Présentation de l’éditeur :

" L'homme venait de me déposer dans un décor de rêve, dont je n'aurais même pas soupçonné l'existence. L'hôtel en lui-même était imposant, majestueux ; les pierres, les grands volets, les immenses platanes tout autour de la cour, la fontaine couverte de mousse qui lui conférait un aspect féerique. Je ne tiendrais pas deux jours, je n'étais pas à ma place. Devais-je fuir immédiatement, retrouver ma vie d'errance dont je connaissais les codes, où je savais comment survivre, ou bien rester et tenter ma chance dans ce monde inconnu, étranger, mais qui exerçait sur moi une attraction aussi soudaine qu'incontrôlable ? "

J’ai bien aimé ce livre d’Agnès Martin-Lugand car les personnages sont attachants. J’ai été un peu surprise et/ou déçue au deuxième chapitre de sauter vingt années d’un coup. J’aurais bien aimé suivre les aventures de l’héroïne à son arrivée à l’hôtel, sur son apprentissage, sur le rapprochement avec Jo et Macha. Après, je trouve que « le secret » est un peu alambiqué et peu probable à mon sens. Comment se fait-il qu’elle n’en ai jamais entendu parler, pas une seule photo de cette époque ? Pas une seule personne qui aurait évoqué ces événements ? Quand je regarde les commentaires dithyrambiques de ce livre sur internet, personne n’évoque cet aspect des choses. Et la décision finale, pourquoi se compliquer la vie à ce point ? Je ne suis pas forcément adepte des romans à l’eau de rose, mais là, est-ce pour sortir un tome 2 dans quelque temps ??

C’est le sixième livre que je lis de cette auteure : « Désolée, je suis attendue » classé en 27èmeposition avec trois étoiles, « Les gens heureux lisent et boivent du café » classé en 192èmeposition avec 2 étoiles, « La vie est facile, ne t’inquiète pas » classée en 193ème position avec 2 étoiles, « Entre mes mains le bonheur se faufile » classé en 303ème position avec une étoile, « J’ai toujours cette musique dans la tête » classé en 313ème position avec une étoile,

Je classe ce livre en 278ème position et lui donne une étoile (la fin lui a fait perdre une voire deux étoiles).