25 juin 2011

nouveau joujou

Cela faisait un moment que j'y pensais et puis j'en ai parlé à JP qui s'est dit "pourquoi pas ?" et nous l'avons fait.

La semaine dernière, nous sommes allés dans notre magasin habituel d'électro-ménager et nous avons acheté une nouvelle cuisinière... à induction... pour la fête des pères...

Aujourd'hui donc, départ de l'ancienne. Pour la petite histoire, elle appartenait aux parents de JP et elle doit bien avoir 30 ans. Tout fonctionnait, les 2 plaques électriques, les 2 feux au gaz et le four. C'est pour cela aussi que l'on a hésité pour changer mais voilà, c'est fait.

DSC_0002

Arrivée de la nouvelle, encore emballée et en attente de son installation :

DSC_0003

La voici à sa place définitive toute rutilante :

DSC_0006

Alors ce n'est pas dit du tout que je me mette à faire la cuisine car c'est plutôt JP qui nous fait de bons petits plats mais au moins j'aurais peut-être envie d'essayer le nouveau joujou !

 

Posté par dupdup1000 à 16:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Le jardin oublié

Pourquoi le jardin oublié ? parce que je constate qu'il y a très très longtemps (quasiment 3 mois !!!) que je n'ai pas publié de photos de lui, alors je répare cette erreur aujourd'hui.

Dans la première partie du jardin, j'aime bien le côté un peu "sauvage" car il faut écarter les branches du bouleau pleureur pour descendre les 3 marches et passer dans la deuxième partie. J'aime bien aussi le mélange des couleurs :  le vert tendre du bouleau, le vert anis des choisias sur la gauche et le pourpre du prunus et de l'érable dans le fond.

DSC_0054

La jardinière de la première photo vue d'un peu plus près. Le laurier rose a été rangé dans le garage cet hiver et il a résisté. Il s'est bien développé ce printemps :

DSC_0040

La seconde partie du jardin, assez ombragée mais avec plus d'espace depuis que l'on a retiré la haie qui entourait l'allée centrale. Je ne regrette pas ce choix, elle prenait trop de place, trop de lumière et on ne passait plus sur les côtés.

 DSC_0053

 Une vue sur la troisième et la quatrième partie du jardin (que l'on devine plus que l'on ne voit) :

DSC_0043

 Quelques roses :

DSC_0045

Un arbuste dont je ne me souviens plus du nom (ça arrive ! Je le dis avant que JP ne le fasse remarquer). Maman sûrement tu sais ou Babette (!?) :

DSC_0049

Et enfin, un abutilon, première fois que je tente cette plante. C'est joli, par contre, les pucerons adorent aussi !!!

DSC_0038

 

 

 

Posté par dupdup1000 à 10:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 juin 2011

monroman.com

Maryline, Guillaume, Bédi et Nico ont offert à JP un livre pour sa fête des pères mais un livre un peu spécial.

En effet, le personnage central est JP lui-même !!!

En allant sur monroman.com, ils ont choisi un livre dans la liste proposée. Là il s'agit de "Politique virale" et ils ont complété (et m'ont demandé de compléter aussi) les informations demandés sur JP, sa femme (moi !), ses enfants, ses caractérisques physiques, des événements qui ont marqué sa vie, etc...

Et dans le livre, on retrouve JP candidat à l'élection présidentielle de 2012. On s'y retrouve tous avec des amis et des collègues également, même Pastel et Elliot sont là !

Je l'ai commencé hier et vient de le terminer. C'est excellent !! J'ai beaucoup ri. Imaginer toutes ces personnes que l'on connaît dans les différents rôles qui entourent le candidat, c'est trop drôle...

Je ne décernerai pas de classement ni d'étoile à ce livre car il est un exemplaire unique mais c'est une superbe idée de cadeau à faire et pour la petite histoire, je n'ai pas mis 3 semaines à le lire comme les Hauts de Hurle-Vents (bon, il y a plus de pages et puis c'est écrit tout petit !)

Nico avait eu son livre l'année dernière pour son anniversaire, il ne l'a pas encore lu. Ouhhh !!!!

 

Posté par dupdup1000 à 17:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 juin 2011

Les hauts de Hurle-Vent

J'ai lu "Les Hauts de Hurle-Vent" d'Emily BRONTE. C'est un roman très sombre de par les personnages et les situations mais on a envie de connaître la fin, on espère une éclaircie !

Mr Earnshaw a un fils, Hindley et une fille, Catherine. Un jour, il ramène d’un voyage un enfant abandonné, Heathcliff, dont l’origine restera inconnue (alors que j'ai imaginé un moment qu'on la découvrirait). Hindley ne s'entend pas avec Heathcliff et, à la mort de leur père, devient le maître de la maison. Heathcliff est traité durement mais Catherine et lui s’aiment tendrement et s’échappent fréquemment dans la lande.

Hindley se marie. Malheureusement, son épouse meurt peu de temps après la naissance de leur fils, Hareton Earnshaw. Hindley est fou de chagrin. Catherine Earnshaw épouse un riche héritier, Edgar Linton.

Heathcliff ne comprend pas ce mariage et s’enfuit, blessé. Catherine est désespérée.

Heathcliff réapparaît et tous deux s’avouent qu’ils se sont toujours aimés. Peu après cette rencontre, Catherine meurt après avoir donné le jour à une fille, Cathy, fille d’Edgar (on ne  savait même pas qu'elle était enceinte ou alors j'ai loupé un passage). Heathcliff, désespéré, se vengera d’Edgar et d’Hindley. Il ruine Hindley au jeu et entre en possession des Hauts de Hurlevent. Il séduit Isabelle Linton, sœur d’Edgar, l’épouse et la maltraite au point qu’elle s’enfuit. De cette union naît un fils, Linton Heatcliff.

Seize ans plus tard, Edgar Linton meurt, laissant pour seule héritière sa fille Cathy. Heathcliff fait alors en sorte qu'elle tombe amoureuse de Linton. Il l’attire aux Hauts de Hurlevent, la retient prisonnière et la contraint d’épouser Linton sous la menace. Celui-ci meurt bientôt, trop tard malheureusement pour Cathy dont Heathcliff s’est approprié les biens.

Cathy et le fils d’Hindley, Hareton, nouent une relation bien que Heathcliff ait élevé celui-ci de manière à en faire un rustre. Hareton ne tarde pas à protéger Cathy contre les violences de Heathcliff. Par ailleurs, le fait que les deux cousins ressemblent fortement à leur tante et mère Catherine rend Heathcliff incapable de poursuivre sa vengeance. Il agit de plus en plus étrangement, s’enferme dans sa chambre, refuse de s’alimenter et finit par mourir. A la fin du roman, Hareton et Cathy sont sur le point de se marier.

Je classe ce roman en 27ème position et lui donne une étoile.

Je me suis demandé pourquoi Catherine n'avait pas épousé Heatcliff, tout le monde aurait été bien plus heureux... peut-être parce qu'il n'avait pas d'argent. En plus, il n'y aurait pas eu 400 pages et Hareton, Cathy et Linton n'auraient pas vu le jour !!

Posté par dupdup1000 à 17:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 juin 2011

Noces de muguet

Demain, JP et moi, fêterons nos 13 ans de mariage, à savoir les noces de muguet.

Comme chaque année, je lui offre un cadeau en rapport avec le thème (la veille souvent, comme aujourd'hui). Cette fois-ci, trouver du muguet fin juin, cela a été mission impossible, snif !!!

Je suis allée voir, il y a plusieurs mois de cela, pluseurs pépiniéristes et fleuristes et tous m'ont fait la même réponse : impossible d'avoir du muguet fleuri à cette période, surtout que cette année, il était très précoce.

J'ai cherché aussi du parfum à base de muguet mais je n'en ai pas trouvé pour homme.

A défaut, la fleuriste m'a proposé du muguet artificiel :

DSC_0002

J'ai profité que Jean-Paul était parti faire une course ce matin, pour aller chercher la composition (commandée il y  un mois) et quand il est revenu il l'a trouvée sur la table du salon avec la fameuse bougie que je ressort tous les ans (dessus sont indiquées un certain nombre de noces).

Je lui ai fait faire 2 quizz (sur les noces) et il a eu 14 bonnes réponses sur 25... en progrès !

De plus près :

DSC_0036

 

Posté par dupdup1000 à 21:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 juin 2011

Antoine au Théâtre

Antoine, depuis 2 ans, prend des cours de théâtre.

Hier, pour la première fois, une représentation a été donnée devant les parents.

Sur un fond sonore de la "forêt de gongs", les élèves du groupe des grands, dont fait partie Antoine, ont récité chacun une partie de la poésie de Baudelaire "A une madone" dont voici le texte :

Je veux bâtir pour toi, Madone, ma maîtresse,
Un autel souterrain au fond de ma détresse,
Et creuser dans le coin le plus noir de mon coeur,
Loin du désir mondain et du regard moqueur,
Une niche, d'azur et d'or tout émaillée,
Où tu te dresseras, Statue émerveillée.
Avec mes Vers polis, treillis d'un pur métal
Savamment constellé de rimes de cristal,
Je ferai pour ta tête une énorme Couronne ;
Et dans ma jalousie, ô mortelle Madone,
Je saurai te tailler un Manteau, de façon
Barbare, roide et lourd, et doublé de soupçon,
Qui, comme une guérite, enfermera tes charmes ;
Non de Perles brodé, mais de toutes mes Larmes !
Ta Robe, ce sera mon Désir, frémissant,
Onduleux, mon Désir qui monte et qui descend,
Aux pointes se balance, aux vallons se repose,
Et revêt d'un baiser tout ton corps blanc et rose.
Je te ferai de mon Respect de beaux Souliers
De satin, par tes pieds divins humiliés,
Qui, les emprisonnant dans une molle étreinte,
Comme un moule fidèle en garderont l'empreinte.
Si je ne puis, malgré tout mon art diligent,
Pour Marchepied tailler une Lune d'argent,
Je mettrai le Serpent qui me mord les entrailles
Sous tes talons, afin que tu foules et railles,
Reine victorieuse et féconde en rachats,
Ce monstre tout gonflé de haine et de crachats.
Tu verras mes Pensers, rangés comme les Cierges
Devant l'autel fleuri de la Reine des Vierges,
Étoilant de reflets le plafond peint en bleu,
Te regarder toujours avec des yeux de feu ;
Et comme tout en moi te chérit et t'admire,
Tout se fera Benjoin, Encens, Oliban, Myrrhe,
Et sans cesse vers toi, sommet blanc et neigeux,
En Vapeurs montera mon Esprit orageux.

Enfin, pour compléter ton rôle de Marie,
Et pour mêler l'amour avec la barbarie,
Volupté noire ! des sept Péchés capitaux,
Bourreau plein de remords, je ferai sept Couteaux
Bien affilés, et, comme un jongleur insensible,
Prenant le plus profond de ton amour pour cible,
Je les planterai tous dans ton Coeur pantelant,
Dans ton Coeur sanglotant, dans ton Coeur ruisselant !

Il s'agissait pour eux de se déplacer sur scène et d'improviser à 2, à 3 ou  à 4 sur des morceaux du texte et puis à un moment précis, indiqué par leur professeure de théâtre, se positionner face au micro et déclamer leur texte :

DSC_0003

Les 9 élèves et leur professeure, Marie :

DSC_0009

 On a pu constater le travail sur la respiration, sur la voix et sur la prise de l'espace.

 

Posté par dupdup1000 à 07:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

13 juin 2011

Championnat de France de Judo FSGT

Antoine ayant fini 1er régional FSGT en individuel à Coudekerque le 28 mai, il a été qualifié pour participer aux championnats de France par équipe dans la catégorie des moins de 38 kilos. Ceux-ci se déroulaient hier à Paris au Stage Pierre de Coubertin.

Photo ci-dessous équipe d'Antoine par ordre de poids, les Benjamins du Nord-Pas-de-Calais équipe A, Kévin en - de 30 kilos, Maxime en moins de 34 kilos, Antoine en - de 38 kilos, Erwan en - de 42 kilos, Yassine en - 46 kilos, Louis en - de 50 kilos, Alexandre en - de 55 kilos, Gaëtan en - de 60 kilos, le dernier (n'a pas beaucoup combattu faute de combattant de son poids donc Antoine ignore son nom) en - de 66 kilos et Flavien l'accompagnateur :

DSC_0048

Défilé des équipes :

DSC_0051

Présentation des poussins/poussines, des benjamins, des benjamines et des arbitres officiels :

DSC_0057

Première confrontation avec l'équipe du Nord-Pas-de-Calais B à droite sur la photo (équipe d'Antoine sur la gauche) :

DSC_0070

Chaque partenaire rencontre un adversaire de sa catégorie de poids. Si l'équipe n'a pas de combattant dans une catégorie de poids elle perd un point par forfait.

Premier combat d'Antoine : 

DSC_0085

qui se termine par un match nul à la fin des 2 minutes règlementaires (adversaire déjà rencontré et battu à Coudekerque) : 

DSC_0087

L'équipe du Nord A (celle d'Antoine) gagnera 7 contre 2.

Deuxième équipe rencontrée : la Haute-Savoie.  

DSC_0097

Antoine gagne le combat par ippon : 

DSC_0103

L'équipe  du Nord A a battu la Haute-Savoie 8 contre 1.

Elle rencontre ensuite l'équipe de Seine-Saint-Denis 1 en demi-finale :

DSC_0114

Antoine fera match nul au bout des 2 minutes.

DSC_0123

L'équipe du Nord A bat l'équipe Seine-Saint-Denis 1 par 7 à 3 et se qualifie pour la finale contre l'équipe de Seine-Saint-Denis 2 :

DSC_0137

Antoine gagne son combat par Waza Ari :

DSC_0139

L'équipe du Nord A remporte la victoire contre la Seine-Saint-Denis 2 par 8 combats à 1.

Voici l'équipe gagnante - championne de France FSGT 2011 :

DSC_0155

Ils ont reçu chacun une médaille et un diplôme (et une coupe pour l'équipe).

Pour la petite histoire, l'équipe poussins-poussines du Nord A a battu également l'équipe de Seine-Saint Denis et l'équipe des Benjamines du Nord a également terminé première !!! L'année dernière sur les terres du Nord, Paris avait tout gagné, la revanche a été faite cette année chez eux... L'ambiance était bon-enfant, chaque public supportant sa région en scandant les prénoms de ses judokas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par dupdup1000 à 11:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

06 juin 2011

Première expérience en camping-car

DSC_0001JP aimerait bien acheter un camping-car à la retraite pour que l'on sillonne ensemble les routes de France et de Navarre. Pour ma part, je préfère louer un petit pied-à-terre.

Donc, pendant le long week-end de l'Ascension, nous avons testé pour la première fois la location d'un camping-car.

Mercredi soir, nous sommes allés chercher le camping-car et revenus à la maison pour emporter vaisselle, linge, vélo et chien.

Nous sommes partis de la maison vers 21 heures 30 direction la Belgique. A minuit, JP s'est garé pour la nuit dans une zone artisanale au bord de l'eau.

Déjà pas très rassurée par les alentours déserts, je l'ai été encore moins quand une alarme s'est mise à sonner. Cela n'a pas réveillé JP pour autant. Alors, au bout de 10 minutes, n'y tenant plus, c'est moi qui l'ai réveillé et il a bien voulu repartir pour trouver un autre endroit pour finir la nuit (l'alarme sonnait toujours... Antoine ne s'est rendu compte de rien).

Du coup, à 1 h 30 du matin, nous avons garé le camping-car à Duve sur une place (photo ci-dessus).

Le jeudi matin, nous sommes arrivés à Namur. Nous avons détaché les vélos et avons visité la ville : 

DSC_0010

La citadelle tout en haut (où nous sommes montés en vélo ensuite) :

DSC_0013

Vue d'en haut :

DSC_0040

Après avoir quitté Namur, nous sommes allés à Liège. Promenade en vélo jusque sur les hauteurs où se trouvent l'Eglise du sacré coeur (à gauche) et le mémorial interallié (à droite) :

DSC_0049

Le palais des Princes-Evêques sur la Place Lambert et à droite l'église Saint-André :

DSC_0050

La gare TGV (très moderne) :

DSC_0056

Puis nous sommes repartis et pour la deuxième nuit (celle de mercredi à jeudi), avons opté pour un camping (où nous avons pu faire le plein en eau) près de Verviers. Le lendemain, nous avons repris la route direction Bastogne.

DSC_0064

Bastogne, lieu d'une bataille où les américains ont construit ce grand monument à la mémoire des soldats tués :

DSC_0075

Le soir, nous avons trouvé un camping (quasi-désert mais c'est ce qu'on cherche) à côté de Neufchâteau (pour la nuit de vendredi à samedi) :

DSC_0081

Le lendemain, nous avons fait une jolie halte à Bouillon. Nous sommes montés en vélo jusqu'au château-fort (où est né la mère de Godefroy de Bouillon) :

 DSC_0085

 Vues du haut du château sur la ville et sur la Meuse :

 DSC_0106

 DSC_0115

Le château vu du pont :

 DSC_0128

Nous avons repris la route pour Dinant (jumelée avec Dinan en Bretagne) et nous avons cherché un camping un peu plus loin à Godinne (nuit de samedi à dimanche) pour pouvoir visiter la ville le lendemain matin. La collégiale Notre-Dame (à droite) et la citadelle (en haut) :

 DSC_0143

Ancienne abbaye au fond (transformée en hôtel !) :

 DSC_0156

 Les maisons en bord de Meuse :

 DSC_0157

Mes loustics (vous remarquerez peut-être sur le pont des saxophones, car Dinant est la ville natale d'Adolphe Saxe qui a inventé le saxophone et qui était, tout comme son père, dinandier, à savoir travailleur sur cuivre).

 DSC_0160

Nous avons emprunté le téléphérique pour arriver jusqu'à la citadelle (la citadelle est une caserne et appartient à l'état ou au gouvernement et un château-fort est la propriété d'un seigneur, c'est Monsieur le guide qui nous a expliqué la différence) :

 DSC_0181

Vue de Dinant de la citadelle :

 DSC_0184

 Alors pour résumer ce mini-voyage en camping-car, je dirais :

- qu'il faut éviter les zones artisanales la nuit,

- qu'il faut partir avec des adresses de camping pour ne pas passer trop de temps à chercher après,

- qu'il faut emmener transats et tables de jardin pour pouvoir aussi manger à côté du camping-car,

- qu'il faut impérativement prendre les vélos,

- qu'il ne faut pas avoir la maladie d'Alzheimer -dixit JP- (entre le remplissage de l'eau, la vidange des eaux-usées, celle des toilettes, le branchement de l'électricité, celui de la pompe avant d'aller aux toilettes, penser à faire chauffer l'eau suffisamment longtemps avant la douche, refermer les fenêtres avant de repartir, bien fermer les tiroirs et les rangements (pour pas avoir à ramasser le sucre par exemple), ne pas oublier le gel douche dans la douche, faire attention en ouvrant les rangements pour ne pas se prendre quelque chose sur la tête, ...).

- que les Ardennes Belges, c'est vraiment très joli sous le soleil !!!

 

 

 

Posté par dupdup1000 à 09:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,