11 octobre 2015

Bruxelles en amoureux

Hier, nous sommes partis en amoureux à Bruxelles (Antoine était sur la route avec ses entraîneurs du Pôle Espoir pour une compétition en Normandie...). Cela faisait 22 ans que nous n'y étions pas allés (j'ai vérifié dans mon répertoire d'albums photos !).

Nous avons croisé le célèbre Manneken Pis :

DSC_0003

Puis nous avons débouché sur la grand Place (à gauche l'hôtel de ville avec ses nombreuses sculptures) :

DSC_0012

magnifique avec ses dorures :

DSC_0013

vues de plus près encore :

DSC_0014

Vue de l'autre côté :

DSC_0019

Le musée de la grand place, vu de l'intérieur de l'hôtel de ville :

DSC_0024

Nous nous sommes promenés dans les rues adjacentes où il y a de nombreuses boutiques de chocolats :

DSC_0027

de la bière :

DSC_0028

et avons mangé des moules-frites :

DSC_0031

Nous sommes repartis en balade :

DSC_0036

Avons vu la cathédrale Sainte Gudulle :

DSC_0037

et ses vitraux :

DSC_0041

Avant de poursuivre jusqu'au palais royal :

DSC_0048

Sommes revenus dans le centre dans les ruelles de la vielle-ville :

DSC_0050

avant de nous offrir une gauffre fraise chocolat bien méritée (!) :

DSC_0087

Journée bien sympathique même s'il manquait un peu de soleil et de ciel bleu...

Posté par dupdup1000 à 08:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


08 octobre 2015

révolution dans mes photos !!

Depuis des années (voir mon billet "Tintin reporter" du 27/01/09), j'imprime et classe mes photos dans des albums traditionnels avec des feuilles blanches de pergamine intercalées entre chaque page (où l'on peut mettre environ 500 photos).

Je numérote mes albums et j'ai un répertoire (que je fais sur excel) que j'imprime et classe dans un lutin pour me permettre de retrouver n'importe quel souvenir assez rapidement. J'ai en plus un code couleur dans ce répertoire : rouge pour les vacances d'été, bleue pour les vacances d'hiver et vert pour la maison ou le jardin.

Cela prend beaucoup de place (une armoire complète dans le bureau !) car j'en suis tout de même à mon 37ème album (ce qui fait environ 18.500 photos imprimées en 25 ans ou 740 par an - sachant que j'imprime un quart des photos que je prends, je comprends mieux pourquoi mon disque dur externe arrive à saturation et qu'il va falloir que je réinvestisse dans un nouveau bientôt) !

Du coup, cette fois-ci, j'ai tenté une nouvelle expérience.

J'ai créé, par le biais d'un site internet, un livre photo.

J'y ai disposé 165 photos, de mi-juin à mi-septembre, avec quelques commentaires écrits.

Les points faibles :

- impossible de mettre comme je le faisais d'habitude, les tickets d'entrée, billets d'avion ou prospectus concernant des endroits où nous sommes allés,

- cela prend beaucoup de temps de positionner les photos (certaines ont été recadrées alors que je ne le souhaitais pas),

- certainement une erreur de débutante, mais certaines photos sont trop petites (c'est l'utilisateur qui détermine la taille de chaque photo),

- certaines photos où il y a une partie d'ombre ne sont pas suffisament nettes (cela ne rend pas tout à fait pareil qu'à l'impression),

- le délai de livraison est un peu long (15 jours)

Les points forts :

- c'est un beau livre relié,

- c'est amusant de voir ses photos ainsi présentées,

- le coût est quasiment le même que de faire imprimer ses photos et de les coller ensuite dans l'album (compte-tenu du prix de l'album traditionnel et des pastilles adhésives que j'utilise),

- Cela prend moins de place !

Du coup, je vais peut-être continuer ainsi.

A suivre...

Posté par dupdup1000 à 07:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

05 octobre 2015

La maîtresse d'école

Céline est née en 1918 dans un village de pêcheurs. Depuis qu'elle est enfant, ses parents lui répètent qu'elle épousera un marin. Elle accepte d'autant plus volontiers qu'elle est amoureuse de Pierrot, son matelot. Cela dit, la vie qui va avec ne l'attire pas du tout : l'attente, la peur, le travail harassant chez les mareyeurs... Ce qu'elle veut c'est être institutrice ! Ce rêve, elle le réalisera et croira défaillir de bonheur lorsqu'elle entrera pour la première fois dans sa classe ; défaillir de douleur aussi, lorsque Pierrot lui dira qu'il ne veut pas épouser une institutrice... C'est cette histoire que nous raconte Marie-Paul Armand. Puis celle d'Irène, la fille de Céline.

J’ai préféré la première partie (de 1918 à 1938) qui concerne Céline à la seconde (1947 à 1967) qui concerne sa fille Irène. En effet, dans cette première partie, l’auteure décrit fort bien le contexte social où la volonté de Céline de devenir institutrice est très mal perçue dans ce milieu de marins. Dans la seconde partie, il y a des situations (voir des incohérences selon moi) qui m’ont fait un peu décrocher.

Je classe ce livre en 81ème position et lui donne deux étoiles.

Posté par dupdup1000 à 07:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 octobre 2015

International Hainaut Cup

Hier, Antoine et 8 autres judokas de son nouveau club ont participé à un tournoi international en Belgique. Il y avait principalement des judokas belges (!), français, hollandais et quelques luxembourgeois.

Nous sommes arrivés à 11 h pour la pesée et les premiers combats de la catégorie d'Antoine (moins de 60 kilos) ont commencé vers 14 h...

Il y avait 4 poules de 5, donc 4 combats à effectuer avant de pouvoir arriver en quart de finale. Sur les 4 combats, pour être sûr d'être qualifié, il faut en gagner 3.

Premier combat contre un judoka belge, Antoine gagne par waza ari sur un maki komi (technique d'enroulement) :

DSC_0012

Deuxième combat contre un judoka belge. Il gagne suite à un harai puis une clé de bras qui vaut ippon :

DSC_0020

Le troisième combat l'oppose à un judoka belge. il gagne par ippon suite à un balayage :

DSC_0030

Lors du quatrième combat (et dernier de la poule) contre un judoka belge, Antoine gagne par un waza ari et l'immobilise au sol pendant 20 secondes :

DSC_0048

Antoine est donc qualifié pour les quarts de finale car il finit premier de sa poule.

Il rencontre un judoka belge et gagne au sol suite à une immobilisation qui vaut ippon :

DSC_0063

Les demi-finales se déroulent contre un judoka hollandais très physique. Ni Antoine, ni son adversaire n'arrive à marquer de points mais Antoine le pousse à la faute et son adversaire écope d'un shido (avertissement). Antoine gagne donc le combat et se qualifie pour la finale :

DSC_0074

Finale contre un judoka belge. Antoine gagne par ippon grâce à un sankaku (la tête de l'adversaire est prise entre ses jambes) :

DSC_0088

La concrétisation du résultat du match (et de la compétition puisque c'était la finale) par le geste de l'arbitre en faveur d'Antoine :

DSC_0090

Le podium (vers 19 h !!) :

DSC_0104

Antoine avec sa "grosse" médaille et les résultats sur son visage de combats acharnés.

DSC_0109

Jérémy, son entraîneur lui a imposé de limiter le recours à sa prise favorite. Du coup, il nous a montré de belles autres prises. (Bon, il a utilisé sa prise sur les 3 derniers combats).

Merci à Flo et Pat pour leur présence ! Elles étaient à Charleroi pour une exposition canine (bientôt un nouveau chien !!) et en ont profité pour venir voir Antoine en compétition. Elles ont assisté aux 3 derniers combats.

Les filles ont trouvé cela plutôt violent. Je le conçois (même si Antoine soutient que le créateur du judo Jigoro Kano n'a pas souhaité de violence dans son sport). Je pense que nous nous sommes habitués peu à peu à des compétitions de plus en plus dures en parallèle de l'avancement en âge d'Antoine (ils tombent de plus haut, ils ont le droit de tout faire à présent -clés de bras, étranglements-, ils sont de plus en plus motivés, ceux qui restent à cet âge là ont des objectifs de réussite).

Pour en revenir à la compétition, félicitations Antoine, c'est bon pour la confiance !

Félicitations aussi à Lucas, le copain d'Antoine qui finit deuxième des moins de 55 kilos !!

 

 

Posté par dupdup1000 à 08:38 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

03 octobre 2015

Quatre saisons parmi les fleurs

Quatrième de couverture

Anicia a vingt-deux ans quand un accident de voiture bouleverse son existence. Aveugle et défigurée, elle est recueillie par Martial, son oncle horticulteur, et s'installe dans la propriété qu'il habite avec ses deux grands enfants. La vie au domaine des Demoiselles est heureuse et laborieuse, mais un secret pèse sur cette famille. Pourquoi la femme de Martial s'est-elle enfuie un matin en abandonnant son mari et ses enfants ? Ce secret, Anicia tient absolument à le percer...

J’ai beaucoup aimé ce roman de Janine Montupet. L’amour de la nature et des fleurs y est très présent et le vocabulaire utilisé est également très « fleuri » lui aussi. Les  personnages sont bien décrits et attachants et même si la fin est un peu cousue de fil blanc, j’ai apprécié suivre leurs aventures. C’est une jolie histoire d’amour et une ode aux bonheurs simples.

Je classe ce livre en 29ème position et lui donne 3 étoiles.

Posté par dupdup1000 à 08:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


29 septembre 2015

Observation pour comportement inadapté

Je reçois ce jour un courrier du Lycée d'Antoine car il s'est endormi en cours d'histoire vendredi dernier.

On me demande de retourner l'accusé réception du courrier ce que je vais faire mais j'ai bien envie de rajouter :

"Je prends note de l'observation mais je tiens juste à informer la professeure d'histoire qu'Antoine s'est levé ce jour là à 6 h du matin pour un entraînement de 6 h 45 à 7 h 30 fait de sprints et de montée de cordes et qu'il s'était couché la veille vers 23 h le temps de revenir de l'entraînement se terminant à 21 h, manger et faire ses devoirs. Effectivement, il a eu un "coup de barre" à 10 h pendant le cours d'histoire. Antoine sait quels efforts il faut consentir pour être en Pôle espoir mais il lui arrive quelquefois malheureusement de s'endormir en cours."

Antoine me dit de ne pas polémiquer (il grandit cet enfant, non ?). Je vais peut-être bien suivre son avis.

A priori, il ne s'agit là que d'une observation qui ne donne pas lieu à une sanction... Tant mieux, c'est déjà ça !

Posté par dupdup1000 à 21:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

26 septembre 2015

Les larmes de caramel

Présentation de l’éditeur

Le grand exode des campagnes est commencé. Comme des milliers d'autres déracinés, Rose fait l'expérience de la vie ouvrière, dans les ateliers des soyeux. Marguerite est institutrice, mais devra, sous la pression d'un mari petit-bourgeois, renoncer à son métier. Camille, elle, brave les convenances : elle est la garçonne, la femme émancipée. Autour de ces trois femmes, de leurs amours, de leurs interrogations, de leurs destins, l'histoire bouge et menace : voici la grande crise de 1929, le Front populaire qui divise la ville. Et les menaces qui montent au-delà des frontières, en Allemagne, en Italie, en Espagne... D'une guerre à l'autre, c'est la vie qui va, fertile en surprises, en joies et en deuils, douce et brûlante comme les larmes du caramel...

Franchement, je ne me suis pas passionnée par l’histoire de ces trois femmes. Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages de Danielle Pampuzac. La situation des femmes à cette époque et le contexte historique auraient pu être des atouts mais j’ai trouvé que c’était trop brouillon. Je m’y suis perdue. Ravie d'avoir terminé pour passer à autre chose...

Je classe ce livre en 270ème position et ne lui donne pas d’étoile.

Posté par dupdup1000 à 12:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 septembre 2015

Nouveau sport, nouvel équipement !

 

Le démarrage de mon nouveau sport entraîne un petit investissement de départ, à savoir une belle raquette de ping-pong, commandée par le club :

IMG_1906

Première utilisation ce mercredi lors du dernier entraînement. C'est vrai que c'est très différent de la raquette que j'avais achetée (plutôt prévue pour l'extérieur), sans savoir à ce moment là que je m'affilierais à un club.

Voili, voilou, y a plus qu'à !!

Posté par dupdup1000 à 16:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

17 septembre 2015

Dernière sortie avant l'autoroute

Présentation de l’éditeur

Après des années de débauche médiatique, une rédemption est-elle encore possible ? C'est la question que se pose Fraser, star de la télévision écossaise qui, après avoir été au coeur d'un scandale sexuel, décide de se refaire une virginité en gagnant la Floride, à l'invitation de deux jumeaux nés d'une soirée de débauche entre leur mère et le Rat Pack de Frank Sinatra. Après des années de mariage sans amour et avec pour seul horizon la maladie, reste-t-il encore un espoir ? C'est ce que se demande George, un avocat de Glasgow, en route pour un dernier tour de piste entre Londres et Paris, où l'attend une femme merveilleuse dont les six derniers maris sont décédés de mort violente. Fraser et George, les deux amis d'enfance, auraient-ils perdu leur âme ? Et comment la retrouver dans un monde où télévangélistes, scientologues, patrons de studios bipolaires et escort girls hystériques finissent par rendre les serial killers sympathiques ?

Cet avis n’engage bien évidemment que moi mais ce livre est une horreur. 400 pages qui partent dans tous les sens. Un nombre incalculable de personnages dont la grande majorité que l’on ne côtoie que 5 minutes et que l’on ne retrouve plus. J’avais commencé à noter pour tenter de faire des liens entre eux mais je me suis vite rendu compte que cela ne servait à rien. L’auteur emmène ses personnages dans des rêves ou des comas qui sont l’objet d’autant d’histoires parallèles, histoire de complexifier le tout qui n’est déjà pas très compréhensible. Je n’ai donc pas aimé du tout ce livre de Craig Ferguson que j’ai mis 8 pénibles jours à terminer.

Je classe ce livre en 311ème position et lui donne deux "moins".

Posté par dupdup1000 à 20:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 septembre 2015

Changement de sport

Voili, voilou, j'ai décidé de changer d'activité sportive cette année.

Ce sera donc du ping-pong à la place du renforcement musculaire.

Après avoir "testé" 3 clubs, mon choix s'est orienté vers celui où le ping-pong en loisir est le plus développé.

Le premier club où je suis allée, j'ai eu l'impression, même si l'accueil était chaleureux et qu'ils étaient tous très sympathiques, de ne pas être à ma place. Il n'y avait que des hommes d'un très bon niveau dont l'objectif était de s'entraîner pour les prochaines compétitions. Ils se sont relayés tour à tour pour me faire jouer mais je me sentais un peu comme un boulet.

Le second club était prêt à développer davantage l'aspect loisir mais en gros, nous n'aurions été que deux femmes...

Du coup, j'ai proposé à cette femme (qui s'appelle Isabelle) de venir au 3ème club où nous retrouverons Patricia et Florence qui se sont inscrites également. Nous sommes donc 4 plus peut-être deux autres personnes à venir.

Déjà deux cours effectués dans ce club, où Antoine, le président est très attentif, donne des cours structurés et de bons conseils.

A suivre donc...

Posté par dupdup1000 à 19:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,