J'ai l'impression de me retrouver dans la même situation qu'il y a deux ans (on avait eu confirmation de la dérogation d’’Antoine pour entrer en licence STAPS le 25 août, 10 jours avant la rentrée).

Vous connaissez cette impression d'être dans un bateau qui change radicalement de cap ? Un coup à babord, un coup à tribord, et bien l'orientation d'Antoine c'est ça.

Contrairement à mon billet du 30 mai où j'avais l'impression que le choix d'Antoine concernant sa scolarité 2018 2019 était fait (licence de droit) et que l'on passerait des vacances un peu plus sereines, rien n'est bouclé.

Lundi, Antoine envoie un mail à la personne de l'Université de Strasbourg qui gère les sportifs de haut niveau pour lui expliquer qu'il est pris en droit sur parcoursup mais qu'il aimerait savoir s'il serait possible d'avoir une dérogation, (en tant que sportif de haut niveau), pour la licence Sciences de l'éducation (il est actuellement 13ème en liste d'attente).

Exit le droit, direction Sciences de l'éducation ! youhou !

Mardi, la dame répond qu'elle ne comprend pas sa demande car elle n'a pas le dossier de Sportif de Haut niveau le concernant. Or celui-ci lui a été envoyé, par mes soins, le 1er juillet (la commission ayant eu lieu le 2 juillet).

Je lui renvoie le mail avec les pièces jointes pour lui montrer que le nécessaire a été fait.

Hier, le Monsieur qui gère les dérogations auprès du rectorat m'appelle (preuve que le lien a été fait entre eux mais aucune nouvelle de la dame en direct...) et me demande de lui confirmer le choix d'orientation d'Antoine (je lui confirme, après un SMS à Antoine, qui a dû se décider definitivement sur une minute (!?) : Sciences de l'éducation).

Depuis, zéro nouvelle de sa part et ni de la dame...

A suivre...