Présentation de l’éditeur

Antoine Duris est professeur aux Beaux-Arts de Lyon. Du jour au lendemain, il décide de tout quitter pour devenir gardien de salle au musée d’Orsay. Personne ne comprend cette surprenante reconversion de la part d’un spécialiste de Modigliani. Qu’a-t-il vécu pour fuir ainsi ? Mathilde, la DRH du musée, est décidée à percer son secret.

J’ai bien aimé ce livre de David Foenkinos. Généralement, j’aime assez bien cet auteur (« la délicatesse » classé en 102ème position avec 3 étoiles, « nos séparations » classé en 184ème position et 2 étoiles, « le mystère Henri Pick » classé en 238ème position et une étoile, « les souvenirs » classé en 323ème position et une étoile, « le potentiel érotique de ma femme » classé en 416ème position sans étoile).

Pour ce livre, j’ai été un peu surprise de perdre le fil de la vie du professeur des beaux-arts pour suivre celui de l’une de ses étudiantes et on ne comprend pas tout de suite pourquoi. J’ai ressenti un peu de frustration à quitter si longuement ce premier personnage (pendant près de 70 pages). L’auteur nous oriente d’ailleurs sur une fausse piste mais on sent tout de même la fin arriver.

J’ai tout de même apprécié l’intrigue, la façon de commencer par la fin et d’avancer dans l’histoire à reculons.

Je classe ce livre en 109ème position et lui donne 3 étoiles.