31 août 2015

Les enfants de Gayant

Présentation de l’éditeur

La Grande Guerre terminée, Hélène, infirmière au Val-de-Grâce, se rend au chevet de sa mère, qui lui confie dans un dernier soupir qu'elle n'est pas sa vraie génitrice. Son père, Joseph, lui relate alors l'aventure de sa naissance, d'une mère internée dans un asile et morte dans un incendie. Embauchée à l'hôpital de Douai, Hélène fait la rencontre de Stéphane Lacasse, un copain d'enfance, mineur et tout juste de retour du front : le coup de foudre est réciproque. Lors d'une réunion pour la reconstruction des géants de Douai, les Gayant, Hélène, accompagnée de Stéphane, effraie un homme, Auguste Bellecourt, généreux donateur, qui croit voir en la jeune femme une revenante. Piquée au vif après ces deux aventures troublantes, Hélène décide de mener l'enquête…

L’histoire débute en 1893 au sein d’un hôpital psychiatrique où les soins, au détriment des malades, ressemblent davantage à des expérimentations scientifiques. On fait alors un bon dans le temps et on se retrouve juste à la fin de la première guerre mondiale avec Stéphane, mineur, qui vient de passer 4 ans dans les tranchées et Hélène, infirmière, qui œuvre auprès des gueules cassées. L’auteur, Emmanuel Prost, nous décrit la vie des mineurs dans les corons, la coutume des géants du Nord et leur importance dans la ville de Douai. Il y a des rebondissements tout au long de l’histoire et les personnages sont bien campés. J’ai apprécié les chapitres courts où l’on passe d’un personnage à l’autre donnant envie de découvrir la suite. J'ai découvert aussi l'origine de certains mots que l'on emploie dans le Nord (la Goudale, la ducasse, les Cafougnettes, ...)

Je classe ce livre en 25ème position et lui donne 3 étoiles.

Merci Flo de me l’avoir fait découvrir.

Posté par dupdup1000 à 21:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


26 août 2015

Cette vie ou celle d'après

C'est dans les solitudes du Vercors, son pays natal, que Blanche a décidé de se retirer. Quarante ans auparavant, elle s'était pourtant juré de n'y jamais revenir... Blanche était institutrice. Un beau métier, choisi dès l'enfance et conquis de haute lutte par une petite fille devenue orpheline à quatorze ans. Peu avant la guerre, elle avait rencontré Julien, un charbonnier illettré. jour après jour, elle lui avait appris l'écriture et donné le goût des livres. Il lui avait appris à aimer. Quand la guerre avait éclaté, ils avaient rejoint la Résistance et leurs destins s'étaient scellés à jamais. Mais le cœur de Blanche n'a jamais cessé d'espérer : ce qui n'a pu s'accomplir dans cette vie ne pourrait-il se réaliser dans celle d'après ? Histoire d'une vie, inoubliable portrait de femme, ce livre nostalgique et grave, auquel la langue forte et vraie de Christian Signol donne toute sa tragique beauté, est aussi le plus bouleversant des romans d'amour.

C’est effectivement une très jolie histoire d’amour écrite par Christian Signol sur fond de seconde guerre mondiale, de résistance et de déportation. J’ai trouvé quelques longueurs au début du livre mais ensuite j’ai eu envie de connaître ce qu’il advient des personnages. Il y a des passages émouvants et celui sur la déportation dans le camp de concentration est particulièrement juste et bien décrit. Le retour (ou la tentative de retour) à une vie « normale » est également bien dépeint par l’auteur.

Je classe ce livre en 193ème position et lui donne une étoile.

Posté par dupdup1000 à 20:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 août 2015

Ne lâche pas ma main

Un couple amoureux dans les eaux turquoise de l'île de La Réunion. Farniente, palmiers, soleil. Un cocktail parfait. Pourtant le rêve tourne court. Quand Liane disparaît de l'hôtel, son mari, Martial Bellion, devient le coupable idéal. Désemparé, ne sachant comment prouver son innocence, il prend la fuite avec leur fille de six ans. Pour la police, cela sonne comme un aveu : la course-poursuite, au cœur de la nature luxuriante de l'île, est lancée.

Difficile de donner un avis unanime sur ce livre de Michel Bussi.

Il y a du bon :

- la description des paysages de l'Ile de la Réunion faisant revivre personnellement les souvenirs que j'en ai (voir mon billet du 20/05/2011 sur notre voyage),

- certains passages et certains personnages (les deux flics Aja et Christos),

- la façon, décrite avec beaucoup de justesse, dont Martial arrive à convaincre sa fille de le suivre au fur et à mesure de sa cavale,

- un très joli dernier chapitre (!).

mais il y a du moins bon aussi :

- les clichés sur les réunionnais (l'alcool, la misère, la drogue, une population vivant d'avantages sociaux) il y en a mais comme partout ailleurs,

- des morts inutiles,

- le meurtrier assez rapidement découvert pour ma part,

- et aussi et surtout une question qui me laisse perplexe et qui ternit encore l'image générale du livre : pourquoi Martial et sa famille reviennent sur l'île après ce qu'il y a vécu ??

Pour tout cela, je classe ce livre en 186ème position et lui donne une étoile.

J'avais déjà lu deux livres de Michel Bussi : "Les nymphéas noirs" (classé actuellement en 183ème position) et "un avion sans elle" (classé en 25ème position).

Posté par dupdup1000 à 10:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 août 2015

Entre Tarn et Garonne, Gers et Haute Garonne...

 

Jour 1

320 km et une première halte pour une après-midi et une nuit chez biquet afin de récupérer Estelle, la cousine d'Antoine (de 8 mois son aînée) pour passer les vacances avec nous.

Jour 2

600 km supplémentaires afin d'arriver dans le sud du Tarn et Garonne où une jolie cabane nous attend. Les enfants dormiront chacun dans une tente (il y a de la place, 21 hectares de terrain !!).

DSC_0002

Jour 3

Visite de deux charmants villages.

Le premier est Sarrant (fait partie des plus beaux villages de France), ancien village fortifié :

DSC_0022

et le second s'appelle Maubec :

DSC_0052

C'est également un ancien village fortifié. L'église Saint-Orens du 15è S :

DSC_0064

Au retour, j'ai voulu prendre une photo de la vue et des tournesols en fleurs. JP s'est arrêté sur un petit chemin menant à une propriété. Voici "mes" tournesols :

DSC_0066

A mon retour, je l'ai retrouvé en facheuse posture. La voiture avait une roue dans le fossé...

DSC_0070

Je suis allée chercher de l'aide avec Estelle auprès des habitants la maison en contrebas. Tout de suite, ils nous ont porté secours en appelant un ami qui est arrivé dans la minute qui a suivi avec son tracteur (merci encore !!). La voiture n'a rien eu :

DSC_0077

Jour 4 :

Vu la chaleur (36 °C annoncés), nous sommes allés à la base nautique de Solomiac passer la journée (pique-nique autorisé !!). Il y a 3 toboggans. Antoine et Estelle dans l'eau à droite de la photo :

DSC_0119

Jour 5 :

Ballade de 9 km 300 "Le circuit des crêtes" dans les environs de Lavit. Jecko est très heureux d'être avec nous (il s'est vraiment bien comporté sur l'ensemble de notre séjour !!) :

DSC_0126

Jour 6 :

Visite de la ville de Montauban.

La place Nationale :

DSC_0157

Vue du pont-vieux sur le Tarn :

DSC_0167

Petit tour à Moissac (ci-dessous l'abbaye) :

DSC_0181

Détail d'un chapiteau (ils sont tous différents !!)

DSC_0187

Le grand cèdre :

DSC_0191

Les arcades et les colonnes du cloître :

DSC_0200

Jour 7 :

Comme chaque année, Antoine et Estelle ont droit à leur journée "accrobranches".

Deux styles différents, Antoine se sert de sa force et Estelle de sa souplesse et de sa légèreté... et moi je suis péniblement derrière...

DSC_0222

J'ai fait les parcours jaune et vert. Estelle et Antoine ont fait les parcours vert, bleu, violet (tyroliennes) et noir !!

DSC_0278

DSC_0280

Jour 8 :

Location de deux vélos et d'un tandem pour une ballade (avec pique-nique) le long du canal du midi entre Golfech et Agen (50 km aller-retour quand même !!).

DSC_0293

Vu sur les platanes et mes acolytes à gauche de la photo :

DSC_0298

Récompense à mi-chemin à Agen, une glace (avant de repartir pour autant de km !) :

DSC_0305

Jour 9 :

Aurélie et Nicolas nous ont rejoints pour deux jours.

Malheureusement, ce sera les deux jours de mauvais temps du séjour.

Du coup, laser game pour tout le monde (première expérience pour Estelle, JP et moi).

Jour 10 :

Seulement 3 volontaires (sur 6) pour partir sous la pluie visiter Auvillar.

L'église Saint-Pierre :

DSC_0329

Auvillar fait partie des plus beaux villages de France également. La place de la Halle :

DSC_0334

Une jolie maison en brique et recouverte de lierre :

DSC_0346

Jour 11 :

Nicolas et Aurélie repartent vers le Sud pour de nouvelles aventures.

DSC_0369

Antoine reste à la cabane et nous partons à 3 visiter Toulouse.

La basilique Saint-Sernin (magnifique !!) :

DSC_0374

Les hautes maisons colorées :

DSC_0384

Le capitole et sa place :

DSC_0393

La salle des illustres (au sein l'hôtel de ville), également salle des mariages :

DSC_0404

L'hôtel d'Assézat :

DSC_0417

Jour 12 :

Vue sur la route de Montgaillard :

DSC_0427

Ballade de 9 km 800 autour de Montgaillard :

DSC_0429

des ruches colorées :

DSC_0438

Pause pique-nique près d'une retenue d'eau :

DSC_0442

Une autre retenue d'eau un peu plus loin :

DSC_0466

L'église de Montgaillard :

DSC_0469

Jour 13 :

Retour à la base de Solomiac :

DSC_0473

Mes deux loustics dans l'eau :

DSC_0491

Jour 14 :

Préparation des bagages pour partir le lendemain.

Mais avant, nous voici chez Gil et Catherine (nos sauveurs du fossé avec Michel et son tracteur), invités pour un apéritif dinatoire.

Pour la petite histoire, en arrivant chez eux, ils avaient mis de chaque côté de leur chemin un ruban rouge et blanc afin de bien signaliser le fossé. J'en ai ri pendant toute la durée de la descente jusqu'à leur maison (il y a bien 300 mètres... !).

DSC_0499

Jour 15 :

Arrivée dans le cher pour une 3ème et dernière étape.

Antoine doit faire un stage de judo de 5 jours au CREPS de Bourges (intensif le stage !!). Du coup, nous avons décidé de visiter la région en l'attendant.

Biquet est venue nous rejoindre pour une nuit et est repartie avec Estelle le lendemain matin.

Voici la maison dans la cour d'une ferme (des chèvres pour le lait et des vaches pour la viande).

DSC_0504

Voici d'ailleurs la traite du soir :

DSC_0520

Jour 16 :

Visite de Bourges.

La cathédrale Saint-Etienne vue des jardins de l'archevêché :

DSC_0544

L'intérieur de la cathédrale vaut le détour. Elle est immense (124 m sur 41 m) et la voute culmine à 37 m !!

Des vitraux (il y en a plein et ils sont tous magnifiques, difficile de faire un choix) :

DSC_0563

Les 5 portails de la façade occidentale sont finement sculptés :

DSC_0582

Dans la vieille ville, il y a énormément de maisons à pans de bois :

DSC_0594

Une autre vue de la cathédrale (je ne sais pas pourquoi mais j'aime énormément cette photo) :

DSC_0602

La maison de Jacques Coeur :

DSC_0613

Jour 17 :

Direction Sancerre (que l'on voit en arrière plan sur la photo) :

DSC_0689

Vue de la tour des fiefs (Jecko n'ayant pas voulu monter les escaliers, JP est resté en bas avec lui) :

DSC_0680

Vue de Sancerre de la tour :

DSC_0681

Nous sommes ensuite passés à Aubigny sur Nère avec ses maisons à pans de bois du début du 16è S :

 

DSC_0694

Le chateau des Stuarts (la ville a été offerte aux Ecossais Stuarts par le Roi de France Charles VII) :

DSC_0698

L'hôtel de ville et le château :

DSC_0700

Jour 18 :

Retour à Bourges mais cette fois direction les Marais (135 ha tout près du centre de la ville). Il y a également plein de potagers irrigués par la Voiselle et l'Yèvre.

DSC_0709

Jolie maison fleurie sur le cours Beauvoir :

DSC_0720

Les jardins des Près-Fichaux :

DSC_0740

Les massifs de fleurs sont tous superbes :

DSC_0744

Jour 19 :

Château de Valencay :

DSC_0760

Petit tour en golfette dans le domaine du château :

DSC_0771

Le labyrinthe avec ses portes à ouvrir en résolvant des énigmes (un bon moment, Antoine et Estelle auraient certainement adoré !) 

DSC_0799

Jour 20 :

Fin des vacances...

On récupère Antoine à Bourges (ainsi que son copain Lucas) et retour à la maison...

Posté par dupdup1000 à 21:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 août 2015

Pour quelques milliards et une roupie

Quatrième de couverture

Un logeur avide, une soeur qui joue à Miss India, une mère malade... Sapna Sinha a troqué ses rêves pour une vie de vendeuse en électroménager, quand un mystérieux milliardaire lui fait une proposition folle : il lui lègue sa fortune ! A une condition : qu'elle réussisse sept épreuves. Miracle ou pacte avec le diable ? Embarquée malgré elle dans d'incroyables aventures, Sapna devra prouver sa vaillance et son honnêteté afin de se construire un avenir meilleur.

J´ai a-do-ré !! C'est bien ecrit, cela décrit parfaitement les conditions de vie en Inde et particulièrement la situation des femmes dans ce pays (il est question des mariages forcés et des unions impossibles, du système des castes, de la corruption, du travail des enfants, ...). L'histoire est prenante, pleine d'humour et la fin est surprenante. Vikas Swarup (l'auteur de Slumdog Millionnaire) nous transporte dans son univers. Ce livre est à lire absolument !!

Je le classe en 15ème position et lui donne 3 étoiles.

Posté par dupdup1000 à 22:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 août 2015

Stiletto blues à Hollywood

Quatrième de couverture

Dur de vivre dans l'anonymat, pour un artiste ! Les cachets modestes, les dates intermittentes... Mais parmi ces convois de musiciens rêveurs, New York cachait une perle. Julian Alter vient de signer son premier album : coup d'essai, coup de maître. On se l'arrache. Paparazzi, concerts en pagaille, Julian est propulsé au top. Côté flop, Brooke, sa femme, rafle la mise. Du jour au lendemain, la jolie rouquine doit jongler avec les groupies et la presse à scandale. Et ça, c'est beaucoup moins rock...

Bof, bof. Ce livre de Lauren Weisberger est facile à lire mais j'y ai trouvé trop de longueurs et de répétitions... L'héroïne est sympathique, bien campée et l'histoire crédible.

Je classe ce livre en 165ème position et lui donne une étoile.

 

Posté par dupdup1000 à 19:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 août 2015

Amateurs de viande !

Repas ce soir à la fête du vin...

3 assiettes de foie gras, pâtés, gésiers, salade et melon pour JP, Estelle (cousine d'Antoine) et moi, magret de canard et frites pour Antoine...

Estelle a un peu de mal à terminer, Antoine et JP l'aident en mangeant une partie de son assiette...

Reste la tranche de melon et Estelke nous dit : "je garde le meilleur pour la fîn !".

et Antoine de répondre : "tu prends une assiette de viande et tu préfères le melon ??"

Impensable pour Antoine, pour qui un repas sans viande n'est pas un vrai repas !!

Posté par dupdup1000 à 22:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Fernandel ??

Lors d'un repas de famille, au moment du fromage, autour d'un Saint-Felicien.... Nous voilà avec biquet (ma maman) et JP à parler de Fernandel...
Antoine et sa cousine Amélie ne voient pas vraiment de qui il s'agit et soudain Antoine dit : "ce n'est pas celui qui vend de l'huile d'olive ??"

Posté par dupdup1000 à 10:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,