Présentation de l’éditeur

Au soir de sa vie, Jeanne, quatre-vingt-dix ans, décide d’écrire son journal intime. Sur une année, du premier jour du printemps au dernier jour de l’hiver, d’événements minuscules en réflexions désopilantes, elle consigne ses humeurs, ses souvenirs, sa petite vie de Parisienne exilée depuis plus de soixante ans dans l’Allier, dans sa maison posée au milieu des prés, des bois et des vaches. La liberté de vie et de ton est l’un des privilèges du très grand âge, aussi Jeanne fait-elle ce qu’elle veut – et ce qu’elle peut : regarder pousser ses fleurs, boire du vin blanc avec ses amies, s’amuser des mésaventures de Fernand et Marcelle, le couple haut en couleurs de la ferme d’à côté, accueillir – pas trop souvent – ses petits-enfants, remplir son congélateur de petits choux au fromage, déplier un transat pour se perdre dans les étoiles en espérant les voir toujours à la saison prochaine...
Un clafoutis aux tomates cerises, le plus joli roman sur le grand âge qui soit, traite sans fard du temps qui passe et dresse le portrait d’une femme qui nous donne envie de vieillir.

Bon, bien sûr, il n’y a pas beaucoup d’actions dans ce livre de Véronique de Bure car on suit le quotidien d’une vieille dame de 90 ans mais il est plein de tendresse et de jolies réflexions sur la vie qui passe, les petites joies de tous les jours, les enfants, les amies, les loisirs simples, la nature, les souvenirs et aussi un peu sur les techniques modernes auxquelles elle n’adhère pas (ce qui m'a fait sourire), …

A découvrir !

Je classe ce livre en 114ème position et lui donne 2 étoiles.