Hier, c'était la réunoin Parents Professeurs au Lycée.

Normalement, la dernière (si tout se passe bien pour le bac !). Youpi tralala !! Bon, à ma décharge, il faut savoir que dans ce genre de rencontre, on passe plus de temps à attendre dans un couloir rempli de courants d'air qu'à voir les professeurs...

Nous en avons vu 5.

Nous avons commencé par l'histoire. Les notes du 1er trimestre ne sont pas terribles mais la première note du 2ème trimestre et la note du bac blanc sont bonnes. Donc une progression que la professeure espère durable... Elle dit qu'Antoine dort en cours (encore !) et qu'il manque de volonté pour travailler dans sa matière (Tiens donc !?). On a parlé du programme un peu rébarbatif (les Etats-Unis, la Chine, ...). Elle le conçoit et trouve que l'année de terminale est la plus compliquée en Histoire-Géographie parce que transversale et que les élèves manquent de maturité pour cela.

Nous avons ensuite rencontré la professeure d'espagnol. Très dynamique. Elle a relevé un manque de travail et de participation d'Antoine. Elle était très agréablement surprise du 14 à l'écrit du bac blanc. Il faut qu'Antoine prenne davantage de notes (encore !) et qu'il participe davantage.

La troisième professeure était la professeure principale et de mathématiques. Elle nous a fait un point sur le bac blanc. Sur 35 étudiants de la classe d'Antoine, seuls 6 auraient leur bac (!!), dont Antoine (Youpi !), 6 seraient au rattrapage, 23 de l'auraient pas (!!). Ce qui laisse une idée du niveau de la classe... Pour sa matière, Antoine n'a pas de problème. Elle lui conseille de travailler les Sciences Economiques. Elle lui a posé des questions quant à son choix d'orientation après la terminale. C'est encore assez vague et elle comprend la diffculté des jeunes de cet âge à se positionner et à trouver leur voie.

Nous avons vu la professeure de philosophie. Le premier trimestre est bon et le bac blanc excellent.

Nous avons terminé par la professeure de Sciences Economiques qui a très bien cerné Antoine. Elle pense que la filière lui convient mais malheureusement il est parfois "endormi" en cours. Elle dit qu'il a le potentiel pour être un très bon élève et qu'il est capable de bien faire mais qu'il a du mal avec l'aspect méthodologique.

Globalement, même sentiment que d'habitude. Antoine dort parfois en cours (les professeurs comprennent que les entraînements intensifs de judo le fatigue mais insistent sur le fait qu'il a choisi de cumuler les deux), qu'il a des capacités qu'il n'exploite pas suffisamment à cause d'un manque de volonté et de travail (l'histoire de la vie scolaire d'Antoine !!). Antoine promet (comme à chaque fois) de faire des efforts...