’a élevé, Erwan enquête discrètement et retrouve son géniteur : Joseph, un vieil homme des plus attachants, pour qui il se prend d’affection. Comme un bonheur n’arrive jamais seul, Erwan croise en chemin l’insaisissable Anna, qu’il entreprend de séduire. Mais un jour qu’il rend visite à Joseph, Erwan réalise qu’Anna n’est rien de moins que sa demi-sœur. Une bombe d’autant plus difficile à désamorcer que son père d'adoption soupçonne désormais Erwan de lui cacher quelque chose…

JP et moi avons beaucoup aimé. J’ai particulièrement apprécié la sincérité et la droiture du personnage principal (cela aurait pu vite tourner aux mensonges inextricables).. Son jeu est particulièrement juste (comme dans le film la délicatesse, rien à voir avec ses caméras cachées qui ne me font pas rire !). C’est une belle histoire sur la relation à l’autre,  sur l’amour filial et l’amour tout court !

Je classe ce film en 2ème position et lui donne 3 étoiles.

 

Posté par dupdup1000 à 19:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Le grand marin

Présentation de l’éditeur

Une femme rêvait de partir. De prendre le large. Après un long voyage, elle arrive à Kodiak (Alaska). Tout de suite, elle sait : à bord d'un de ces bateaux qui s'en vont pêcher la morue noire, le crabe et le flétan, il y a une place pour elle. Dormir à même le sol, supporter l'humidité permanente et le sel qui ronge la peau, la fatigue, la peur, les blessures... C'est la découverte d'une existence âpre et rude, un apprentissage effrayant qui se doit de passer par le sang. Et puis, il y a les hommes. À terre, elle partage leur vie, en camarade. Traîne dans les bars. En attendant de rembarquer. C'est alors qu'elle rencontre le Grand Marin.

J’ai acheté ce livre de Catherine Poulain parce qu’il était indiqué « LA REVELATION - déjà 300.000 lecteurs embarqués - 8 prix littéraires ».

Je suis donc fort déçue. Il est intéressant au début car on découvre le monde difficile de la pêche en mer. Mais l'histoire est interminable, Lili pêche, elle souffre, elle est sous-considérée (parce que femme), elle picole (avec les hommes) mais elle aime alors elle repêche, elle resouffre, elle reboit... C’est long et cela devient insupportable (ambiance loosers des mers). Je me suis perdue parmi les innombrables personnages.

La douleur physique souhaitée par l’héroïne serait apparemment un antidote à son envie de mourir et on ne sait pas réellement ce qui lui est arrivé avant qu’elle ne débarque (illégalement) en Alaska et on ne pas réellement non plus ce qu’elle décide à la fin (ou alors je n’ai pas tout compris).

Bref, un mal fou à terminer ce livre (18 jours pour 375 malheureuses pages !!!).

Je le classe en 444ème position et lui donne deux « moins » !

Posté par dupdup1000 à 19:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Brève à trois

La semaine dernière, en voiture, avec JP et Antoine. On se rappelait les "bétises" d'Antoine lorsqu'il était à l'internat pendant les quatre ans de Pôle Espoir de judo :

JP : Tu te rappelles la fois où ... (la coach) nous a appelé un soir ?

moi : oui, Ilana

JP : il était tard, il était au moins ...

moi : 23 h 30

Antoine à son père : Heureusement que maman est là pour remplir tes histoires à trous.

J'ai bien ri !

Posté par dupdup1000 à 09:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 septembre 2017

carte bleue inactive

Hier, j'ai reçu ma nouvelle carte bleue par courrier à la maison.

Plutôt pas mal l'idée de la carte bleue que l'on n'a pas à aller chercher à la banque et qui s'active lors du premier retrait d'espèces ou du premier achat chez un commerçant.

Sauf que cela ne fonctionne pas... à la pompe à essence (a priori pas considéré comme un achat ?).

Une fois devant la pompe, j'ai dû rebrousser chemin et aller chercher du liquide au retrait le plus proche dans le centre de mon village. Celui-ci n'avait plus de billets...

J'ai donc dû aller dans le village voisin, tout cela pour revenir à la pompe ensuite...

Posté par dupdup1000 à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 septembre 2017

petit paysan

Hier, petite séance ciné avec mon époux.

Nous sommes allés voir « petit paysan » de Hubert Charuel avec  Swann Arlaud, Sara Giraudeau et Bouli Lanners.

Pierre, la trentaine, est éleveur de vaches laitières. Sa vie s’organise autour de sa ferme, sa sœur vétérinaire et ses parents dont il a repris l’exploitation. Alors que les premiers cas d’une épidémie se déclarent en France, Pierre découvre que l’une de ses bêtes est infectée. Il ne peut se résoudre à perdre ses vaches. Il n’a rien d’autre et ira jusqu’au bout pour les sauver.

C’est réaliste, c’est triste, c’est bien décrit.

Je classe ce film en 21ème position et lui donne une étoile.

Posté par dupdup1000 à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 septembre 2017

Seven sisters

Hier, avec JP et Antoine, nous sommes allés voir « seven sisters » au cinéma.

On est en 2073. La Terre est surpeuplée. Le gouvernement décide d’instaurer une politique d’enfant unique, appliquée de main de fer par le Bureau d’Allocation des Naissances, sous l’égide de Nicolette Cayman. Confronté à la naissance de septuplées, Terrence Settman décide de garder secrète l’existence de ses 7 petites-filles. Confinées dans leur appartement, prénommées d’un jour de la semaine, elles devront chacune leur tour partager une identité unique à l’extérieur, simulant l’existence d’une seule personne : Karen Settman. Si le secret demeure intact des années durant, tout s’effondre le jour où Lundi disparait mystérieusement…

L’histoire de départ est intéressante. Après, les scènes de violences sont un peu trop nombreuses à mon goût. J’ai passé une partie du film à ne pas regarder l’écran… La fin est surprenante.

Chapeau à l’actrice principale, Noomi Rapace, qui joue les sept sœurs !

Je classe ce film en 22ème position et ne lui donne pas d’étoile.

Posté par dupdup1000 à 08:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,