Vous connaissez la chanson du furet ? Celle qui dit :

"Il court, il court, le furet
Le furet du bois, mesdames,
Il court, il court, le furet,
Le furet du bois joli.

Il est passé par ici,
Il repassera par là."

Et bien, c'est l'histoire de Jecko. Pourtant c'est un chien, pas un furet...

J'avais écrit un billet le 12 mars 2016 "Il ne passera plus par là" car Jecko s'était sauvé en faisant un trou et en passant sous la clôture dans le fond du jardin.

En décembre, en partant travailler, j'ai retrouvé Jecko devant la porte d'entrée alors que je venais de lui donner à manger derrière la maison (et qu'il ne peut passer sur les côtés). J'ai envoyé un texto à JP qui m'a dit que j'avais dû le laisser passer sans le voir !! J'ai tout de suite pensé qu'il avait retrouvé un passage sous la clôture.

Depuis nous avions réduit son espace à la première partie du jardin.

Aujourd'hui, comme il faisait beau, j'ai passé au moins une demi-heure à 4 pattes (!) sous les arbres de la haie pour trouver le passage.

Et là, il me semble difficile de penser qu'il a pu faire cela tout seul :

IMG_0730

3 fils du grillage coupés à la même hauteur, les fils dans le prolongement toujours enterrés. Il a de bonnes dents mais cela me paraît improbable qu'il s'attaque à du fer. Non ? Qui cela peut bien être... sachant que la clôture donne dans le jardin d'à-coté...

Bref, j'ai bloqué le passage avec planche et parpaings. On maintient la restriction à la première partie du jardin pour le moment.