Présentation de l’éditeur

Caroline n’a jamais eu de problèmes avec l’argent. Elle a même toujours été assez douée pour le dépenser ! À 43 ans, Caroline d’Adhémar de Gransac a tout ce dont une femme peut rêver : la beauté, l’argent, l’amour de ses enfants et l’admiration de ses amis. Sa vie ressemble à une pub de magazine, elle est aussi réussie que son brushing. Marc, son ex-mari et avocat d’affaires, pourvoit à son standing. Jusqu’au couac, le congé parental de Marc, qu’elle n’a pas vu venir et qui la laisse du jour au lendemain sans revenus. Caroline, qui n’a jamais travaillé, va devoir mettre les mains dans le cambouis et sa manucure va prendre cher. Son ego aussi. Acculée, elle fait un choix terrible, que la morale et sa bonne éducation réprouvent. Ses proches pourront-ils lui pardonner ?

Ce livre était conseillé dans un magazine féminin. Au final, je n'en ai réellement aimé qu'un seul sur les trois achetés suite aux critiques de ce magazine, un moyennement et le troisième pas du tout. Bilan mitigé donc... Cela ne m'encourage pas à acheter les autres.

J’ai eu beaucoup de mal à terminer ce livre de Sophie de Villenoisy. C’est pour moi une sorte de descente aux enfers, une anti-héroïne qui se fourvoie de plus en plus et qui trouve des solutions de plus en plus critiques pour se maintenir à flot alors que la solution était plus concrètement dans la recherche d’un travail mais sinon, il n’y aurait pas d’histoire… Quant à la fin, elle est beaucoup trop rapide, comme si l’auteure en avait marre de son personnage principal et voulait en finir (tout comme moi).

Je classe ce livre en 464ème position et lui donne un « moins ».