02 février 2013

Cyanure

Quatrième de couverture :

Martin Molin accompagne sa petite amie Lisette sur l’île de Valö pour une réunion de famille juste avant Noël. Mais au cours du premier repas, le grand-père, un magnat industriel, meurt étouffé, juste après avoir annoncé à ses enfants qu’il les a déshérités. Martin se rend vite compte qu’il a été assassiné au cyanure. Une tempête de neige fait rage, l’île est isolée du monde et Martin décide de mener l’enquête.

L’idéal dans les romans policiers, c’est de ne pas deviner qui est le coupable trop rapidement. Et là, dans ce livre de Camilla Lackberg, j’ai eu des doutes assez rapidement. Il y a bien eu des pistes pour noyer le poisson mais la fin était pour moi un peu attendue.

Je classe ce livre en 100ème position et lui donne une étoile.

Posté par dupdup1000 à 10:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


29 janvier 2013

Les bouts de ficelle

Dans Paris. Des regards échangés, des vies qui se croisent, qui s'entremêlent. Emma et ses jolies chevilles ; Jean, le beau et patient attaché de presse d'Irwing, écrivain génial, indiscipliné et sur la touche ; Paulo, amoureux de sa mère comme tous les enfants ; Monsieur Daniel, le vendeur de Kleenex. Mille destins suspendus les uns autres par un lien ténu et imprévisible, l'amour.

Bon, alors ça, c’est ce qui figure sur la quatrième de couverture…

Quant à moi, je suis complètement passée à côté de ce livre de Grégoire Polet, même si l’écriture en est fluide et agréable.

Trop de personnages qui se croisent pour pouvoir en aborder même un seul suffisamment de près. Bien sûr, on sait que les rencontres ne tiennent qu’à un fil et que l’on croise des vies tous les jours sur lesquelles on ne saura jamais rien. Mais voilà, en dehors de cela, j’ai juste eu le sentiment de survoler l’histoire de ces trop nombreux personnages…

Je classe ce livre en 134ème position et ne lui donne pas d’étoile.

Posté par dupdup1000 à 22:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 janvier 2013

Un homme à distance

Kay est libraire à Fécamp. Pendant son absence, un homme, amateur de beaux livres, demande la livraison d’un ouvrage à sa vendeuse. Kay lui transmet après recherche et c’est le début d’une correspondance entre eux. Au travers de leurs lectures, ils se dévoilent peu à peu l’un à l’autre.

Ce roman épistolaire de Katherine PANCOL m’a fait penser à celui de Hélène Hanff « 84 Charing cross road », sauf que là le libraire c’est l’homme. Je la soupçonne de s'en être inspirée...

J’ai lu ce roman en une journée et reste un peu déçue par cette non-fin. J’aurais aimé en savoir plus également sur celle qui raconte le début et la fin de l’histoire. Une bizarrerie aussi que j’ai relevée : Kay confie les lettres du mystérieux inconnu à son amie restauratrice (celle-là même dont j’aurais aimé en apprendre davantage) mais comment cette amie peut éditer les lettres que Kay a écrite puisqu’elle sont en possession de l’amateur de livres ???

Je classe ce livre en 108ème position et ne lui donne pas d’étoile.

Posté par dupdup1000 à 13:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 janvier 2013

La lumière s'éteint

Quatrième de couverture :

Maltraités par l'acariâtre Mme Jenkins, deux orphelins, Dick et Maisie, n'ont guère que leur tendresse comme lueur d'espoir et un rêve commun : devenir peintres. Dick y parviendra, rendu célèbre par ses croquis de bataille lors de la guerre du Soudan. Le hasard le fait retrouver Maisie et, au nom de leur amour d'enfance, il lui demande de devenir sa  femme. Maisie se dérobe, mais ce qui ne serait que marivaudage tourne au drame : Dick devient brusquement aveugle, conséquence d'un violent coup de sabre à la tête jadis reçu à Khartoum. Après une ultime rencontre, dramatique, avec Maisie qui le fuit, Dick, muré dans sa nuit, part à sa recherche dans le désert égyptien, alors que les combats font rage. Il sait que son destin l'y attend, mais ne se dérobera pas à cet ultime rendez-vous, qui seul pourra apaiser ses souffrances...

Dieu que je me suis ennuyée dans cette histoire… mais quand je commence un livre… je vais au bout.

Le héros de ce roman va passer par toute la palette des sentiments (de l’amour au désespoir) et des situations (de la misère à la gloire). Et quand il reprend goût à la vie à la fin du livre, c’est pour en mourir…

Rudyard Kipling est l’auteur du livre de la jungle et je ne m’attendais pas du tout à ce roman si sombre.

Je le classe en 142ème position et lui donne deux « moins » (l’opposé de mes étoiles).

Posté par dupdup1000 à 11:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 janvier 2013

Cinquante nuances plus sombres

Quatrième de couverture :

Dépassée par les sombres secrets de Christian Grey, Ana Steele a mis un terme à leur relation pour se consacrer à sa carrière d’éditrice. Mais son désir pour Grey occupe toujours toutes ses pensées et lorsqu’il lui propose un nouvel accord, elle ne peut y résister. Peu à peu, elle en apprend davantage sur le douloureux passé de son ténébreux M. Cinquante Nuances, toujours aussi passionné. Tandis que Christian lutte contre ses démons intérieurs, Ana doit prendre la décision la plus importante de sa vie.

Lors de mon dernier billet concernant mes lectures, je me posais la question de savoir si j’allais lire la suite de « cinquante nuances de Grey », vous constaterez donc que la réponse est oui.

J’ai un peu la même chose à en dire, à savoir que j’ai toujours autant aimé le rapport entre les deux héros du livre et un peu moins le côté « érotique », mais en même temps j’en connaissais la teneur avant de m’engager dans cette trilogie. Ah oui, autre chose, je suis stupéfaite par leur capacité de récupération (ils peuvent faire l’amour 3 fois de suite sans temps mort, chapeau !)

Que dire donc de plus sur ce deuxième tome ? Il y a parfois un peu de répétitions, mais j’ai eu beaucoup de plaisir à suivre les aventures (assez trépidantes et intenses) d’Anastasia et de Christian.

Pour le 3ème et dernier tome ("cinquante nuances plus claires"), il faudra attendre apparemment le 6 février… date de sortie en magasin.

Je le classe juste après le premier tome, à savoir en 67ème position et lui donne une étoile.

Posté par dupdup1000 à 13:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


20 janvier 2013

Tout de blanc vêtu !

Il neige depuis ce matin, parfois des gros flocons, parfois des petits... mais cela fait qu'il commence à y avoir une grosse épaisseur. Je crois que je n'en ai jamais vu autant à la maison.

DSC_0081

Souvent on a 2 ou 3 cm, voire 5 au grand maximum et cela s'en va dans la journée mais là je pense qu'on a facilement 10 cm voire même un peu plus.

DSC_0091

J'ai voulu prendre les poules en photo dans la neige mais elles étaient bien tranquilles dans le poulailler !

DSC_0097

Le moins drôle, ce sera pour prendre la voiture et aller au travail demain...

Posté par dupdup1000 à 18:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 janvier 2013

Cinquante nuances de grey

Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier  jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille.  Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble. Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets.

C’est la curiosité qui m’a poussée à acheter ce livre de EL James dont tout le monde parle. C’est vrai qu’il a un côté prenant car on veut savoir ce qu’il advient de la jeune Anastasia… (tout en sachant que ce livre est le premier d’une trilogie, on se doute que l’on va un peu rester sur sa faim).

Je l’ai déjà écrit sur mon blog, je ne suis pas très fan des lectures à « l’eau-de-rose » et un livre érotique comme celui-là a forcément des points communs avec ce type de livres, notamment dans le détail des relations sexuelles (ça me gêne dans mes lectures comme cela peut me gêner au cinéma) ainsi que le côté « ça marche d’enfer dès la première fois ». J’ai pourtant aimé les rapports de force entre les personnages. Quant au milieu sado-masochiste, dominant/soumise, j’ai mis des mots sur certaines pratiques et en ai découvrir d’autres. Certaines font d’ailleurs un peu peur…

Petite mention pour le titre, j'ai adoré son triple sens, grey faisant à la fois référence au nom du héros, à la couleur de sa cravate et de ses yeux aussi...

Je classe ce livre en 66ème position et lui donne une étoile.

A voir si je vais acheter la suite...

Posté par dupdup1000 à 13:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 janvier 2013

Le philosophe qui n'était pas sage

12 jours se sont écoulés depuis mon dernier billet sur un livre. Non pas que j'ai mis 12 jours à lire "Le philosophe qui n'était pas sage" mais lorsque j'adore un livre, je laisse toujours passer quelques jours avant d'en reprendre un autre, de manière à rester encore un peu dans l'histoire. C'était le cas avec "L'île des oubliés"... (et au contraire, lorsque je n'aime pas un livre, j'en reprend tout de suite après...)

Pour en revenir à ma dernière lecture, voici la note de l'éditeur :

Deux destins qui s'affrontent, deux conceptions de la vie que tout oppose. La forêt tropicale semblait retenir son souffle dans la chaleur moite du crépuscule. Assise devant l'entrée de sa hutte, Élianta tourna les yeux vers Sandro qui s'avançait. Pourquoi ce mystérieux étranger, que l'on disait philosophe, s'acharnait-il à détruire secrètement la paix et la sérénité de sa tribu ? Elle ne reconnaissait plus ses proches, ne comprenait plus leurs réactions? Qu'avaient-ils fait pour mériter ça ? D'heure en heure, Élianta sentait monter en elle sa détermination à protéger son peuple. Jamais elle ne laisserait cet homme jouer avec le bonheur des siens.

C'est le troisième livre que je lis de Laurent Gounelle et mes appréciations sont très variables. J'ai classé "L'homme qui voulait être heureux" en 125ème position, "Les dieux voyagent toujours incognito" en 13ème position et je classe à présent "Le philosophe qui n'était pas sage" en 73ème position et lui donne une étoile.

Les misères infligées aux indiens m'ont vite agacées et leur absence de réaction aussi. A part Elianta, la chaman de la tribu, aucun indien ne se rend compte que des étrangers arrivent à perturber leur équilibre et transformer leur fonctionnement en une quasi-société de consommation.

Quant à la fin de l'histoire, même si on la voit venir, elle paraît un peu bâclée, comme si l'auteur avait voulu finir au plus vite alors qu'il s'est bien étalé sur les idées toujours plus retors pour nuire aux indiens.

Ah oui, une dernière chose, le fait qu'un philosophe new-yorkais puisse parler à une tribu d'amazonie sans interprète m'a sidérée...

Posté par dupdup1000 à 19:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 janvier 2013

Trophée du Donderslag à Meeuwen-Gruitrode en Belgique

Aujourd’hui se déroulait un Tournoi international en Belgique à Meeuwen-Gruitode (au Nord-Est de la Belgique, non loin des frontières hollandaises et allemandes).

Antoine pouvait partir en bus avec plusieurs autres clubs de la région mais nous avons choisi de l’y emmener en voiture. Réveil donc ce matin à 5 h du matin et départ de la maison à 6 heures car les pesées commencent à 8 h.

Sur place, entrée payante de 5 euros par personne (c’est la première fois que l’on paie pour assister à une compétition), maintenant cela explique aussi la salle, les moyens d’organisation et le nombre d’arbitres officiels…

Les règles d’arbitrage sont différentes selon les pays. En Belgique, les étranglements et les clés de bras sont possibles en compétition à partir de la catégorie minime alors qu’en France c’est à partir de la catégorie des cadets. Le speaker annonce toutefois que pour ce tournoi, les minimes ne pourront procéder aux clés de bras et étranglements (ce qui me rassure un peu !). Antoine apprend à en faire pendant les entraînements mais n’a de fait jamais subi ce genre de prise en compétition. Ce sera pour l’année prochaine… Oups !

Antoine espérait combattre en moins de 42 kg mais il est au-dessus, il sera donc en moins de 46. Il y a 17 combattants dans sa catégorie. Il est le plus léger.

Par tirage au sort, Antoine passe le premier tour sans combattre (Antoine a rarement cette chance). Au deuxième tour, il rencontre un allemand, ceinture bleue. Le combat se termine au bout des 3 minutes règlementaires par la victoire d’Antoine 100 à 10.

Au troisième tour, Antoine rencontre un belge ceinture bleue. Antoine menait 100 à 0 mais il se prend 3 pénalités (pour action non terminée) qui ramènent son adversaire à 100 (1 – 10 – 100 à chaque pénalité) au bout des 3 minutes. Du coup, l’arbitre prolonge le combat de 2 minutes. Pas de point marqué, c’est donc par décision des trois arbitres que l’on va connaître le résultat. Chacun des 3 arbitres à un drapeau, s’ils lèvent une majorité de drapeaux rouges, c’est l’adversaire qui gagne, s’ils lèvent une majorité de drapeaux blancs, c’est Antoine. 3 drapeaux blancs levés, Antoine gagne par décision.

Au quatrième tour, Antoine rencontre un hollandais, ceinture verte. Antoine remporte le combat à l’issue des 3 minutes par 20 à 10.

Le cinquième tour, c’est la finale. Antoine rencontre un français originaire d’un club sur Paris, ceinture bleue. Ils vont jusqu’au terme du temps et son adversaire l’emporte d’un yuko (1 à 0).

Antoine finit donc 2ème.

DSC_0076

Grégory et Julien du club d’Antoine auront perdu leur premier combat et ne seront pas repêchés, Kathleen perd son premier combat mais elle est repêchée car son adversaire a gagné le combat suivant mais elle perd également le deuxième combat. Antoine sera le seul podium de son club.

Voici le trophée d'Antoine pour sa deuxième place :

DSC_0079

 

Posté par dupdup1000 à 17:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

30 décembre 2012

L'île des oubliés

Quatrième de couverture (écourtée)

Une jeune femme en quête d'identité découvre l'incroyable histoire de sa famille : trois générations de femmes émouvantes et courageuses, au destin lié à Spinalonga, l'île des lépreux ...  Alexis ignore tout du passé de sa mère. Pour en savoir plus, elle part visiter le village natal de sa mère situé en Crête. Quels mystères recèle cette île des oubliés ? Quelles épreuves ont vécues les siens ? Pourquoi la mère d'Alexis a-t-elle si violemment rompu avec son passé ? La jeune femme est bien décidée à lever le voile sur la bouleversante destinée de ses aïeules...

C’est un livre passionnant où on suit le parcours de 3 générations de femmes en Crète lié à la maladie qu’est la lèpre. J’ai tout bonnement adoré l’écriture, les personnages, le côté historique et suis rentrée dès le début dans l’histoire. Il y a beaucoup de personnages mais malgré les noms grecs parfois un peu compliqué, on suit parfaitement qui est qui et quelle relation qui a par rapport à qui.

Je recommande fortement la lecture de ce livre même si le sujet lié à la lèpre pourrait en rebuter certains ou certaines. Surtout ne passez pas à côté !

Je le classe en 1ère position (et oui !!) et lui donne 3 étoiles. Que dire de plus ???

Posté par dupdup1000 à 12:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,