Synopsis : Odette a huit ans, elle aime danser et dessiner. Pourquoi se méfierait-elle d’un ami de ses parents qui lui propose de « jouer aux chatouilles » ? Adulte, Odette danse sa colère, libère sa parole et embrasse la vie...

Wouaouhh ! C’est un film puissant et fort, d’autant plus quand on sait que la réalisatrice, Andréa Bescond, également actrice principale du film joue son propre rôle (également réalisateur : Eric Métayer). C’est magnifiquement interprété. Les retours en arrière dans les souvenirs d’Odette effectués avec l’aide de la psy sont habillement amenés. Odette se montre régulièrement violente et provocante et ne connaît que l’amour physique avant de rencontrer Leny (joué par Grégory Montel). Les réactions de son père (joué par Clovis Cornillac) et de sa mère (interprété par Karine Viard) à l’annonce une fois adulte de ce qu’elle a subi sont diamétralement opposées. Le rythme est rapide, les chorégraphies sont superbes.

Je classe ce film en 3ème position et lui donne 3 étoiles.