15 novembre 2014

Rencontre parents-professeurs

Hier soir, se passait la rencontre parents/professeur au Lycée d’Antoine.

Nous avons vu 6 professeurs en un peu plus de 2 h 30... Un système de RV qui ne fonctionne pas du tout car, d’une part, certains professeurs arrivent en retard au premier créneau et, d’autre part, comme vous n’avez pas le professeur disponible à votre rendez-vous, vous allez en voir un autre et donc vous n’êtes plus à l’heure vous-même au rendez-vous suivant. D'autres parents vous passent devant car leur rendez-vous est avant le vôtre (invérifiable !). Autre souci, les entretiens devraient durer 10 minutes mais certains parents (ou professeurs) parlent pendant plus de 20 minutes, voire une demi-heure !! donc beaucoup, beaucoup d'attente...

Enfin, bref, nous avons commencé notre périple par la professeure d’anglais : celle-ci a fait un « erase » suite au problème de sms envoyé pendant son cours qui a généré une journée d’exclusion pour Antoine et trouve que depuis cet incident Antoine se comporte bien. Il est aussi capable de beaucoup mieux que ce qu’il fait actuellement. Elle pense qu’il a un fort potentiel en anglais parce qu’il ose parfois des phrases différentes de ses camarades. Il faut qu’il travaille mieux, par forcément davantage mais en fonction des conseils qu’elle donne pour les révisions entre chaque cours.

Nous avons vu ensuite le professeur d’histoire : Celui-ci pense qu’Antoine a de bonnes réflexions, utiles dans la rédaction des idées. Il va cette année travailler sur les techniques des exercices qui seront demandés au bac. Sa matière vaut coefficient 5.

Nous avons ensuite vu le professeur principal, en l’occurrence la professeure de français : elle a parfaitement bien ciblé Antoine. Elle sait qu’il fait le minimum pour avoir une moyenne correcte dans l’ensemble des matières. Elle constate qu’il manque de participation et qu’il est parfois « endormi ». Elle pense qu’il regrettera plus tard de ne pas en faire davantage maintenant malgré ses capacités. Elle dit qu’il a besoin de « câlins » c'est-à-dire d’une situation privilégiée avec les professeurs mais pour avoir cette situation privilégiée, il faut d’abord la mériter. Elle lui a parlé ensuite de trouver un objectif professionnel dès à présent afin de trouver une motivation pour travailler ses cours. Elle va prendre pour lui un rendez-vous avec la conseillère d’orientation (elle sait qu’il n’ira pas de son propre fait).

Nous avons vu ensuite la professeure de SVT. Antoine l’avait déjà l’année dernière et cela s’était mal passé. Cette année, elle tolère davantage de choses (Antoine n’a pas le classeur requis, est parfois un peu en retard, …) parce qu’Antoine se comporte mieux et qu'il prend davantage en note. Il est moins insolent ou moins contestataire. Ils se « supportent » donc tous les deux pour que l’année se déroule le mieux possible.

Nous avons vu le professeur de SES (Sciences économiques et sociales). Il pense qu’Antoine a un bon intérêt pour sa matière. Il faut se maintenir au courant de ce qui se passe dans l’actualité pour entendre les termes économiques utilisés dans un autre contexte que dans le cours pour les assimiler. Il trouve aussi (comme la professeure de français) qu’Antoine a parfois des périodes d’absences ou de mou. Antoine confirme qu’il est fatigué et espère que cela ira mieux quand il ne boitera plus et que la rééducation sera finie.

Nous avons terminé par le professeur de mathématiques (JP voulait partir, il en avait marre de patienter, j'ai insisté pour voir ce dernier professeur). Il y avait eu un incident dans sa matière, Antoine ne prenant pas en note, il a eu un avertissement. Malgré cela, le professeur constate dit qu’Antoine a des compétences en mathématiques et qu’il est meilleur qu’il ne le pense car du moment qu’il apprend les règles et qu’il utilise le vocabulaire adéquat, il s’en sort bien. Il dit qu’il n’a pas de problème avec les nombres comme certains de ses camarades. Il explique que l’année de première ES est consacrée à des révisions mais que l’année de terminale sera plus compliquée car avec des notions plus abstraites. Au bac, cette matière compte pour 5 de coefficient et il pense Antoine capable d’obtenir un 13…

En résumé, pas grand-chose de nouveau, Antoine est capable de beaucoup plus mais il manque de la volonté et du travail. Il faut qu’il cherche ce qu’il va faire après son bac et un objectif professionnel. Les choix vont devoir se faire rapidement. Une fois un objectif clair déterminé, il devrait avoir plus de motivation et d’envie pour certaines matières.

Nous sommes rentrés à 21 h 30...

Posté par dupdup1000 à 04:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


20 septembre 2014

Samedi en voie de disparition

Nous avions rendez-vous hier après-midi avec la proviseure et le proviseur adjoint du Lycée pour les problèmes des cours du samedi qui actuellement imposent 6 nuits à l'internat.

Nous avons demandé à être reçus avec le père d'Aurélien (alors qu'ils nous avaient proposé des rendez-vous individuels) en rappelant que nous avions fait un courrier commun. Ils ont accepté.

Après avoir exprimé les difficultés rencontrées pour l'obtention de ce rendez-vous (deux appels et un courrier), nous avons rappelé la difficulté que représente pour les internes le fait de rajouter une nuit supplémentaire à l'internat (question moral et repos en famille).

Le proviseur-adjoint nous a expliqué de son côté (longuement) le casse-tête à construire les agendas entre les professeurs partagés sur plusieurs établissement, le nombre d'options différentes, les spécificités des agendas concentrés des sections sportives, ...

Notre demande a été entendue. Ils étendent la solution proposée aux handballeurs de Terminale, à savoir que les internes de la classe d'Antoine (ils sont 7), ne viendront pas le samedi avec le reste de la classe, mais une heure dans la semaine. Le fait d'être en petit groupe pendant une heure compensera les deux heures d'histoire en classe entière du samedi.

La mesure ne prendra effet qu'en octobre et représente un coût pour l'établissement mais notre demande a été entendue...

 

Posté par dupdup1000 à 12:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 janvier 2014

Orientation, quels choix à 15 ans !

Après avoir voulu être juge, journaliste sportif, policier, voilà maintenant qu'Antoine nous parle de devenir professeur de sports.

Alors étant en seconde, on a oscillé entre 1ère S, 1ère L et maintenant 1ère ES.

Tout en sachant que pour devenir professeur de sports, il faut faire une licence STAPS (3 ans), puis un an à l'IUFM pour passer le concours du CAPEPS (7% de réussite) et faire un an de stage, cela me paraît un peu le parcours du combattant, surtout que notre fils est un peu fâché avec le mot "effort". Sa réponse est de nous dire qu'il ne faut pas le décourager et que quand il aura des cours intéressants (sympa pour les profs actuels !), il sera plus travailleur (à voir !).

Alors, après un semestre en seconde, deux points de perdu sur la moyenne par rapport à la 3ème, on craignait un peu le conseil de classe.

Antoine, délégué, nous dit qu'il est tout de même 6ème de sa classe (et le meilleur des 4 judokas) et que le conseil a donné un avis favorable au choix ES proposé par la famille !

ES n'est pas le meilleur choix pour STAPS (40 % d'entrants viennent de S, 25 % viennent de ES), il devra rattraper son retard en biologie notamment et je pense surtout que d'ici le bac, il a encore le temps de changer 10 fois d'avis.

Je pense qu'ES est la meilleure option. Il est bon en français mais a horreur de mettre des heures à décortiquer des textes qu'il a le sentiment de comprendre à la première lecture donc L n'était pas l'idéal. Il est bon en mathématiques mais il s'ennuie en cours et n'aime pas les sciences physiques donc S on oublie aussi.

Toujours est-il qu'il a pris de bonnes résolutions pour le second semestre : prendre mieux ses notes en cours, être un peu plus participatif, bosser sur les deux livres que je viens d'acheter résumant les cours des différentes matières de seconde.

Ce week-end déjà, on a travaillé sur les deux livres et j'espère que cela va continuer dans le bon sens, l'objectif est d'améliorer la moyenne au second semestre.

A suivre donc...

 

Posté par dupdup1000 à 17:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 octobre 2013

Rencontre parents-professeurs

Ce matin, c’était la réunion parents professeurs au Lycée.

Passons sur le fait que c’est un Lycée qui normalement fait la part belle au sport puisqu’il accueille des élèves inscrits en Pôle espoir de Judo et de Hand-ball mais que pour le coup, le fait de prévoir cette rencontre le jour où tous les judokas sont à Metz pour une compétition, ce n’est pas terrible pour le timing (soit vous les suivez et vous manquez la rencontre, soit vous voyez les professeurs et ce sont les élèves qui n’entendent pas ce que les professeurs ont à dire). La Responsable du Pôle m'a confirmé leur avoir envoyé le planning des compétitions depuis très longtemps...

Passons également sur l’organisation qui prévoit des RV aux professeurs principaux avec les élèves de la classe dont ils sont chargés et du fait n’ont pas de temps à apporter aux autres parents (le professeur d’anglais par exemple n’a pas voulu nous recevoir et nous a proposé de prévoir un RV ultérieur, le prof de sciences physiques nous a acceptés après que nous ayons fait la queue deux fois).

Donc nous avons vu en premier son professeur principal (professeur d’histoire-géographie, accessoirement ceinture noire 2ème dan) qui nous a donné le premier relevé de notes. Il considère qu’Antoine a beaucoup de connaissances et un bon potentiel. Il dit aussi qu’il a des capacités de réflexions mais qu’il a tendance à se laisser vivre… En gros, il est confiant si Antoine met un peu du sien. On a levé un lièvre : ils ont en seconde une séance d’enseignement d’exploration et une séance d’accompagnement personnalisé par semaine. Les judokas ont soi-disant été exemptés (alors que j’avais compris lors de la première réunion au Lycée qu’ils n’étaient exemptés que de l’enseignement d’exploration). Le professeur nous a confirmé cela et je pense qu’à la rentrée ils auront donc droit à l’accompagnement personnalisé le mardi (les 4 judokas de la classe se sont engouffrés dans la brèche !!).

Nous avons ensuite vu la professeure de sciences économiques et sociales (qui a exclu Antoine de son dernier cours). Elle nous a expliqué que c’était « tombé » sur lui ce jour là car il avait déjà un petit passif d’élève perturbateur et parfois un comportement un peu pénible mais rien de bien grave. Elle considère qu’Antoine a des possibilités et qu’il ne prend pas toujours en note alors qu’elle s’efforce de leur dicter des passages pour que ce soit plus clair et que le plan de cours apparaisse bien.

Le 3ème professeur rencontré à été la professeure de SVT. Petit passif avec elle aussi car Antoine a fait de la résistance quant à la constitution du classeur qu’elle demandait alors que lui voulait continuer à utiliser son trieur. Cela lui a valu une heure de retenue. Elle pense qu’ils sont repartis sur de bonne base car elle a pu discuter avec lui lors de la sortie scolaire effectuée ce lundi.

Nous sommes ensuite partis voir la professeure de mathématiques. Elle nous explique qu’Antoine a des capacités et qu’il est bon élève en mathématiques mais il s’ennuie dans son cours. Elle pense qu’il ne faut pas qu’il aille en S car il y aura trop d’heures de mathématiques et même si elle est convaincue qu’il pourrait aimer le raisonnement mathématique, elle craint qu’il ne fasse une overdose. Elle nous dit aussi qu’il n’a, par deux fois, pas fait les exercices demandés et que la prochaine fois ce sera la retenue…

Nous avons ensuite vu la professeure de français. Je l’avais déjà eu au téléphone car elle reprochait à Antoine d’être mutique. Depuis notre conversation, elle a vu le comportement d’Antoine évoluer et il a même participé de façon intelligente au dernier cours. Le 17,5 sur l’analyse de « Matin brun » (je vous conseille de lire cette courte nouvelle sur internet) lui a démontré sa capacité d’analyse et de réflexion. Il comprend vite les textes étudiés. Par contre, elle aussi lui reproche de ne pas prendre correctement son cours. Serait très satisfaite s’il choisissait une première littéraire.

Enfin, nous avons vu le professeur de Sciences physiques. Il a trouvé le TP d’Antoine assez brouillon. Quant à l’évaluation où il a eu 6 (moyenne de la classe 3,5), il nous a soutenu que les élève n’avaient pas appris leur cours ou pas compris mais sans lui avoir demandé d’explications supplémentaires. (Son autre classe de seconde a également eu une moyenne de 3.14, il faut croire que 66 élèves n’avaient pas appris leur leçon…). Il pense qu’Antoine a des capacités mais ne les exploite pas suffisamment. Il est satisfait de son comportement.

Nous n'avons pas vu le professeur d'anglais, d'espagnol et de sport (parti avec les judokas pour la compétition).

En résumé, on a bien reconnu notre fils dans la description que les enseignants en ont fait. Il a un bon potentiel, une bonne faculté d’analyse et de réflexion mais il se laisse vivre sur ses acquis et ne sait pas (ou ne veux pas) prendre en note…

Posté par dupdup1000 à 17:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,