15 août 2018

Orientation, choix validé

Nous avons avancé sur l'orientation d'Antoine pour la rentrée (voir mes billets des 19 et 25 juillet).

Nous n'avons finalement pas eu besoin de la dérogation de la Rectrice de l'Académie (dérogation qu'il pouvait obtenir grâce à son statut de sportif de haut niveau) pour qu'Antoine entre en licence 1 Sciences de l'éducation.

En effet, alors qu'il était 128ème en liste d'attente fin mai (!) sur le voeu de la licence Sciences de l'éducation (sachant qu'il y a 100 places disponibles seulement), il a grignoté des places tous les jours jusqu'à être admis en liste principale le 1er août. Nous avons reçu un mail le jour même de Parcoursup nous demandant de valider son choix dans les 24 h.

J'ai contacté le Monsieur de l'Université qui avait fait la démarche pour la dérogation mais n'ayant pas de réponse de sa part dans les délais (car en vacances), nous avons décidé de renoncer à la licence de droit dans Parcoursup et d'accepter le voeu de Sciences de l'éducation (tout en prévenant le Monsieur par sms -celui-ci nous a répondu deux jours plus tard de valider dans parcoursup- ce qui était déjà fait).

Nous avons procédé à son inscription administrative hier. Il reste à présent l'inscription pédagogique à effectuer. On avance !

Voili, voilou...

Posté par dupdup1000 à 22:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


25 juillet 2018

Orientation, en bonne voie...

N'ayant pas de nouvelle, ni de la Dame, ni du Monsieur de l'Université, au sujet de la demande de dérogation pour Antoine en licence Sciences de l'éducation, je leur ai refait un mail à tous les deux.

Le Monsieur m'a répondu le lendemain en se voulant rassurant.

Il m'a confirmé que la demande de dérogation était bien partie auprès de la Rectrice de l'Académie et que, comme l'année dernière, elle avait accepté toutes ses demandes, il est plutôt confiant, d'autant plus vu les difficultés occasionnées cette année par Parcoursup.

Il doit me tenir au courant dès l'obtention de sa réponse, j'espère que ce sera cette semaine et que l'on n'aura pas à attendre la fin août pour savoir.

A suivre...

Posté par dupdup1000 à 07:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 juillet 2018

Orientation, choix au combien difficile !

J'ai l'impression de me retrouver dans la même situation qu'il y a deux ans (on avait eu confirmation de la dérogation d’’Antoine pour entrer en licence STAPS le 25 août, 10 jours avant la rentrée).

Vous connaissez cette impression d'être dans un bateau qui change radicalement de cap ? Un coup à babord, un coup à tribord, et bien l'orientation d'Antoine c'est ça.

Contrairement à mon billet du 30 mai où j'avais l'impression que le choix d'Antoine concernant sa scolarité 2018 2019 était fait (licence de droit) et que l'on passerait des vacances un peu plus sereines, rien n'est bouclé.

Lundi, Antoine envoie un mail à la personne de l'Université de Strasbourg qui gère les sportifs de haut niveau pour lui expliquer qu'il est pris en droit sur parcoursup mais qu'il aimerait savoir s'il serait possible d'avoir une dérogation, (en tant que sportif de haut niveau), pour la licence Sciences de l'éducation (il est actuellement 13ème en liste d'attente).

Exit le droit, direction Sciences de l'éducation ! youhou !

Mardi, la dame répond qu'elle ne comprend pas sa demande car elle n'a pas le dossier de Sportif de Haut niveau le concernant. Or celui-ci lui a été envoyé, par mes soins, le 1er juillet (la commission ayant eu lieu le 2 juillet).

Je lui renvoie le mail avec les pièces jointes pour lui montrer que le nécessaire a été fait.

Hier, le Monsieur qui gère les dérogations auprès du rectorat m'appelle (preuve que le lien a été fait entre eux mais aucune nouvelle de la dame en direct...) et me demande de lui confirmer le choix d'orientation d'Antoine (je lui confirme, après un SMS à Antoine, qui a dû se décider definitivement sur une minute (!?) : Sciences de l'éducation).

Depuis, zéro nouvelle de sa part et ni de la dame...

A suivre...

Posté par dupdup1000 à 20:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

30 mai 2018

Moins de stress, mais moins de certitudes aussi...

Il y a deux ans à peu près à la même époque, c'était un peu (beaucoup) le stress...

On ne savait pas encore si Antoine avait obtenu son bac et en même temps on cherchait déjà un appartement pour lui à Strasbourg car il était admis en Pôle France de Judo.

Il n'était pas admis en 1ère année de STAPS car c'était sur tirage au sort et il a fallu faire une demande de dérogation auprès du Recteur de l'Académie de Strasbourg. On a eu la réponse positive que fin août, une dizaine de jours avant la rentrée !

L'année dernière, toujours à la même période, on avait eu la confirmation qu'il était conservé au Pôle France de Judo de Strasbourg.

Il avait déjà l'appartement à Strasbourg (toujours en colocation avec son ami Lucas).

Antoine changeait d'orientation car la filière STAPS ne lui a pas convenu du tout.

Il avait passé et réussi le concours (ils étaient 500 pour 54 + 31 places) pour entrer dans une école qui s'appelle ESTES (Ecole Supérieure du Travail Educatif et Social) et qui forme au métier d'Educateur Spécialisé en 3 ans (ou au diplôme d'Assistant(e) Social(e)).

Le premier semestre de cours s'est super bien passé (pas une note en dessous de 14 !). La difficulté est venue au moment du stage au deuxième semestre. Il ne s'est pas intégré dans cette association venant en aide aux personnes en difficulté ou sans abri en leur permettant de retrouver un toit. Antoine ne s'est pas identifié aux éducateurs et s'est dit être incapable de voir des gens en souffrance tous les jours de son futur métier.

Retour à la case départ.

Première décision importante venant de lui : réduire le sport. L'année prochaine, il sera, à sa demande, en section universitaire de judo et non plus au Pôle France pour limiter le nombre d'entraînements et de contraintes liés à son sport.

Ensuite, dans parcours sup (exit apb que l'on a utilisé deux ans), il avait mis 5 voeux : Licence de droit, Licence d'Administration économique et sociale, BTS métiers de l'immobilier, Licence de Sciences de l'éducation, DUT techniques de commercialisation.

Le 22 juin, son voeu DUT était refusé et il était en attente sur les 4 autres voeux : 178ème/2443 en liste d'attente en Droit (780 places), 134/2593 en AES (406 places), 92/201 en BTS (32 places), 375/1004 en Sciences de l'Education (100 places).

Chaque jour, il a avancé dans les listes (à la différence d'apb où il n'y avait pas d'actualisation). Le 25 mai, il est accepté en droit mais il ne confirme pas. Le 26 mai, il est accepté en AES où il renonce.

Aujourd'hui, il est toujours 41/128 en BTS immo où il vient de renoncer et 138/588 en Sciences de l'Education.

Il vient d'accepter la proposition d'inscription en Droit. Il est toujours en attence sur Sciences de l'éducation (il avait jusqu'à demain soir pour accepter sous peine de perdre tous les voeux).

Donc on est reparti pour une 3ème première année, en droit, cette fois-ci (après STAPS et ESTES).

Aura-t-il la motivation et l'envie de travailler sur la durée ? C'est une filière difficile ! Il sait que c'est sa dernière chance (c'était aussi sa première volonté après le bac, mais il a été incité à faire STAPS par le Pôle France, plus compatible avec ses entraînements). En parallèle, il s'est inscrit aux concours de Police et de Gendarmerie.

A suivre...

Posté par dupdup1000 à 21:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

30 juin 2017

Moins de stress...

L'année dernière à la même époque, c'était un peu (beaucoup) le stress...

On ne savait pas encore si Antoine avait obtenu son bac et en même temps on cherchait déjà un appartement pour lui à Strasbourg car il était admis en Pôle France de Judo.

Il n'était pas admis en 1ère année de STAPS car c'était sur tirage au sort et il a fallu faire une demande de dérogation auprès du Recteur de l'Académie de Strasbourg. On a eu la réponse positive que fin août, une dizaine de jours avant la rentrée !

Du coup, cette année, ça va mieux.

On a eu la confirmation qu'il était conservé au Pôle France de Judo de Strasbourg.

Il a déjà l'appartement à Strasbourg (toujours en colocation avec son ami Lucas).

Antoine change d'orientation car la filière STAPS ne lui a pas convenu du tout.

Il a passé et réussi le concours (ils étaient 500 pour 54 + 31 places) pour entrer dans une école qui s'appelle ESTES (Ecole Supérieure du Travail Educatif et Social) et qui forme au métier d'Educateur Spécialisé en 3 ans (ou au diplôme d'Assistant(e) Social(e)).

J'espère que cela va lui convenir. C'est forcément plus concrêt mais comme Antoine est encore jeune, il a du mal à déterminer un choix d'orientation. Il faudra également concilier les études et le sport à haut niveau...

 

 

Posté par dupdup1000 à 07:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 février 2016

Le bonheur de l'admission-post-bac !

Antoine est en Terminale et doit donc faire des choix pour l'année prochaine.

Il doit remplir des voeux sur un site internet, l'APB (admission post-bac).

Sur ce site, il a un compte personnel avec un dossier personnalisé (où figurent les renseignements le concernant et où les bulletins de première et de Terminale sont déjà enregistrés par le Lycée).

Il faut ensuite trouver les formations qui l'intéressent (le site est assez bien fait pour cela), les sélectionner et les ordonnancer par ordre de préférence.

La difficulté pour Antoine (et pour bien d'autres élèves de Terminale), c'est d'avoir une idée de ce qu'ils ont envie de faire comme métier. A 17 ans, on n'a pas forcément arrêté son choix.

Ces dernières années, Antoine a pensé à différents métiers comme vétérinaire (il y a déjà plusieurs années), puis magistrat ou avocat (il a fait son stage de découverte de 3ème dans un cabinet d'avocats), puis professeur de sports, puis inspecteur de police, ou bien les métiers dans l'informatique ou dans les ressources humaines (je lui ai pris un RV en décembre avec le RH de mon entreprise) et depuis peu il souhaite de devenir professeur des écoles.

Je connais bien mon fils (enfin je pense !) et je me dis qu'il aura peut-être du mal à faire 5 ans d'études, surtout si les études ne sont pas assez "concrètes". C'est ce qu'il reproche au lycée actuellement où il trouve que les cours sont trop généraux et pas intéressants.

Du coup, je lui ai suggéré de faire un DUT carrières sociales (qui mène aux métiers d'animateur dans les centres sociaux, les services municipaux, les foyers de jeunes, ...), puis de faire une licence "sciences de l'éducation" et ensuite le Master MEEF qui permet de préparer le concours de professeur des écoles.

Je me dis ainsi que s'il veut arrêter avant les 5 ans, il aura déjà un diplôme en deux ans qui lui permettra de trouver un travail.

Le problème, et il est de taille, c'est le taux de sélection du DUT. La pré-selection sur dossier garde un étudiant sur 4 (et son dossier scolaire n'est pas extraordinaire, certains commentaires de professeurs lui reprochant son manque d'engagement) et l'épreuve orale sélectionne ensuite 1 étudiant sur 3 !

Le deuxième problème, c'est que s'il va en Pôle France de judo (il n'y en a que 5 en France !), le DUT "carrières sociales" ou la licence "sciences de l'éducation" n'existent pas partout, loin de là !

Et enfin, le troisième problème, également lié à une éventuelle sélection en Pôle France, c'est que le DUT demande 35 h d'études par semaine (sans compter le travail personnel) et si l'on rajoute les 20 h de sport, cela paraît impossible à gérer même s'il obtient une dérogation de la commission du sport de haut niveau pour un aménagement de son temps d'études...

Alors, on regarde d'autres licences (mais là encore je me dis qu'Antoine sera moins livré à lui-même s'il choisit un BTS ou un DUT) et le problème d'une licence, c'est que cela reste une formation "généraliste" et que cela ne forme pas à un métier, la spécialisation arrivant généralement au moment du master.

Je stresse un peu mais je suis bien la seule à la maison car JP est sûr que son fils est capable de mener de front les études et le judo (!) et que 5 ans, ce n'est rien ! Antoine quant à lui, n'est pas inquiet. Je lui réclame depuis 3 jours la lettre de motivation pour le DUT et je n'ai toujours rien récupéré. Je pense que les 2 loustics comptent beaucoup sur moi pour tout ça... 

 

Posté par dupdup1000 à 14:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 janvier 2014

Orientation, quels choix à 15 ans !

Après avoir voulu être juge, journaliste sportif, policier, voilà maintenant qu'Antoine nous parle de devenir professeur de sports.

Alors étant en seconde, on a oscillé entre 1ère S, 1ère L et maintenant 1ère ES.

Tout en sachant que pour devenir professeur de sports, il faut faire une licence STAPS (3 ans), puis un an à l'IUFM pour passer le concours du CAPEPS (7% de réussite) et faire un an de stage, cela me paraît un peu le parcours du combattant, surtout que notre fils est un peu fâché avec le mot "effort". Sa réponse est de nous dire qu'il ne faut pas le décourager et que quand il aura des cours intéressants (sympa pour les profs actuels !), il sera plus travailleur (à voir !).

Alors, après un semestre en seconde, deux points de perdu sur la moyenne par rapport à la 3ème, on craignait un peu le conseil de classe.

Antoine, délégué, nous dit qu'il est tout de même 6ème de sa classe (et le meilleur des 4 judokas) et que le conseil a donné un avis favorable au choix ES proposé par la famille !

ES n'est pas le meilleur choix pour STAPS (40 % d'entrants viennent de S, 25 % viennent de ES), il devra rattraper son retard en biologie notamment et je pense surtout que d'ici le bac, il a encore le temps de changer 10 fois d'avis.

Je pense qu'ES est la meilleure option. Il est bon en français mais a horreur de mettre des heures à décortiquer des textes qu'il a le sentiment de comprendre à la première lecture donc L n'était pas l'idéal. Il est bon en mathématiques mais il s'ennuie en cours et n'aime pas les sciences physiques donc S on oublie aussi.

Toujours est-il qu'il a pris de bonnes résolutions pour le second semestre : prendre mieux ses notes en cours, être un peu plus participatif, bosser sur les deux livres que je viens d'acheter résumant les cours des différentes matières de seconde.

Ce week-end déjà, on a travaillé sur les deux livres et j'espère que cela va continuer dans le bon sens, l'objectif est d'améliorer la moyenne au second semestre.

A suivre donc...

 

Posté par dupdup1000 à 17:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,