27 janvier 2015

Ce que je peux te dire d'elles

Présentation de l’éditeur

Un matin, très tôt. Le téléphone sonne. Blanche n'aime pas ça : les coups de fil au petit matin n'annoncent jamais rien de bon. Cette fois, pourtant, c'est une bonne nouvelle : Violette a accouché dans la nuit d'un petit garçon. Blanche est bouleversée : elle ne savait même pas que sa fille était enceinte. Et puis un garçon, le premier au bout de cette lignée de filles, quelle histoire... Dans le train qui la mène de Toulouse vers Paris, le trac au cœur, Blanche relit les carnets de moleskine destinés à Violette où, remontant le temps, elle a essayé de se souvenir de tout, tout ce qu'elle peut lui dire d'elles. Mais Violette l'attend-elle encore au bout de ce chemin à la fois heureux et cabossé ? (…)

J’ai tout bonnement adoré ce livre. C’est une histoire de femmes comme je les aime, chacune d’elles avec son caractère et sa détermination dans les choix de la vie. L’auteure, Anne Icart, décrit particulièrement bien cette façon que l’on a de vouloir faire différemment de nos parents mais de reproduire malgré tout certains schémas avec nos enfants. 4 héroïnes principales : 3 sœurs-cousines, l’une ayant perdu l’homme de sa vie alors qu’elle était enceinte, l’autre, féministe, refusant délibérément d’avoir une relation durable avec un homme et d’avoir un enfant, la troisième séparée de son mari sans avoir assouvi son désir d’enfant et 1 fille-nièce décidant de faire un enfant toute seule…

A lire absolument si vous aimez les sagas familiales où les liens sont parfaitement décrits, sur fond d'émancipation et de liberté.

Je classe ce livre en 14ème position et lui donne 3 étoiles.

Posté par dupdup1000 à 21:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


Nouvelle auto... pas électrique !

 

Suite à mon billet du 14/05 "Electrique ou pas électrique", j'ai fini par opter par une nouvelle voiture... non électrique (vraiment trop cher).

JP appelle cela une marque exotique (mais c'est lui qui a suggéré d'aller visiter cette marque coréenne) : il s'agit d'une Kia Picanto, série limitée Révélation avec "tout plein" d'options (sièges et volant chauffants, vitres teintées à l'arrière, bluetooth, rétroviseurs rétractables, ...) que je n'avais pas avec ma petite C1 !

Je l'ai depuis hier soir et j'en suis très contente !

La voici :

IMG_1507

JP a fait un petit tour avec aujourd'hui et a bien apprécié aussi le siège et le volant chauffants !

C'est une belle petite voiture, même si je fais une infidélité aux marques françaises que j'avais toujours privilégiées jusque là...

Posté par dupdup1000 à 19:20 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

21 janvier 2015

La lettre qui allait changer le destin d'Harold Fry arriva le mardi

Quatrième de couverture

« Je suis en chemin. attends-moi. Je vais te sauver, tu verras. Je vais marcher, et tu vivras. » Harold Fry est bouleversé par la lettre qu il reçoit de Queenie Hennessy, une ancienne amie qui lui annonce qu elle va mourir. Alors que sa femme, Maureen, s affaire à l étage, indifférente à ce qui peut bien arriver à son mari, Harold quitte la maison pour poster sa réponse. Mais il passe devant la boîte aux lettres sans s arrêter, continue jusqu au bureau de poste, sort de la ville et part durant quatre-vingt-sept jours, parcourant plus de mille kilomètres à pied, du sud de l Angleterre à la frontière écossaise. Car tout ce qu Harold sait, c est qu il doit continuer à marcher. Pour Queenie. Pour son épouse Maureen. Pour son fils David. Pour nous tous.

Ce livre de Rachel Joyce m'a fait pensé au "vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire" ou à "l'analphabète qui savait compter" de Jonas Jonasson ou encore à "l'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa" de Romain Puertolas car on suit l'itinéraire improbable du héros. Celui-ci décide de marcher pour que son amie gravement malade l'attende et de ce fait repousse la mort. Il y a de très belles pensées sur la vie qui passe, sur les choses que l'on regrette d'avoir ou ne pas avoir fait, sur les mots que l'on a ou pas dits, ... Pendant sa marche qui le fait sortir de ses habitudes et de son confort, dans l'effort physique et le dépasssement de soi, des tas de souvenirs lui reviennent et lui permettent de faire le tri sur ce qui est réellement important.

C'est une fort jolie histoire, douce et bouleversante. Je vous recommande fortement ce livre.

Je classe ce livre en 46ème position et lui donne 3 étoiles.

 

Posté par dupdup1000 à 20:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Cela ne nous rajeunit pas

Courant Décembre, nous sommes allés inscrire Antoine à l'auto-école.

Et oui, il vient d'avoir 16 ans et du coup peut commencer les leçons de code.

Il a fait à peu près une dizaine de séances. Il a commencé à 29/40 et les deux dernières fois il était à déjà 35/40 (minimum possible).

Cela risque de prendre un peu de temps avant de pouvoir passer le code car il ne peut aller aux leçons que le vendredi soir et le samedi après-midi.

Il est confiant et pense l'avoir du premier coup (c'est Antoine !). On verra bien... Dès qu'il aura son code, il effectuera 20 leçons de conduite et nous pourrons ensuite passer à la conduite accompagnée.

Il grandit et nous, nous ne rajeunissons pas !!!

Posté par dupdup1000 à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 janvier 2015

Conciliation mène à résolution

Le conciliateur de justice a appelé JP aujourd'hui (voir mes billets du 18 juillet 2014 et du 17 janvier dernier ainsi que tous ceux concernant les boîtements de Jecko et ses opérations des deux coudes).

L'éleveur a envoyé un chèque de participation.

Comme nous l'avons demandé, il participe pour moitié aux frais relatifs aux deux opérations, à savoir 500 euros.

Nous n'aurons donc pas besoin d'aller au tribunal. L'étape de la conciliation a fonctionné... Nous sommes contents, pas tant pour l'argent que nous allons percevoir, mais parce que l'éleveur a été forcé de reconnaître grâce au conciliateur, que notre démarche était légitime.

Je peux enfin transformer ma catégorie sur cette histoire de "Malheurs de Sophie" en "Petits bonheurs" mais surtout et avant tout car Jecko ne boîte plus et qu'il est en pleine forme !

Posté par dupdup1000 à 22:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


17 janvier 2015

Demain est un autre jour

Présentation de l’éditeur

À la mort de sa mère, Brett Bohlinger pense qu’elle va hériter de l’empire de cosmétique familial. Mais, à sa grande surprise, elle ne reçoit qu’un vieux papier jauni et chiffonné : la liste des choses qu’elle voulait vivre, rédigée lorsqu’elle avait 14 ans. Pour toucher sa part d’héritage, elle aura un an pour réaliser tous les objectifs de cette life list... Mais la Brett d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec la jeune fille de l’époque. Enseigner ? Elle n’a aucune envie d’abandonner son salaire confortable pour batailler avec des enfants rebelles. Un bébé ? Andrew, son petit ami avocat, n’en veut pas. Entamer une vraie relation avec un père trop distant ? Les circonstances ne s’y prêtent guère. Tomber amoureuse ? C’est déjà fait, grâce à Andrew, à moins que...  Malgré tout, Brett va devoir quitter sa cage dorée pour tenter de relever le défi. Et elle est bien loin d'imaginer ce qui l'attend.

J’ai beaucoup aimé ce livre de Lori Nelson. La liste d’objectifs à remplir m’a fait un peu penser à un jeu de piste avec des étapes à franchir pour pouvoir évoluer et continuer la partie. Ici, pour l’héroïne, Brett Bohlinger, il s’agit en quelque sorte de défaire sa vie, de se retrouver et de revenir à des valeurs essentielles, tout cela guidé par les messages posthumes de sa mère.

Bon, la fin est juste un peu prévisible (on la voit arriver d'assez loin) mais cela ne gâche pas ce beau moment de lecture...

Je classe ce livre en 27ème position et lui donne 3 étoiles.

Posté par dupdup1000 à 21:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

En mode conciliation...

Suite à mon billet du 18 juillet "Eleveur pas responsable", nous avons fait une démarche auprès du conciliateur de justice.

En effet, nous avons opéré Jecko des deux coudes (pour ostéochondrose, petit cartilage se détachant près de l'os pendant la croissance) pour une somme de 950 euros (sans compter tous les frais annexes chez le vétérinaire) et avons demandé à l'éleveur une participation pour moitié aux frais, ce qu'il a refusé.

Du coup, JP s'est déplacé pour une conciliation jeudi dernier. L'éleveur était présent (!).

Le conciliateur lui a justifié notre demande, a confirmé notre bon droit car la jurisprudence va dans notre sens et expliqué que s'il refusait de participer, nous esterions en justice. En plus de la totalité des frais engagés, il serait probablement condamné au paiement des honoraires d'avocat.

Du coup, l'éleveur à 8 jours pour donner sa réponse au conciliateur...

A suivre !

 

Posté par dupdup1000 à 09:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 janvier 2015

J+83 c'est reparti !

Aujourd'hui, Antoine avait rendez-vous avec son chirurgien préféré.

Visite des 3 mois (- 9 jours) après l'opération.

Après oscultation, le chirurgien a constaté que tout est normal. Le genou est bien maintenu par son nouveau ligament et même s'il reste encore une différence de musculature entre les deux cuisses, la transformation est déjà importante depuis l'opération. L'extension du genou est totale et la flexion quasiment normale.

Du coup, Antoine a demandé s'il pouvait entamer le programme prévu par le médecin du sport, à savoir reprendre les entraînements de judo dès la semaine prochaine (il a déjà repris la course, le vélo et la musculation). Il s'agit de faire les uchikomis au début (série de prises rapides sans chute et sans opposition de l'adversaire) puis ensuite les Nagekomis (série de prises rapides avec chute mais toujours  sans opposition de l'adversaire). Ensuite, il refera des randoris (combats) avec son médecin du sport (judokas 5ème dan) pour gérer les chutes et le pivot sur sa jambe gauche.

Le chirurgien est d'accord pour une reprise des compétitions fin mars (soit 5 mois après l'opération).

Antoine espère donc être pris en hors quota pour les 1/2 finales des championnats de France (n'ayant pas pu aller aux Départementales).

L'accord du chirurgien sur le programme proposé était un beau cadeau d'anniversaire pour Antoine. En effet, il fête ses 16 ans aujourd'hui !!

Antoine est terriblement motivé et a envie de repasser le kimono au plus vite. Espérons qu'il ne brûle pas les étapes...

Posté par dupdup1000 à 21:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

14 janvier 2015

Electrique ou pas électrique ??

Il y a déjà quelque temps, j’évoque avec JP le fait de racheter une nouvelle voiture pour moi. J’ai actuellement une C1 d’un peu plus de 6 ans avec 47.000 kms au compteur.

JP me parle de prendre une voiture électrique. Au début, pas trop tentée, j’ai fini par lui dire qu’on pouvait aller se renseigner. J'aime bien l'idée de rouler propre.

Première visite chez Renault pour voir la Zoé. Avec un apport de 3.533 euros et 37 mensualités de 199,07 euros, je peux ressortir avec une Zoé (autonomie entre 100 et 150 km uniquement !). A l’issue des 37 mensualités, soit on rachète le véhicule pour 10.494,48 euros, soit un total de 21.393,07 euros (pas donné l’électrique !) ou alors on solde le contrat de location et on n’a plus de véhicule (en ayant tout de même déboursé 10.898 euros). Proposition de reprise de ma C1 à 2.300 euros (seulement !) + la prise à 490 euros à installer, soit pour finir un montant de 19.093 euros à donner.

Nous allons ensuite voir la e-up chez Volkswagen, également électrique, sauf qu’elle n’est pas visible en concession ( !). Proposition toutefois d’un apport de 3.275 euros, 47 mensualités de 411.30 euros. A l’issue des 47 mensualités, soit achat du véhicule pour 6.431,22 euros, soit fin de la location, soit un total tout de même de 22.606,10 euros. Proposition de reprise de ma C1 à 3.000 euros, soit 20.096 euros à débourser.

Je vais ensuite chez Citroën pour découvrir la C0. Pas de C0 non plus en concession et un vendeur qui me déconseille de prendre un véhicule électrique. Trop cher ! Il me propose une C1 nouvelle version pour 11.985,50 euros. Proposition de reprise de ma C1 à 3.750 euros (ça commence à grimper !). Je peux partir avec un nouvelle C1 pour un total de 8.235 euros.

Nous retournons chez Renault pour un essai avec la Zoé (j’aime bien la boîte de vitesse automatique, par contre, la voiture fait un bruit en dessous de 30 km/h pour avertir les piétons, du coup pas vraiment silencieuse en ville…). Je propose que ma C1 constitue l’apport (donc une augmentation de sa valeur de 2.300 euros à 3.533 euros) plus les 37 mensualités, et que le coût de la prise wall-box (490 euros) et de son installation au domicile (400 euros) soient pris en charge par Renault. 4 jours plus tard, on m’accorde bien la C1 à 3.533 euros, l’installation de 400 euros d’installation de la prise mais pas la prise elle-même (490 euros !!). Après 15 jours de négociation, je pourrais donc acheter une Zoé pour 18.350 euros.

Au retour de l’essai, je vois la twingo nouvelle version que je trouve très jolie. La conseillère me fait une proposition à 13.000 euros et une reprise de ma C1 à 1.700 euros (la revoilà à la baisse !!). Je peux partir avec une twingo pour un total à 11.300 euros.

Entre-temps, visite chez Kia sur les conseils de JP (même si nous sommes plutôt d'avis à acheter des voitures françaises). Proposition d’une Picanto, série limitée avec plein d’options pour 13.052 euros. Sans regarder ma C1, le conseiller commercial m’en offre 4.500 euros. Je peux donc acheter une Picanto pour 8.552 euros.

Alors, alors ???

Vous saurez bientôt la suite…

 

Posté par dupdup1000 à 22:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

11 janvier 2015

Un été prodigue

Quatrième de couverture

Dans le décor sauvage et grandiose des Appalaches, "Un été prodigue" tisse trois histoires de femmes. Celle de Deanna, employée par l'office des forêts, dont la solitude va être bouleversée par l'arrivée d'un jeune chasseur. Celle de Lusa, une intellectuelle qui, devenue veuve, décide de rester dans la vallée et de gagner le coeur d'une famille hostile. Celle de Nannie, enfin, dont les opinions en matière de religion ou de pesticides suscitent des querelles de voisinage. Dans ce roman foisonnant et généreux, Barbara Kingsolver traite du thème qui lui est le plus cher - le respect de la nature - avec un charme et une grâce qui suscitent l'enthousiasme.

J’ai adoré ce livre comme tous les autres de Barbara Kingsolver (« l’arbre aux haricots », « les cochons au paradis »). Elle nous fait partager ses connaissances en écologie, en biologie de l'évolution et surtout son amour de la nature. Elle défend le monde animal et végétal en expliquant qu’il est possible de vivre sans insecticide et les conséquences néfastes que ces traitements peuvent apporter. Elle explique de façon pédagogique et sans donner de leçons  que détruire une espèce comme les loups ou les coyotes entraînent des dysfonctionnements dramatiques dans la chaîne alimentaire. Tout cela reste un roman où l’on s’attache aux personnages et on se plait à comprendre les interactions entre les 3 histoires parallèles.

Juste un petit bémol sur la fin des 3 histoires qui reste un peu en suspens. Je me suis même demandé s’il n’y avait pas un second tome. Après, c’est peut-être à nous d’imaginer la suite des aventures des personnages...

Je classe ce livre en 36ème position et lui donne 3 étoiles.

Posté par dupdup1000 à 19:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,