08 mai 2013

Poussière d'homme

Un homme aime un autre homme. L’un des deux tombe gravement malade et décède. Le « survivant » raconte leur rencontre, leur amour et leurs joies partagées. Il raconte aussi la douleur de la perte de l’être aimé, l’immense vide et la difficile poursuite de la vie sans l’autre.

Extrait de Poussière d'homme de David Lelait :

Pris d’angoisse, le cœur enlacé au souvenir de mon amoureux, mais les bras si vides de lui, j’ai le corps ankylosé, l’âme en pointillés. Egaré dans cette nuit profonde et silencieuse, il m’apparaît que le jour ne se lèvera plus, que rien ne saura me tirer de mon lit. Ma tête lourde s’est incrustée dans les oreillers, je suis enserré dans un étau de métal le plus froid. J’agite nerveusement le drap mais c’est la grande voile que je hisse. Je veux fuir cette camisole, prendre la voie du renoncement. Mourir.

Bien sûr, c’est très triste mais à la fois très poétique. Le narrateur se remémore tous les instants heureux et le gouffre duquel il faut sortir n’en est que plus profond. Il m’a rappelé « j’ai réussi à rester en vie » de Joyce Carol Oates où elle parle de perte de son mari.

Je classe ce livre en 79ème position et lui donne une étoile.

Posté par dupdup1000 à 08:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,