Le petit monde de So et de Fi

20 juillet 2017

Antoine animateur

Depuis la semaine dernière, Antoine est animateur dans le centre de loisirs de notre commune.

C'est un centre important car il y a environ 300 enfants de 3 à 17 ans. Il se retrouve de l'autre côté de la barrière puisqu'il a participé lui-même aux activités de ce centre de l'âge de 3 ans à l'âge de 17 ans...

Antoine est en binôme avec une jeune femme plus expérimentée que lui avec un groupe de 16 enfants de 7-8 ans.

Ses journées commencent à 8 h et se finissent vers 21 h, le temps de préparer les activités du lendemain.

Je pense qu'il apprend énormément de ce stage pratique (qui fait partie de la formation BAFA). L'animation qu'il avait l'année dernière ne lui avait pas autant apportée. Il n'était pas réellement partie prenante ni force de proposition. Ici, ils ont eu 4 réunions avant le démarrage pour se préparer. Les animateurs sont solidaires et s'entendent bien. 

Depuis hier, il est parti en camping pour 3 jours avec les 2 autres groupes de 7-8 ans et les animateurs de cette catégorie d'âge. Il nous a juste envoyé un petit sms pour nous dire que tout se passait bien.

Ce week-end, il compte me mettre à contribution car il voudrait faire un grand jeu de piste la semaine prochaine, et c'est vrai que je leur en ai fait pas mal quand ils étaient petits, lui et ses frères.

Il grandit encore et c'est très bien !

 

 

 

Posté par dupdup1000 à 19:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


16 juillet 2017

Les hommes du feu

Cinéma hier avec JP et Antoine (après deux parties de bowling où j’ai gagné la première (!) et JP la seconde).

 Antoine :

 

JP :

 

Nous sommes allés voir « les hommes du feu » de Pierre Jolivet, malgré le manque d’enthousiasme d’Antoine (qui préfère les films fantastiques).

Le synopsis est : « Philippe, 45 ans, dirige une caserne dans le Sud de la France. L’été est chaud. Les feux partent de partout, criminels ou pas. Arrive Bénédicte, adjudant-chef, même grade que Xavier, un quadra aguerri : tension sur le terrain, tensions aussi au sein de la brigade... Plongée dans la vie de ces grands héros : courageux face au feu, mais aussi en 1ère ligne de notre quotidien. »

J’ai beaucoup aimé (JP aussi et Antoine quand même un peu). On voit de façon très réaliste les différentes situations que les pompiers rencontrent au quotidien et la complexité de gérer ces évènements dans des conditions souvent très difficiles. L’arrivée d’une femme également dans la caserne est bien décrit (la scène avec Bénédicte et Xavier dans le camion au retour d’une intervention sonne juste).

Je classe ce film en 3ème position et lui donne 3 étoiles.

Posté par dupdup1000 à 08:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 juillet 2017

Un fils en or

Présentation de l’éditeur

Anil prenait de plus en plus conscience de la place que Leena occupait dans son esprit… Il n’avait pas réussi à l’oublier au bout de tant d’années. Il voulait la revoir, voilà ce dont il était sûr, et pour cela, il était prêt à affronter sa mère. Il l’avait laissée contrôler sa vie une fois à ce sujet, mais il ne la laisserait pas recommencer. Il suivrait ce que son cœur lui disait. Anil est un jeune Indien qui commence des études de médecine dans le Gujarat puis part les compléter aux États-Unis. Sa redoutable mère rêve pour lui d’une union prestigieuse. Or, depuis qu’il est petit, elle le sait très proche de Leena, la fille d’un métayer pauvre. Quand celle-ci devient une très belle jeune fille, il faut l’éloigner, en la mariant à la va-vite. Les destins croisés d’Anil et de Leena forment la trame de ce roman – lui en Amérique, qui est loin d’être l’eldorado qu’il croyait ; et elle en Inde, où sa vie sera celle de millions de femmes victimes de mariages arrangés. Ils se reverront un jour, chacun prêt à prendre sa vie en main, après beaucoup de souffrances. Mais auront-ils droit au bonheur ?

J’ai eu un peu de mal à me glisser dans l’histoire, pas parce que c'était inintéressant mais parce que je n'étais pas suffisamment concentrée, mais ensuite j’ai beaucoup aimé ce livre de Shilpi Somaya Gowda. On vit les évènements avec les personnages et les situations, parfois terribles, sonnent justes. Je suis un peu déçue de l’issue du récit avec un personnage qui apparaît 12 pages avant la fin et qui prend une importance démesurée par rapport à sa durée de vie dans le livre… comme si l’auteure avait changé d’idée au dernier moment.

J’ai failli retirer une étoile pour cela, mais finalement non, j’ai juste un peu reculé ce livre dans le classement.

Je classe ce livre en 63ème position et lui donne 3 étoiles.

Posté par dupdup1000 à 20:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 juillet 2017

Ballade à Paillencourt

Aujourd'hui, nous avons fait une belle ballade, hormis le fait que Jecko a failli se noyer et s'est fait attaqué par un autre chien...

Au début de la randonnée, on passe devant le calvaire où a été tournée la scène de la réunion syndicale du film "Germinal" en 1993 :

IMG_0931

Le canal de l'Escaut que l'on a longé et dans lequel Jecko est tombé (alors que j'avais prévenu plusieurs fois JP qu'il ne saurait pas remonter s'il allait dans l'eau car il y avait un muret tout au long de la rive). On a dû faire une chaîne, JP me tenant et moi attrapant le chien par le collier pour le faire remonter ! Il commençait à ne plus savoir rester à la surface !

IMG_0932

Ensuite sur le chemin de halage, alors que l'on avait rattaché Jecko car on avait vu une dame avec deux bouledogues au loin, elle n'a pas su rappeler l'un des deux qui a directement foncé sur Jecko après un 50 mètres. JP a dû donner plusieurs coups de pied à l'attaquant pour qu'il s'éloigne. Jecko a saigné un peu à la lèvre. Heureusement rien de plus grave. La dame était désolée mais elle n'a vraiment pas su maîtriser, ni rappeler son chien. 

IMG_0935

C'est une promenade à refaire. Il y a une bonne partie le long de l'eau.

Posté par dupdup1000 à 17:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 juillet 2017

Dents de sagesse, checked !

On a bien eu du mal à caser l'opération de retrait des dents de sagesse dans l'emploi de ministre d'Antoine mais c'est maintenant chose faite !

Il nous a été demandé de venir à 13 h à la clinique.

Une fois installés dans la chambre, l'infirmière nous a dit que l'intervention n'était prévue qu'à 18 h !

Antoine avant :

IMG_0915

Au final, elles sont venues le chercher un peu plus tôt, à 16 h 50.

La stomatologue est venue me voir à 17 h 55 pour me dire que tout s'était bien déroulé et qu'il ne devrait pas trop souffrir, ni gonfler.

Antoine à son retour du bloc :

IMG_0918

Premier repas de glace et de yaourt :

IMG_0920

Il n'a effectivement pas les joues enflées. J'espère que ce sera toujours le cas demain.

Nous sommes rentrés à la maison à 20 h 30.

Posté par dupdup1000 à 23:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Se souvenir de nous

Présentation de l’éditeur

Vacances de Noël. Jeanne, jeune professeur, commence mal ses vacances : rupture sentimentale à gérer, mère hospitalisée dans un état critique. Au même moment, Philippe, la cinquantaine, est de retour en France après de nombreuses années passées à Londres. Fraîchement divorcé, il souhaite désormais aller de l'avant mais une enveloppe pleine de souvenirs d'une ancienne histoire d'amour va tout changer... Jeanne et Philippe vont tous les deux se plonger au début des années 80, l'une en quête du passé de sa mère, l'autre à la reconquête d'un amour impossible. Leurs chemins vont se croiser, puis se confondre. A la fin, une chose : la vérité, leurs vérités.

Il y a de bonnes choses dans ce roman de Virginie Coëdelo, notamment sa façon de parler de la maladie et du regard des autres qui ne savent plus faire abstraction de celle-ci. J’ai bien aimé aussi ce que la mère cherche à transmettre à sa fille avant de partir, lui rappeler de profiter des bons moments et des petites choses que la vie nous apporte. Elle fait également en sorte de rapprocher Jeanne de son père.

Je classe ce livre en 201ème position et lui donne une étoile.

Posté par dupdup1000 à 23:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 juillet 2017

Grand froid

Aujourd’hui, séance de ciné avec JP et Antoine.

L’histoire du film :

Dans une petite ville perdue au milieu de nulle part, le commerce de pompes funèbres d’Edmond Zweck bat de l’aile. L’entreprise ne compte plus que deux employés : Georges, le bras droit de Zweck, et Eddy, un jeune homme encore novice dans le métier. Un beau matin, pourtant, un mort pointe son nez. L’espoir renaît. Georges et Eddy sont chargés de mener le défunt jusqu’à sa dernière demeure. Mais, à la recherche du cimetière qui s’avère introuvable, le convoi funéraire s’égare et le voyage tourne au fiasco.

Je n’ai pas aimé du tout. C’est soi-disant une comédie, je n’ai ri qu’une fois pendant 1 h 26 ! C’est long, c’est glauque et ce n’est pas drôle du tout. Pourtant j’aime bien habituellement l’humour caustique de Jean-Pierre Bacri mais là je n’ai pas vu l’ombre d’un humour, même caustique…

Antoine n’a pas aimé non plus. JP a dit un moment qu’il avait aimé (parce que c’est lui qui a choisi le film) mais a fini par reconnaître qu’il n’avait pris aucun plaisir non plus.

Je classe ce livre en 21ème position (le classement en compte 22 à ce jour !) et lui mets 2 « moins ».

Posté par dupdup1000 à 20:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 juin 2017

Moins de stress...

L'année dernière à la même époque, c'était un peu (beaucoup) le stress...

On ne savait pas encore si Antoine avait obtenu son bac et en même temps on cherchait déjà un appartement pour lui à Strasbourg car il était admis en Pôle France de Judo.

Il n'était pas admis en 1ère année de STAPS car c'était sur tirage au sort et il a fallu faire une demande de dérogation auprès du Recteur de l'Académie de Strasbourg. On a eu la réponse positive que fin août, une dizaine de jours avant la rentrée !

Du coup, cette année, ça va mieux.

On a eu la confirmation qu'il était conservé au Pôle France de Judo de Strasbourg.

Il a déjà l'appartement à Strasbourg (toujours en colocation avec son ami Lucas).

Antoine change d'orientation car la filière STAPS ne lui a pas convenu du tout.

Il a passé et réussi le concours (ils étaient 500 pour 54 + 31 places) pour entrer dans une école qui s'appelle ESTES (Ecole Supérieure du Travail Educatif et Social) et qui forme au métier d'Educateur Spécialisé en 3 ans (ou au diplôme d'Assistant(e) Social(e)).

J'espère que cela va lui convenir. C'est forcément plus concrêt mais comme Antoine est encore jeune, il a du mal à déterminer un choix d'orientation. Il faudra également concilier les études et le sport à haut niveau...

 

 

Posté par dupdup1000 à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 juin 2017

Il était une lettre

Présentation de l’éditeur

À plusieurs décennies d’intervalle... Deux histoires d’amour brisées en plein vol. Deux destins de femmes au cœur meurtri. Une simple enveloppe peut-elle contenir la clé du bonheur ? Et le chagrin d’une femme saurait-il illuminer la vie d’une autre ?

Je trouve que la présentation de l’éditeur n’explique pas grand-chose. Tina, dans les années 70, trouve une lettre, témoignage d’un homme pour la femme qu’il aime, jamais postée en 1939, dans un manteau déposé dans la boutique caritative dont elle s’occupe. Elle décide de tenter de retrouver la destinataire de la lettre.

C’est une jolie histoire assez bien menée par l'auteure Kathryn Hughes même si par deux fois (voire trois fois), l’héroïne a  vraiment énormément de chance dans ses recherches (un peu trop facile à mon goût) en tombant sur les bonnes personnes au bon moment !

Il est question aussi d’une histoire de femme battue et de la condition d’enfermement de celle-ci qui est souvent liée à cette situation.

Je classe ce livre en 86ème position et lui donne 3 étoiles.

Posté par dupdup1000 à 03:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 juin 2017

Ce qui nous lie

Retour au cinéma cet après-midi pour voir « Ce qui nous lie » de Cédric Klapisch avec Pio Marmai, Ana Girardot et François Civil.

Voici le synopsis : « Jean a quitté sa famille et sa Bourgogne natale il y a dix ans pour faire le tour du monde. En apprenant la mort imminente de son père, il revient dans la terre de son enfance. Il retrouve sa sœur, Juliette, et son frère, Jérémie. Leur père meurt juste avant le début des vendanges. En l’espace d’un an, au rythme des saisons qui s’enchaînent, ces 3 jeunes adultes vont retrouver ou réinventer leur fraternité, s’épanouissant et mûrissant en même temps que le vin qu’ils fabriquent. »

J’ai adoré. Les acteurs sont parfaits de justesse. C’est un film qui parle à tous sur les relations familiales, l’attachement, les difficultés de communiquer parfois, mais l’amour au final. Et le titre est juste parfait !

Je classe ce film en 1ère position et lui donne 3 étoiles.

Posté par dupdup1000 à 19:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,