27 novembre 2017

battle of the sexes

Synopsis : 1972. La championne de tennis Billie Jean King remporte trois titres du Grand Chelem. Mais loin de se satisfaire de son palmarès, elle s'engage dans un combat pour que les femmes soient aussi respectées que les hommes sur les courts de tennis. C'est alors que l'ancien numéro un mondial Bobby Riggs, profondément misogyne et provocateur, met Billie Jean au défi de l'affronter en match simple…

J’ai bien aimé ce film de Jonathan Dayton et de Valérie Faris. Ce film relate une histoire vraie dans une époque vieille de 45 ans et l’égalité des sexes n’est pas encore aujourd’hui une réalité, surtout dans certains pays… L’actrice principale, Emma Stone, est très juste. On passe un bon moment.

Je classe ce livre en 13ème position et lui donne 3 étoiles.

Posté par dupdup1000 à 20:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


25 novembre 2017

Le brio

Synopsis du film d´Yvan Attal avec Daniel Auteuil et Camélia Jordana : Neïla Salah a grandi à Créteil et rêve de devenir avocate. Inscrite à la grande université parisienne d’Assas, elle se confronte dès le premier jour à Pierre Mazard, professeur connu pour ses provocations et ses dérapages. Pour se racheter une conduite, ce dernier accepte de préparer Neïla au prestigieux concours d’éloquence. A la fois cynique et exigeant, Pierre pourrait devenir le mentor dont elle a besoin… Encore faut-il qu’ils parviennent tous les deux à dépasser leurs préjugés.

JP a adoré. J’ai bien aimé également. Apprendre l’art d’oser et de convaincre en utilisant les mots justes. Les deux acteurs sont magistraux, le tout sur fond de racisme, de stéréotypes et d’intégration. On a apprécié les dialogues aiguisés et corosifs entre les deux personnages et l'attachement qui finit par naître entre eux.

Je classe ce film en 4ème position et lui donne 3 étoiles (JP aurait souhaité la 1ère place !).

Posté par dupdup1000 à 21:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 novembre 2017

Petit traité de manipulation

Présentation de l’éditeur

Avec cette nouvelle version, les auteurs ont souhaité actualiser et surtout enrichir leur best-seller d'un chapitre supplémentaire. Cette version comprend dix chapitres. Les neuf premiers nous éclairent sur les techniques de manipulation qui peuvent être et qui sont quotidiennement utilisées en face à face (entre deux personnes, le manipulateur et le manipulé), pour le meilleur comme pour le pire. Le dixième chapitre, totalement inédit, nous éclaire sur les techniques de manipulation de masse, utilisées par les professionnels du marketing pour modeler, à notre insu, nos idées, nos goûts et nos façons de consommer.

C’est un livre très intéressant. On nous apprend tout d’abord ce qu’est un pièce abscons, une dépense gâchée ou une escalade d’engagement puis on nous détaille avec force d’exemples les différentes techniques de manipulation (de la technique du pied-dans-la-porte à celle du pied-dans-le nez en passant par le leurre et l’amorçage, ...) mais également les méthodes alternatives de manipulation (entre autres, technique du « vous êtes libre de » ou la technique du « c’est mieux que rien », …). On peut être manipulé dans des tas de situations différentes (par les publicités, par les commerçants, pour des causes associatives, dans le travail, dans des démarchages à domicile, …).

La conclusion explique un peu comment éviter de se faire manipuler mais j’aurais aimé que ce soit plus consistant (12 pages contre 274 pages sur les techniques de manipulation). Après, connaître les différentes techniques permet de les identifier dans les situations de la vie de tous les jours mais il faudra sûrement des piqûres de rappel régulières (j’ai fait un petit résumé que je relirai de temps en temps…).

Deux extraits ?

Dans la partie "les pièges de la décision" page 44 :

"Escalade d'engagement, dépense gâchée, piège abscons relèvent d'un même processus, assez proche de ce que Lewin appelait un effet de gel, et qui ne concerne finalement rien d'autre qu'une forme d'adhérence des personnes à leurs décisions."

Dans la partie "Chefs et pédagogues" page 234 :

"Etant donné l'importance de ce sentiment de liberté dans les phénomènes de persévération des décisions sur lesquels reposent les stratégies de manipulation, nous avons tenu à analyser ces moeurs de l'exercice du pouvoir à la lumière de la théorie de l'engagement. Ces moeurs que nous qualifierons pour cette raison de "libérales" ne reposent-elles pas, plus que tout autre, sur une accentuation du sentiment de liberté ?"

Je classe ce livre en 123ème position et lui donne deux étoiles.

Posté par dupdup1000 à 02:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 novembre 2017

Black friday

En ce moment dans les pubs, à la télé ou la la radio, c'est du black friday par ici, du black friday par là.

Un événement de plus, importé des Etats-Unis et du Canada, pour nous faire dépenser des sous.

A l'origine, c'était le lendemain de Thanksgiving où les commerçants ne voyaient pas grand monde dans leur boutique car les américains se reposaient de cette fête un peu lourde sur l'estomac... Ils ont donc voulu attirer les foules par des rabais importants ce jour là.

En France, le black friday ne concerne pas une seule journée mais de 3 jours à une semaine... Donc non seulement, on ne fête pas Thanksgiving mais en plus on travestit le but initial.

Je pense que cela finira par faire pschitt, comme la fête d'Halloween qui décline d'année en année en France.

Le plus drôle c'est qu'on le laisse en anglais et que certaines personnes n'en connaissent donc pas la signification...

Posté par dupdup1000 à 07:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

20 novembre 2017

Diane a les épaules

Synopsis : "Sans hésiter, Diane a accepté de porter l’enfant de Thomas et Jacques, ses meilleurs amis. C’est dans ces circonstances, pas vraiment idéales, qu’elle tombe amoureuse de Fabrizio."

Ce film de Fabien Gorgeart avec Clotilde Hesme, Fabrizio Rongione et Thomas Suire traite d’un sujet actuel, davantage sur le côté psychologique des choses que sur la réelle possibilité de le faire : la GPA (puisque celle-ci est interdite en France). L’actrice principale est magnifique et porte le film sur ses épaules…

Je classe ce film en 6ème position et lui donne 3 étoiles.

Posté par dupdup1000 à 07:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


14 novembre 2017

L'homme qui prenait sa femme pour un chapeau

Présentation de l’éditeur

Oliver Sacks décrit dans ce livre les affections les plus bizarres, celles qui atteignent l'homme non seulement dans son corps, mais dans sa personnalité la plus intime et dans l'image qu'il a de lui-même.

Ce livre est classé dans la rubrique psychologie et psychanalyse mais c’est surtout de la neurologie dont il s'agit, d’ailleurs l’auteur, Oliver Sacks est neurologue. L’ouvrage date un peu (1985) et cela se ressent parfois dans la manière dont sont traités les cas. Oliver Saks a du mal à vulgariser ses explications et j’avoue bien humblement ne pas être allée voir la définition de chaque mot technique ou médical… Chaque pathologie est présentée de la même manière, tout d’abord la description des lésions ou des dysfonctionnements neurologiques des patients et ensuite l’explication neurologique ou neuropsychologique dans un post-scriptum avec des références bibliographiques nombreuses et quelquefois la solution apportée quand elle existe.

Je classe ce livre en 365ème position et ne lui donne pas d’étoile.

 

Posté par dupdup1000 à 21:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 novembre 2017

Jalouse et La mélodie

Jalouse :

Nathalie Pêcheux, professeure de lettres divorcée, passe quasiment du jour au lendemain de mère attentionnée à jalouse maladive. Si sa première cible est sa ravissante fille de 18 ans, Mathilde, danseuse classique, son champ d'action s'étend bientôt à ses amis, ses collègues, voire son voisinage... Entre comédie grinçante et suspense psychologique, la bascule inattendue d’une femme.

Ce film avec Karin Viard, Anne Dorval, Thibault de Montalembert de David Foenkinos, Stéphane Foenkinos est plutôt réussi. On n’arrive pas à détester cette femme jalouse et on souhaite qu’elle trouve la voie de la sagesse. Karin Viard est magnifique dans ce rôle.

Je classe ce film en 21ème position et lui donne deux étoiles. 

La mélodie :

A bientôt cinquante ans, Simon est un violoniste émérite et désabusé. Faute de mieux, il échoue dans un collège parisien pour enseigner le violon aux élèves de la classe de 6ème de Farid. Ses méthodes d’enseignement rigides rendent ses débuts laborieux et ne facilitent pas ses rapports avec des élèves difficiles. Arnold est fasciné par le violon, sa gestuelle et ses sons. Une révélation pour cet enfant à la timidité maladive. Peu à peu, au contact du talent brut d'Arnold et de l'énergie joyeuse du reste de la classe, Simon revit et renoue avec les joies de la musique. Aura-t-il assez d’énergie pour surmonter les obstacles et tenir sa promesse d’emmener les enfants jouer à la Philharmonie ? 

Ce film avec Kad Merad, Samir Guesmi, Renély Alfred, de Rachid Hami ressemble trop à d’autres films déjà vus (les choristes, les grands esprits, …) mais en beaucoup moins bien. L’apprentissage du violon (instrument des plus difficiles) est bien trop rapide (et sans solfège en plus !) pour être crédible. Ce manque de réalisme m’a empêchée de rentrer dans l’histoire. Kad Merad ne m'a pas convaincue par son jeu. JP n’est pas d’accord, il me dit que c’est du cinéma. D’accord mais alors à ce moment là, il faut mettre ce film dans la catégorie science-fiction. Cela m’a fait penser au commentaire d’une auteure sur ce que j’avais écrit sur son livre "Le dernier facteur" en pointant sur le manque de réalisme, elle m’avait répondu que c’était un conte…

 

Je classe ce film en 31ème position et ne lui donne pas d’étoile.

Posté par dupdup1000 à 20:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 novembre 2017

Le rôle de l'éducateur - éducation et psychanalyse

Présentation de l’éditeur

L'éducation reste encore un lieu mal défini où l'éducateur spécialisé n'évite l'arbitraire de la pure subjectivité qu'en s'aliénant à d'autres disciplines : psychologie, sociologie, etc. Mais n'existe-t-il pas une spécificité de l'éducation ? L'enjeu de ce livre est de trouver le fondement du discours et de l'acte éducatif, et c'est à ce niveau qu'il rencontre la psychanalyse. L'éducateur trouve là de quoi fonder sa pratique et engager un dialogue avec les autres disciplines.

J’ai lu ce livre de Daniel Roquefort parce qu’Antoine doit le lire dans le cadre de ses études et en sortir une fiche de lecture (ou des fiches de lecture si j’ai bien compris car une fiche par thème abordé normalement).

Heureusement que j’avais lu juste avant les « cinquante notions clés sur la psychologie pour les Nuls » car sinon je pense que je serai passée à côté du premier tiers du livre qui aborde la construction de la personne et les pathologies de façon bien trop compliquée. Il est question principalement du stade du miroir à la résolution du complexe d’Œdipe. On y cite notamment Lacan, Freud et je trouve que l'on s’y répète beaucoup. L’auteur m’a fait penser à un ancien chef que j’ai eu qui aimait tant s’écouter parler qu’il en devenait soporifique.

La deuxième partie sur le fondement de l’acte éducatif est plus concrète ainsi que la troisième partie sur l’institution mais cette dernière m’a parue un peu caricaturale ou tout au moins un peu datée. C’est alors que j’ai découvert que la première impression de ce livre date de 1995, ceci explique peut-être un peu cela.

Je vais avoir l’occasion de parler de ce livre avec Antoine et j’espère que cela ne lui aura pas trop fait peur quant aux difficultés rencontrées au quotidien par les éducateurs…

Je classe ce livre en 351ème position et ne lui donne pas d’étoile.

Posté par dupdup1000 à 21:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 novembre 2017

On regrettera plus tard

Présentation de l’éditeur

Cela fait bientôt sept ans qu'Eric et sa petite Anna Nina sillonnent les routes de France. Solitude choisie. Jusqu'à ce soir de juin, où le vent et la pluie les obligent à frapper à la porte de Valentine. Un orage peut-il à lui seul détourner d'un destin que l'on croyait tout tracé ? Avec la vitalité, l'émotion et la générosité qui ont fait l'immense succès de Juste avant le bonheur et Pars avec lui, Agnès Ledig explore les chemins imprévisibles de l'existence et du coeur. Pour nous dire que le désir et la vie sont plus forts que la peur et les blessures du passé.

Ce livre d’Agnès Ledig m’a beaucoup fait penser à celui d’Agnès Martin Lugand "les gens heureux lisent et boivent du café" sauf que les situations entre l’homme et la femme sont inversées. On rentre facilement dans l’histoire et les personnages sont intéressants. L’aspect psychologique du célibat volontaire de Valentine est rapidement abordé, un peu trop et un peu trop facile à solutionner peut-être.  

Je classe ce livre en 139ème position et lui donne deux étoiles généreuses.

Posté par dupdup1000 à 06:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 novembre 2017

50 notions clés sur la psychologie pour les Nuls

Présentation de l’éditeur

Inconscient, désir, pulsions, mais aussi psychométrie, troubles en tous genres... Voici l'essentiel des notions de psychologie, pour tous ceux qui souhaitent découvrir la discipline dans une démarche professionnelle ou personnelle.

La psychologie est une science humaine qui a beaucoup évolué ces vingt dernières années. L'objectif : l'aborder sous les notions les plus modernes, en laissant une part limitée aux approches psychanalytiques, dont les concepts principaux et la grille de lecture sont essentiels à la compréhension de plusieurs notions mais qui ne peuvent plus résumer la pratique du psychologue. Ariane Calvo aborde les approches cognitives, comportementales, les neurosciences, et la grande évolution du traitement des traumatismes psychiques. Elle s'intéresse également à la psychométrie et aux courants de la psychothérapie.

Dans le cadre de sa formation d’Educateur Spécialisé, Antoine a des cours de psychologie. Du coup, pour le suivre dans sa formation et ses conversations, j’ai acheté et lu ce livre d'Ariane Calvo et Clémence Guinot avec beaucoup d’intérêt. C’est clair, c’est expliqué avec des mots simples et il y a un résumé à la fin de chaque chapitre traitant d’une notion en particulier. Il donne envie de poursuivre la démarche et de découvrir davantage ce domaine.

Je classe ce livre en 111ème position et lui donne deux étoiles.

Posté par dupdup1000 à 09:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,